Neretva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neretva
(Nera; Zelena ljepotica)
la Neretva à Mostar
la Neretva à Mostar
Caractéristiques
Longueur 225 km
Bassin 10 380 km2
Débit moyen 341 m3/s (Ploče)
Cours
Source Gredelj peak
· Localisation Lebršnik et Zelengora, Alpes dinariques, BiH
· Altitude 1 227 m
· Coordonnées 43° 16′ 01″ N 18° 33′ 01″ E / 43.266944, 18.550278 (Source - Neretva)  
Embouchure Mer Adriatique
· Localisation Ploče, Comitat de Dubrovnik-Neretva
· Altitude 0 m
· Coordonnées 43° 01′ 10″ N 17° 26′ 41″ E / 43.0194, 17.44472 (Embouchure - Neretva)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine, Drapeau de la Croatie Croatie
Principales villes Mostar, Ploče

La Neretva (en italien Narenta, en croate Neretva, en bosnien et serbe Neretva/Неретва) est le principal fleuve d'Herzégovine et de Dalmatie et un de plus importants de Bosnie-Herzégovine. Les sources de la Neretva sont situées à 1 320 m d'altitude dans les Alpes dinariques près de Jabuka (80 km au sud de Sarajevo). Dans le haut de son cours, la Neretva est un des fleuves les plus froids du monde (avec une moyenne de 7-8º C pendant les mois d'été), d'eaux extrêmement propres et une flore et une faune endémiques particulièrement délicates.

Géographie et hydrologie[modifier | modifier le code]

La longueur totale de la Neretva est de 230 km, dont 208 km en Bosnie-Herzégovine et 22 km en Croatie, dans le comitat de Dubrovnik-Neretva. En y incluant le bassin versant de la rivière Trebišnjica, qui, comme celui de la Neretva, se situe dans une région karstique, le bassin de la rivière s'étend sur une superficie totale de 10 380 km2, dont 10 110 km2 en Bosnie-Herzégovine et 280 km2 en Croatie ; en Bosnie-Herzégovine, 4 412 km2 du bassin se trouvent dans le canton d'Herzégovine-Neretva et 1 362 km2 dans le canton de l'Herzégovine de l'Ouest[1]. Le débit moyen annuel de la rivière à Žitomislići en Bosnie-Herzégovine est de 233 m3⋅s et de 341 m3⋅s à son embouchure en Croatie[1].

Sections[modifier | modifier le code]

Sur les plans géographique et hydrologique, la Neretva est constituée de trois ensembles[2]. Sa source et son amont sont situés dans les Alpes dinariques, au pied des monts Zelengora et Lebršnik, et sous le pic du Gredelj, à une altitude de 1 227 m au-dessus du niveau de la mer.

La première section de la rivière, de sa source à la ville de Konjic, est appelée la Haute Neretva (en bosnien : Gornja Neretva) ; elle coule depuis le sud en direction du nord-nord-ouest, comme la plupart des cours d'eau de Bosnie-Herzégovine appartenant au bassin du Danube et, couvrant une superficie de 1 390 km2, elle s'élève progressivement selon une pente de 1,2 %. Juste après Konjic, la Neretva coule se répand dans une large plaine fertile propice à l'agriculture. Le Lac de Jablanica (Jablaničko jezero) se trouve dans cette section de la rivière, créé artificiellement en 1953 suite à la construction d'un barrage près de la ville éponyme de Jablanica.

La seconde section de la Neretva commence à la hauteur de sa confluence avec la rivière Rama, entre Konjic et Jablanica, où elle oriente sa course brutalement vers le sud. À partir de Jablanica, la rivière s'écoule dans le plus grand canyon de son parcours, entre les monts Prenj, Čvrsnica et Čabulja, avec des parois pouvant atteindre 800 à 1 200 m de hauteur. Dans cette section, trois nouveaux barrages ont été construits entre Jablanica et Mostar.

Dans la troisième partie de son cours, la Neretva atteint une région parfois appelée la « Californie de Bonsie-Herzégovine »[réf. nécessaire], La rivière y achève les 30 derniers kilomètres de son parcours en formant un delta alluvial, avant de se jeter dans la mer Adriatique près de Ploče en Croatie.

Affluents[modifier | modifier le code]

Les rivières Jezernica (également connue sous le nom de Tatinac), le Gornji Krupac, le Donji Krupac, la Ljuta (également connue sous le nom de Dindolka), la Jesenica, la Bjelimićka rijeka, la Slatinica, la Račica, la Rakitnica, la Konjička Ljuta, la Trešanica, la Neretvica, la Rama, la Doljanka, la Drežanka, la Grabovica, la Radobolja et le Trebižat sont des affluents droits de la Neretva, tandis que la Jezernica, la Živašnica (également connue sous le nom de Živanjski potok), la Ladjanica, le Župski Krupac, la Bukovica, la Šištica, la Konjička Bijela, l'Idbar, la Glogošnica, la Mostarska Bijela, la Buna, la Bregava et la Krupa se jettent dans la rivière sur sa gauche.

Lac[modifier | modifier le code]

En dessous de Konjic, la Neretva forme le lac artificiel de Jablaničko (Jablaničko jezero). Le lac a été formé en 1953 après la construction du barrage hydroélectrique de Jablanica et est une destination de vacance populaire en Bosnie-Herzégovine.

Villes et villages[modifier | modifier le code]

Les principales villes et les principaux villages situés sur les bords de la Neretva sont, en Bosnie-Herzégovine, Ulog, Glavatičevo, Konjic, Čelebići, Ostrožac, Jablanica, Grabovica, Drežnica, Bijelo Polje, Vrapčići, Mostar, la ville la plus peuplée située le long de la rivière, Buna, la ville historique de Blagaj, Žitomislići, le village historique de Počitelj, Tasovčići, Čapljina et Gabela. En Croatie, les localités les plus importantes situées sur la rivière sont Metković, Opuzen, Komin, Rogotin et Ploče.

Peuplement[modifier | modifier le code]

La Neretva prend sa source dans la municipalité de Gacko, dans la République serbe de Bosnie ; en 1991, cette municipalité comptait 10 788 habitants, dont 6 661 Serbes (61,74 %) et 3 858 Musulmans ou Bosniaques 35,76 %[3] puis, en direction du nord-ouest, elle traverse la municipalité de Kalinovik qui, en 1991, comptait 4 667 habitants, dont 2 826 Serbes (51,31 %) et 1 716 Musulmans (36,76 %)[3]. En poursuivant sa course, la rivière entre dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine, où elle donne son nom au canton d'Herzégovine-Neretva. Elle coule d'abord dans la municipalité de Konjic, dont la population était de 43 878 habitants en 1991, avec une majorité de Musulmans (54,27 %) mais aussi de fortes minorités de Croates (26,23 %) et de Serbes (15,08 %)[3] ; la population de la ville éponyme de Konjic, traversée par la rivière, était estimée à à 8 356 habitants en 2009. La Neretva entre ensuite dans la municipalité de Jablanica, dont la population s'élevait à 12 691 habitants en 1991, dont 71,69 % de Musulmans et 18,05 % de Croates[3] ; en 2009, la population de la ville était estimée à 6 455 habitants. Après avoir obliqué vers le sud, la Neretva passe dans la municipalité de Mostar qui, en 1991, comptait 126 628 habitants et se caractérisait pas un peuplement ethniquement mêlé : 34,63 % de Musulmans, 33,98 % de Croates et 18,83 de Serbes[3] ; la ville elle-même, traversée par la rivière, comptait 75 865 habitants en 1991, avec une population estimée à 70 720 en 2009. La Neretva achève son parcours bosnien en traversant la municipalité de Čapljina, qui comptait 27 882 en 1991, avec une majorité de Croates (53,68 %) et de fortes minorités Musulmanes (27,51 %) et serbes (13,46 %) ; en 2009, la population de Čapljina était évaluée à 7 128 habitants.

Économie[modifier | modifier le code]

Le delta de la Neretva est essentiel à l'agriculture de la Dalmatie méridionale, puisqu'il constitue une des rares zones irriguées de la région.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Internationally Shared Surface Water Bodies in the Balkan Region - Neretva River Sub-basin », sur http://www.watersee.net (consulté le 1er septembre 2009)
  2. (bs) « Hidrografske karakteristike BiH », sur http://www.fhmzbih.gov.ba, Site de l'Institut hydrologique fédérale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 1er septembre 2009)
  3. a, b, c, d et e (bs)(hr)(sr)[PDF] « Recensement par communautés locales », sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistique (consulté le 11 octobre 2010)