My Fair Lady

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir My Fair Lady (homonymie).
My Fair Lady
Livret Alan Jay Lerner
Sources Pygmalion de George Bernard Shaw
Lyrics Alan Jay Lerner
Musique Frederick Loewe
Mise en scène Moss Hart
Chorégraphie Hanya Holm
Décors Oliver Smith
Costumes Cecil Beaton
Lumières Abe Feder
Producteur(s) Herman Levin
Première 15 mars 1956
Mark Hellinger Theatre, Broadway
Dernière 29 septembre 1962
Nb. de représentations 2 717
Langue d’origine Anglais
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Représentations notables
Personnages
  • Eliza Doolittle, fleuriste
  • Henry Higgins, professeur de diction
  • Colonel Pickering
  • Alfred P. Doolittle, père d'Eliza
  • Freddy Eynsford-Hill, jeune aristocrate
Airs
  • Wouldn't It be Loverly? - Eliza et chœur
  • I Could Have Danced All Night - Eliza et chœur
  • On the Street Where You Live - Freddy

My Fair Lady[1] est une comédie musicale américaine, paroles et livret d'Alan Jay Lerner et musique de Frederick Loewe, créée au Mark Hellinger Theatre de Broadway le 15 mars 1956 avec Julie Andrews et Rex Harrison.

Inspirée de la pièce de George Bernard Shaw, Pygmalion créée en 1914, elle connaîtra 2 717 représentations jusqu'en 1962, ce qui constitue un record à l'époque. Elle fut adaptée au cinéma en 1964 par le cinéaste américain George Cukor, sous le même titre avec Audrey Hepburn et Rex Harrison.

Synopsis[modifier | modifier le code]

My Fair Lady se déroule à Londres à l'époque victorienne. Eliza Doolittle est une jeune fille des milieux populaires qui gagne sa vie en faisant et vendant des bouquets de violettes, et pour qui le mot « grammaire » n'a pas de signification. Elle rencontre accidentellement le professeur Henry Higgins qui voit en elle la possibilité de mettre en pratique ses théories linguistiques et d'en faire une femme distinguée...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution originale[modifier | modifier le code]

Numéros musicaux[modifier | modifier le code]

Acte I[modifier | modifier le code]

  • Street Entertainers - Buskers
  • Why Can't the English? - Henry Higgins
  • Wouldn't It be Loverly? - Eliza Doolittle et les cockneys
  • With a Little Bit of Luck - Alfred P. Doolittle, Harry et Jamie
  • I'm an Ordinary Man - Higgins
  • With a Little Bit of Luck (reprise) - Alfred P. Doolittle et chœur
  • Just You Wait - Eliza
  • The Rain in Spain - Higgins, Eliza et Colonel Pickering
  • I Could Have Danced All Night - Eliza, Mrs. Pearce et Femmes de chambre
  • Ascot Gavotte - Chœur
  • On the Street Where You Live - Freddy Eynsford-Hill
  • The Embassy Waltz - Higgins, Eliza, Zoltan Karpathy et chœur

Acte II[modifier | modifier le code]

  • You Did It - Higgins, Pickering, Mrs. Pearce et Domestiques
  • Just You Wait (Reprise) - Eliza
  • On the Street Where You Live (Reprise) - Freddy
  • Show Me - Eliza et Freddy
  • Wouldn't It be Loverly? (Reprise) - Eliza et les cockneys
  • Get Me to the Church on Time - Doolittle, Harry, Jamie et chœur
  • Hymn to Him - Higgins
  • Without You - Eliza et Higgins
  • I've Grown Accustomed to Her Face - Higgins

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Theatre World Award 1956 pour John Michael King[2]
  • Tony Awards 1957 :
    • 6 récompenses : Meilleure comédie musicale, Meilleur acteur de comédie musicale (Rex Harrison), Meilleure mise en scène (Moss Hart), Meilleur décor (Oliver Smith), Meilleurs costumes (Cecil Beaton) et Meilleure direction d'orchestre (Franz Allers)
  • 4 nominations : Meilleure actrice de comédie musicale (Julie Andrews), Meilleur acteur de comédie musicale dans un second rôle (2 nominations : Robert Coote et Stanley Holloway) et Meilleure chorégraphie (Hanya Holm)

Reprises principales[modifier | modifier le code]

  • 30 avril 1958 : Création anglaise au théâtre de Drury Lane de Londres
  • 25 mars 1976 - 20 février 1977 : St. James Theatre puis Lunt-Fontanne Theatre avec Robert Coote et Ian Richardson
  • 18 août 1981 - 29 novembre 1981 : Uris Theatre avec Rex Harrison et Cathleen Nesbitt.
  • 9 décembre 1993 - 1er mai 1994 : Virginia Theatre avec Richard Chamberlain (Higgins)
  • 9 décembre 2010 - 2 janvier 2011 : Théâtre du Châtelet à Paris
  • 5 décembre 2013 - 1 janvier 2014 : Théâtre du Châtelet à Paris

Le saviez-vous ?[modifier | modifier le code]

  • Bien que le Tony Award de la meilleur actrice lui ait échappé au profit de Judy Holliday dans Bells Are Ringing, My Fair Lady lança la carrière de Julie Andrews, débarquée de son Angleterre natale deux ans plus tôt pour créer la comédie musicale The Boyfriend de Sandy Wilson à Broadway, pour laquelle elle reçut le Theatre World Award 1955.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Litt. « Ma belle dame ».
  2. Distinction créée en 1946 et récompensant les « meilleurs débuts » sur une scène new yorkaise.

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]