Herb Ellis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Herb Ellis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Herb Ellis en 2006

Informations générales
Nom de naissance Mitchell Herbert Ellis
Naissance 4 août 1921
Farmersville (en), Texas
Décès 28 mars 2010 (à 88 ans)
Los Angeles, Californie
Activité principale Guitariste
Genre musical Jazz
Instruments Guitare
Années actives 1941 - 2010
Labels Norgran Records

Mitchell Herbert (Herb) Ellis, né à Farmersville (en), Texas, le 4 août 1921 et mort à Los Angeles le 28 mars 2010[1], était un guitariste de jazz américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il grandit dans les banlieues de Dallas au Texas, il entend pour la première fois le son d'une guitare électrique des mains de George Barnes (en) à la radio. On dit que c'est ce qui l'a orienté vers la guitare. Il est déjà un excellent guitariste quand il rentre au département musicale de la North Texas State University (en). Ellis y joue de la contrebasse car il n'y a pas encore de classe de guitare à l'époque. Malheureusement, Ellis n'a pas les fonds nécessaires pour rester dans l'institution et la quitte en 1941. Il part alors en tournée pour 6 mois avec un groupe de l'université du Kansas.

En 1943 il rejoint Glen Gray et son Casa Loma Orchestra où il obtient sa première reconnaissance dans les magazines de jazz. Il rejoint ensuite Jimmy Dorsey avec qui il enregistre ses premiers solos, voyage beaucoup et joue dans les clubs et pour le cinéma jusqu'en 1947. Survient alors un évènement qui va marquer un tournant dans sa carrière : le big band de Jimmy Dorsey a un trou de 6 mois dans son emploi du temps. John Frigo qui a joué dans l'orchestre auparavant connait le patron du Peter Stuyvesant Hotel à Buffalo. Le pianiste Lou Carter, John Frigo et Herb Ellis vont donc à Buffalo et y jouent 6 mois, c'est comme ça que nait le groupe Soft Winds.

The Soft Winds[modifier | modifier le code]

The Soft Winds fonctionne à la façon du Nat King Cole Trio. Il joue jusqu'en 1952, après quoi Herb Ellis rejoint le trio d'Oscar Peterson pour remplacer Barney Kessel pour former ce que Scott Yanow appellera "one of the most memorable of all the piano, guitar, and bass trios in Jazz history". (l'un des meilleurs trios piano-contrebasse-guitare de l'histoire du jazz)

Avec le trio d'Oscar Peterson[modifier | modifier le code]

Ellis joue avec le trio d'Oscar Peterson de 1953 à 1958, bien que ce trio soit musicalement reconnu pour son excellence, il rencontre, à l'époque, certaines critiques qui voient d'un mauvais œil un guitariste blanc dans un groupe de Noirs alors que le racisme est toujours bien vivant aux États-Unis.

En plus de leurs enregistrements en trio, cette section rythmique soutient de nombreux solistes pour Verve Records, le label de Norman Granz. Parmi eux citons les saxophones ténors Ben Webster, Stan Getz, les trompettistes Dizzy Gillespie, Roy Eldridge, et Sweets Edison. Accompagné du batteur Buddy Rich, ils enregistrent les deux albums célèbrissimes du duo Ella Fitzgerald - Louis Armstrong.

Herb Ellis quitte Oscar Peterson et son trio en 1958 et est remplacé non pas par un guitariste mais par le batteur Ed Thigpen. En 1959 et 1960, Ellis part en tournée avec Ella Fitzgerald.

Références[modifier | modifier le code]

  1. New York times du 30/3/2010