Claude Bolling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bolling.

Claude Bolling

Naissance 10 avril 1930 (84 ans)
Genre musical Jazz
Années actives 1944-
Site officiel www.claude-bolling.com

Claude Bolling, né le 10 avril 1930 à Cannes dans les Alpes-Maritimes, est un pianiste de jazz, chef d'orchestre, compositeur et arrangeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Figure discrète et romantique de la musique de film française des années 1970 et 1980, la « patte » du pianiste et jazzman Claude Bolling est reconnaissable entre mille, notamment dans le cinéma de Jacques Deray.

Né le 10 avril 1930 à Cannes, il étudie au conservatoire de Nice, puis à Paris. Enfant prodige, il joue dès l'âge de 14 ans de façon professionnelle avec Lionel Hampton, Roy Eldridge et Kenny Clarke.

Très influencé par les grands maîtres du piano-jazz de la première moitié du 20e siècle, tels que Willie Smith, Art Tatum, Earl Hines et surtout Fats Waller, Claude Bolling est également un interprète rigoureux du ragtime et du boogie-woogie, styles éminemment pianistiques à l'origine même du jazz.

Grande fut aussi sur lui l'influence de Duke Ellington, qu'il eut le privilège de connaître personnellement et de fréquenter pendant plusieurs années, notamment lors de ses passages en France.

Que ce soit en solo, en trio ou avec son Grand Orchestre (le Claude Bolling Big Band, dont la fondation remonte à 1956, un record de longévité), Claude Bolling interprète avec un égal bonheur les standards du jazz et ses propres compositions. Le Claude Bolling Big Band fête en 2006 cinquante ans de formation dans laquelle jouèrent et jouent les musiciens les plus émérites de l'hexagone.

Sa contribution la plus originale au patrimoine musical est sans conteste la fusion (on pourrait aussi parler de greffe ou d'osmose) parfaitement réussie qu'il a effectuée entre trio jazz et soliste(s) classique(s). Cette nouvelle forme d'expression est nommée la "Crossover Music". La plus célèbre de ces compositions « hybrides » est la Suite pour flûte et jazz piano trio (1975) enregistrée avec le flûtiste Jean-Pierre Rampal, chef-d'œuvre d'élégance classique et de swing moderne resté en tête des ventes aux États-Unis pendant deux années consécutives. Il composera même une seconde suite pour flûte quelques années plus tard : Suite pour Flûte & Jazz Piano Trio no 2 (1987). La première suite sera suivie de multiples collaborations de la même veine avec notamment Alexandre Lagoya (Concerto pour Guitare & Jazz Piano Trio (1975)), Pinchas Zukerman (Suite pour Violon & Jazz Piano Trio (1977)), Maurice André (Toot Suite - Pour Trompette & Jazz Piano trio (1981))et Yo-Yo Ma (Suite pour Violoncelle & Jazz Piano Trio (1984)). Dans Picnic suite pour flûte, guitare et jazz piano trio (1980), il réunira Jean-Pierre Rampal et Alexandre Lagoya autour de son trio jazz. Sa "Toot Suite pour trompette et piano jazz" a été enregistrée en formation trio jazz avec Maurice André. Il s'agit en fait de 6 mouvements, chacun d'eux consacré à l'un des instruments de la "famille" des trompettes: la grande trompette en ut, la trompette en mi bémol, le cornet en si bémol, le bugle et deux pièces pour la trompette piccolo, justement développée en France par le grand Maurice André.

Claude Bolling a aussi composé une centaine de bandes originales de films, français pour la plupart, dont le plus célèbre est Borsalino.

Passionné de modélisme ferroviaire et du chemin de fer, surtout américain, il a inauguré le 2 juillet 1988 à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne) le musée du chemin de fer HistoRail, dont il est président d'honneur.

À plus de 80 ans, il continue de tourner en France que ce soit au piano solo, avec son trio, son quintet ou son Big Band.

Le 15 décembre 2010, Claude Bolling s'est vu décerner les insignes d'Officier de la Légion d'honneur.

Par ailleurs, il est le parrain d'une école de musique intercommunale située à Trouville-sur-Mer (Calvados) qui porte son nom.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Claude BOLLING Plays Duke Ellington (1959)
  • Cat Anderson, Claude Bolling And Co. (1965)
  • Original Ragtime (1966)
  • Original Boogie Woogie (1968)
  • Original Piano Blues (1969)
  • Original Jazz Classics (1970)
  • Original Piano Greats (1972)
  • Swing Session (1973)
  • Jazz Party (1975)
  • Suite for Violin and Jazz Piano (1975)
  • With the Help of My Friends (1975)
  • Keep Swingin' Volume 4 (1975)
  • Suite for Flute and Jazz Piano (1975) FA443
  • Hot Sounds (1976)
  • Concerto for Guitar and Jazz Piano Trio (1975) FA444
  • Concerto for Violin and Jazz Piano Trio (1977)
  • Jazz Gala 79 (1979)
  • Just For Fun (1980)
  • Picnic Suite (1980) FA554
  • Toot Suite (1981) FA558
  • Claude Bolling (1981)
  • Suite for Chamber Orchestra and Jazz Piano Trio (1983)
  • Suite for Cello and Jazz Piano Trio (1984) FA557
  • Jazz a la Française (1984)
  • Live at the Meridien (1985) FA5042
  • Suite No. 2 for Flute and Jazz Piano Trio (1987) FA555
  • Nuances (1988)
  • Sonatas for Two Pianos (1989) FA9505
  • Cross Over U.S.A. (1993) FA457
  • " The Victory Concert" (1994) FA450
  • Enchanting Versailles - Strictly Classical (1994)
  • A Drum is a Woman (1997) FA476
  • " Pariswing" (1999)
  • Tribute To The Piano Greats (2003) FA458

Filmographie[modifier | modifier le code]

Musique de film[modifier | modifier le code]

Claude Bolling a écrit la musique d'une centaine de films, dont :

Musique de télévision[modifier | modifier le code]

Une quarantaine dont:

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]