Red Mitchell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Red Mitchell

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Rune Gustafsson, Red Mitchell et Svein Christiansen
(concert au Down Town jazz club - Oslo, 1972).

Informations générales
Nom de naissance Keith Moore Mitchell
Naissance 20 septembre 1927
New York
Décès 8 novembre 1992 (à 65 ans)
Salem (Oregon) , États-Unis
Genre musical Jazz West Coast
Instruments Contrebasse
Années actives 1950 à 1990
Site officiel http://www.redmitchell.com

Keith Moore Mitchell, plus connu sous le pseudonyme de Red Mitchell, est un contrebassiste de jazz américain, compositeur de jazz, parolier, et poète. Il est le frère de Whitey Mitchell. Il est né le 20 septembre 1927 à New York et s'est éteint le 8 novembre 1992 à Salem, Oregon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Red Mitchell a été élevé dans le New Jersey par un père ingénieur et mélomane, et une mère qui aimait la poésie. Ses premiers instruments furent le piano, le saxophone alto, et la clarinette. Bien que l'Université Cornell ait attribué une bourse d'ingénieur à Mitchell, en 1947, il part faire son service militaire à l'US Army comme contrebassiste. L'année suivante, il débute dans un trio de jazz à New York City.

Mitchell commence à être connu pour ses spectacles et son travail très appliqué en session d'enregistrement avec Mundell Lowe, Chubby Jackson, Charlie Ventura, Woody Herman, Red Norvo, Gerry Mulligan. Après avoir rejoint la scène jazz West Coast au début des années 1950, il enregistre avec André Previn, Shelly Manne, Hampton Hawes, Billie Holiday, Stan Seltzer, Ornette Coleman, et d'autres.

Il travaille comme bassiste dans les studios de cinéma et de télévision autour de Los Angeles, apparaissant occasionnellement à l'écran. Mitchell apparaît aussi dans des documentaires sur Tal Farlow et Zoot Sims.

Avec le saxophoniste Harold Land, il fonde et dirige un quintet au début des années 1960, avec Carmell Jones (trompette), Frank Strazzeri (piano), et Leon Petties (batterie).

En 1966, Red commence à accorder sa contrebasse à la quinte (comme le violon, le violon alto, et le violoncelle, tandis que la contrebasse et la guitare sont accordées à la quarte). Sa méthode ouvrira beaucoup de champs de possibilités pour les bassistes.

Mitchell émigre à Stockholm en 1968 et il gagne un Grammy Awards Suédois en 1986 et 1991 pour ses enregistrements en tant que pianiste, bassiste, et vocaliste, ainsi que pour ses compositions, et ses paroles poétiques.

Durant cette période, Mitchell enregistre avec Clark Terry, Lee Konitz, Herb Ellis, Jim Hall, Joe Pass, Kenny Barron, Hank Jones, Ben Webster, Bill Mays, Warne Marsh, Jimmy Rowles, Phil Woods, Roger Kellaway, Putte Wickman et d'autres. Fréquemment, il collabore à des duos, notamment avec le pianiste Roger Kellaway au milieu des années 1980. Ce qui demeurera certainement comme son duo le plus abouti.

Mitchell décide de retourner vivre aux États-Unis au début de 1992 et s'établit en Oregon. Il n'en profitera, hélas, pas beaucoup : il décède à l'âge de 65 ans en novembre 1992. Une collection de ses poésies a été publiée à titre posthume. Son épouse prépare actuellement une biographie posthume.

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que sideman[modifier | modifier le code]

Poésies et Chansons[modifier | modifier le code]

  • Recueil 2003 : Simple isn't Easy - Songs by Red Mitchell (limited edition) (Edition Diane Mitchell and Janice Mancuso / © Red Inc Music Company)

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Red Mitchell » (voir la liste des auteurs)


Liens externes[modifier | modifier le code]