Red Rodney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Red Rodney

Description de cette image, également commentée ci-après

Red Rodney vers 1946

Informations générales
Nom de naissance Robert Roland Chudnick
Naissance 27 septembre 1927
Philadelphie
Décès 27 mai 1994 (à 66 ans)
Boynton Beach (Floride)
Genre musical jazz, bebop, post-bop
Instruments trompette, bugle
Années actives de 1946 à 1994
Influences Dizzy Gillespie, Charlie Parker

Robert Roland Chudnick (27 septembre 192727 mai 1994) connu sous le nom de Red Rodney était un trompettiste de jazz américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Philadelphie, il devient musicien professionnel dès l'âge de 15 ans en travaillant au milieu des années 1940 pour Jerry Wald, Jimmy Dorsey, Georgie Auld, Elliott Lawrence, Benny Goodman et Les Brown (en). C'est en écoutant Dizzy Gillespie et Charlie Parker qu'il adopte le style bebop.

Il joue ensuite dans les orchestres de Claude Thornhill (1946-1947), Gene Krupa et Woody Herman (1948).

En 1949 il accepte la proposition de Charlie Parker de rejoindre son quintet. Seul membre blanc du groupe, il était baptisé "Albino Red" quand le groupe jouait dans les États du sud des États-Unis. En 1950, il intègre l'orchestre de Charlie Ventura. Il enregistre alors beaucoup.

En 1958 il est contraint d'abandonner le jazz : les opportunités se font plus rares, les trompettistes de bebop blancs sont moins bien acceptés et surtout il a des problèmes avec la police en raison de sa dépendance à la drogue. Il continue de travailler dans d'autres domaines musicaux. Sa dépendance le contraint au vol et à la fraude ; il passe 27 mois en prison.

Au début des années 1970, il est ruiné par ses dépenses médicales à la suite d'une apoplexie et il retourne au jazz. Il arrive alors à se désintoxiquer et de 1980 à 1982 réalise cinq albums remarqués avec Ira Sullivan (en), dans lequel il joue un jazz post-bop.

En 1988, dans le film Bird de Clint Eastwood, son rôle est joué par l'acteur Michael Zelniker. C'est par contre Rodney lui-même qui joue les parties de trompette.

Il continue à travailler et à enregistrer dans les années 1990. Il joue notamment avec Charlie Watts, le batteur des Rolling Stones, qui produit un hommage à Charlie Parker[1]. Il épaule le jeune saxophoniste Chris Potter à ses débuts avec qui il joue en clubs à New-York, et enregistre avec lui Red Alerts en 1990.

Son fils Mark Rodney est guitariste du duo Batdorf and Rodney avec John Batdorf. Son plus jeune fils Jeff Rodney est un disc-jockey connu sous le pseudo de Jammin Jeff.

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Pareles, « Pop in Review: Charlie Watts Quintet Blue Note », sur The New York Times, nytimes.com,‎ 6 juin 1991 (consulté le 26 octobre 2012)