Shelly Manne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shelly Manne

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Shelly Manne, New York, 1946 (photo : William P. Gottlieb)

Informations générales
Nom de naissance Sheldon Manne
Naissance 11 juin 1920
New York
Décès 26 septembre 1984
Los Angeles
Genre musical Jazz, musique de film, ...
Instruments batterie, percussions

Sheldon 'Shelly' Manne (New York, 11 juin 1920 - Los Angeles, 26 septembre 1984) était un batteur et chef d'orchestre américain. Il est une figure légendaire du Jazz West Coast.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille musicienne - son père et son oncle sont batteurs - il étudie le saxophone alto avant d'adopter la batterie. Il débute professionnellement sur un paquebot transatlantique.

De 1939 à 1942, il joue dans de nombreux Big bands dont celui de Benny Goodman, le plus célèbre d'Amérique à l' époque, pour quelques jours. Mobilisé, il vit à New York et joue aux côtés de Coleman Hawkins, Dizzy Gillespie et Oscar Pettiford. En 1949, il est engagé dans le grand orchestre de Woody Herman puis dans celui de Stan Kenton (1950-1951) qui sont parmi les plus actifs de l'époque.

En 1952, Shelly Manne s'installe en Californie et joue régulièrement au "Lighthouse" d' Hermosa Beach. Il s'impose vite comme un pilier du Jazz West Coast, participant à de très nombreux enregistrements au côté de Shorty Rogers, Jimmy Giuffre, Bud Shank, Art Pepper (The Return Of Art Pepper (1956), The Artistry Of Pepper (1957), Living Legend (1975))… En 1953, il enregistre son premier album pour le label Contemporary "The West Coast Sound" qui va devenir le manifeste de ce style. Il y révèle ses talents de chef d'orchestre.

En 1954, il enregistre avec Shorty Rogers et Jimmy Giuffre, sans piano ni basse, le révolutionnaire "The Three". Il est suivi par "The Two", collection de duos piano-batterie avec Russ Freeman. Il forme son groupe "Shelly Manne & His Men", un quintet dont feront partie de nombreux grands solistes du Jazz West Coast, tels Conte Candoli, Richie Kamuca, Leroy Vinnegar et Victor Feldman.

En 1956, il forme un trio "Shelly Manne & His Friends" avec André Prévin (piano) et Leroy Vinnegar (basse). Ils connaissent le succès en reprenant les thèmes de la comédie musicale "My Fair Lady". En 1957, il enregistre avec Sonny Rollins et Ray Brown le classique "Way Out West" et forme la même année le trio des "Poll Winners" avec Barney Kessel et Ray Brown.

Dès 1960, il crée son propre club "The Shelly's Manne-Hole" (noter le jeu de mot sur "manhole" qui désigne une bouche d'égout, en Anglais) et reste très actif sur la scène du Jazz pendant les années 1960 et 70.

Dès les années 1950 et jusqu'à la fin de sa vie, Shelly Manne est très actif comme musicien de studios, travaillant, entre autres, pour le cinéma (très souvent demandé par Henry Mancini, par exemple) et la télévision. C'est lui qui double à la batterie Franck Sinatra dans le film d'Otto Preminger l'homme au bras d'or. Il apparait d'ailleurs à l'écran dans une dizaine de films[1]. Il est par ailleurs le compositeur du thème principal et des musiques accompagnant la série télévisée américaine "Daktari" (1966-1969).

Comme musicien de studios, Shelly Manne a accompagné un grand nombre de chanteurs et chanteuses (tous styles confondus) : Ella Fitzgerald, Mel Tormé, Peggy Lee, Frank Sinatra, Ernestine Anderson, Sarah Vaughan, Lena Horne, Blossom Dearie, Nancy Wilson, June Christy, Helen Humes, Jackie Cain, Teresa Brewer, Leontyne Price, Tom Waits, Barry Manilow,…

Shelly Manne meurt en 1984 des suites d'une crise cardiaque.

Style[modifier | modifier le code]

Shelly Manne (photo : William P. Gottlieb

Shelly Manne a développé un style unique de "batterie mélodique". Admirateur de Jo Jones et Dave Tough, il ne voyait pas la batterie seulement comme un instrument rythmique mais comme un instrument qui devait créer des mélodies. Il est ainsi autant influencé par les pianistes que par les batteurs. Pour expliquer sa démarche, il a déclaré :

"Je ne développe pas les mélodies à l' aide des rythmes, je développe les rythmes en pensant la mélodie."

Pour Georges Paczynski, "il a une palette sonore exceptionnelle, aussi bien par le choix des timbres que par la qualité des nuances."

N'appréciant guère les solos bruyants, il se distingue particulièrement aux balais et dans la recherche de la sonorité feutrée. Il déclara :

"Jouer doucement, en donnant un sens à ce que l'on joue, voilà ce qui m' intéresse."

Il peut être considéré comme un des plus grands batteurs de l' histoire du Jazz.

Discographie partielle[modifier | modifier le code]

Comme leader[modifier | modifier le code]

  • 1951-1952 : Shelly Manne (avec Jimmy Giuffre, Shorty Rogers & Bill Russo) : Deep People (Savoy)
  • 1952 : Shelly Manne Septet : Here's That Manne (Dee Gee)
  • 1953-1955 : Shelly Manne & His Men : The West Coast Sound (Contemporary)
  • 1954 : Shelly Manne, Jimmy Giuffre, Shorty Rogers & Russ Freeman : "The Three" and "The Two", (Contemporary)
  • 1956 : Shelly Manne & His Men : Swinging Sounds (Contemporary)
  • 1956 : Shelly Manne 1 His Men : Swinging Sounds In Stereo (Contemporary) même album, mais en version "stéréo"
  • 1956 : Shelly Manne & His Men : More Swinging Sounds (Contemporary)
  • 1956 : Shelly Manne & His Friends : My Fair Lady (Contemporary)
  • 1957 : Shelly Manne & His Friends : Li'l Abner (Contemporary)
  • 1958 : Shelly Manne & His Friends : Bells are Ringing (Contemporary)
  • 1957 : Shelly Manne & His Men : New Works (Contemporary)
  • 1957 : Shelly Manne (with guest solist Bill Smith) : Concerto For Clarinet & Combo (Contemporary)
  • 1958 : Shelly Manne & His Men : The Gambit (Contemporary)
  • 1959 : Shelly Manne & His Men : At The Black Hawk; Vos 1-5 (Contemporary)
  • 1959 : Shelly Manne & His Men : Shelly Manne & His Men Play Peter Gunn (Contemporary)
  • 1959 : Shelly Manne & His Men : Son of Gunn ! (Contemporary)
  • 1960 : Shelly Manne & His Men : The Proper Time (Contemporary) - music du film The Proper Time
  • 1960 : Shelly Manne & His Men : Yesterday : Live in Europe (Pablo)
  • 1961 : Shelly Manne & His Men : At The Manne Hole (Contemporary)
  • 1961 : Shelly Manne & His Men : Checkmate (Contemporary)
  • 1961-1970 : Shelly Manne : Navy Swing (Studio West) - Réunit une session de 1961 & une de 1970
  • 1962 : Shelly Manne & Jack Marshall : Sounds Unheard Of ! (Contemporary)
  • 1962 : Shelly Manne : My Son the Jazz Drummer alias Steps to the desert (Contemporary)
  • 1965 : Shelly Manne Quintet and Big Band : That's Gershwin ! (Capitol Records)
  • 1964 : Shelly Manne : 2, 3, 4 (Impulse Records)
  • 1961 : Shelly Manne : Shelly Manne & Co (Contact)
  • 1966 : Shelly Manne & His Men : Boss Sounds ! (Atlantic Records)
  • 1967 : Shelly Manne : Daktari (Contemporary) - musique de la série TV
  • 1967 : Shelly Manne : Jazz Gunn (Atlantic Records)
  • 1969 : Shelly Manne : Young Billy Young (United Artists) - musique du film La Vengeance du Shérif
  • 1970 : Shelly Manne : Outside (Contemporary)
  • 1970 : Shelly Manne : Alive in London (Contemporary)
  • 1973 : Shelly Manne : Mannekind (Mainstream Records)
  • 1975 : Shelly Manne : Hot Coles (Flying Dutchman)
  • 1976 : Shelly Manne : Shelly Manne Plays Richard Rogers (Discovery)
  • 1976 : Shelly Manne : Rex : Shelly Manne plays Richard Rodgers (Discovery)
  • 1976 : Shelly Manne & His Men : The Manne We Love (East Words)
  • 1977 : Shelly Manne : Perk Up (Concord)
  • 1977 : Shelly Manne : Essence (Galaxy)
  • 1978 : Shelly Manne Trio : Gemini (Yupiteru)
  • 1978 : Shelly Manne : Crystallizations (Pausa Records)
  • 1979 : Shelly Manne Quartet featuring Lee Konitz : French Concert (Galaxy)
  • 1980 : Shelly Manne : Double Piano Jazz Quartet in Concert at Carmelo's (Trend)
  • 1980 : Shelly Manne Quartet : Interpretation of Bach and Mozart (Trend)
  • 1981 : Shelly Manne & His Hollywood All Stars : Hollywood Jam (Atlas Japan)
  • 1981 : Shelly Manne, Monty Alexander et Ray Brown : Fingerings (Atlas Japan)
  • 1981 : Shelly Manne : Goodbye For Bill Evans (Polydor Japan)
  • 1982 : Shelly Manne & Russ Freeman : One on One (Contemporary)
  • 1984 : Shelly Manne Trio : Remember (Jazzizz)
  • 1984 : Shelly Manne Trio : In Zurich (Fantasy Records)

Comme co-leader[modifier | modifier le code]

The Poll Winners[modifier | modifier le code]

The L.A. Four[modifier | modifier le code]

Comme sideman[modifier | modifier le code]

Note : Cette discographie, pourtant copieuse, comme sideman n'est que partielle. Aux sessions non citées pour lesquelles Shelly Manne est "crédité", il faudrait ajouté une multitude de sessions (musique de films, variétés, pop, …) pour lesquelles son nom n'apparait pas.

Laurindo Almeida[modifier | modifier le code]

Chet Baker[modifier | modifier le code]

Clifford Brown[modifier | modifier le code]

Benny Carter[modifier | modifier le code]

Ornette Coleman[modifier | modifier le code]

Bill Evans[modifier | modifier le code]

Maynard Ferguson[modifier | modifier le code]

Jimmy Giuffre[modifier | modifier le code]

Hampton Hawes[modifier | modifier le code]

Lena Horne[modifier | modifier le code]

Helen Humes[modifier | modifier le code]

Jackie and Roy[modifier | modifier le code]

Hank Jones[modifier | modifier le code]

Barney Kessel[modifier | modifier le code]

Stan Kenton[modifier | modifier le code]

Peggy Lee[modifier | modifier le code]

Henry Mancini[modifier | modifier le code]

Jack Marshall[modifier | modifier le code]

Oliver Nelson[modifier | modifier le code]

Lennie Niehaus[modifier | modifier le code]

Art Pepper[modifier | modifier le code]

Itzhak Perlman[modifier | modifier le code]

Andre Previn[modifier | modifier le code]

Shorty Rogers[modifier | modifier le code]

Sonny Rollins[modifier | modifier le code]

Pete Rugolo[modifier | modifier le code]

Lalo Schifrin[modifier | modifier le code]

Zoot Sims[modifier | modifier le code]

Mel Tormé[modifier | modifier le code]

Tom Waits[modifier | modifier le code]

Autres leaders[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jack Brand & Bill Korst : Shelly Manne : The Different Percussionist, Rockford, 1997

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carrière de Shelly Manne sur www.IMDb.com