Hatari !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Atari.

Hatari !

Titre original Hatari !
Réalisation Howard Hawks
Scénario Leigh Brackett
Harry Kurnitz
Acteurs principaux
Sociétés de production Malabar Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1962
Durée 151 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hatari ! est un film d'aventures américain réalisé par Howard Hawks, sorti en 1962. Le terme Hatari (ou hatwari) signifie en swahili : «  Attention, danger ! »[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tanganyika, 1961 : une jeune femme d'origine française, Brandy (Betty en VF), a pris la succession de son père, pourvoyeur d'animaux sauvages destinés aux zoos du monde entier. Appuyée par Sean Mercer (John Mercer en VF) qui dirige son équipe (Kurt, l'Indien, Pockets, Luis, Chips) la vie aventureuse de Brandy (Betty en VF) et des autres, parfois dramatique, suit son cours jusqu'à l' arrivée imprévue d'une jolie photographe italienne ...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Musiques du film[modifier | modifier le code]

Musiques composées par Henry Mancini.

  • 1. Theme From « hatari »
  • 2. Baby Elephant Walk
  • 3. Just For Tonight
  • 4. Your Father's Feathers
  • 5. Night Side
  • 6. Big Band Bwana
  • 7. The Sounds Of Hatari
  • 8. The Soft Touch
  • 9. Crocodile, Go Home!
  • 10. Just For Tonight (Bonus)

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film fut entièrement tourné au Arusha National Park au Tanganyika (la partie continentale de l'actuelle Tanzanie)[1].
  • Le tournage dura 6 mois et fut très agréable d’après Gérard Blain[1].
  • Au fur et à mesure du tournage les animaux devenaient des acteurs à part entière, le guépard apprivoisé Sonia circulait librement au milieu des acteurs ainsi que les autruches, les singes ou encore la hyène et les éléphanteaux[1].
  • Les scènes de chasses ont été vécues par les acteurs eux-mêmes et jamais l'un d'entre eux ne fut doublé quel que soit le danger[1].
  • Durant le tournage John Wayne dut abattre un éléphant qui les chargeait. Bien que filmée, cette scène ne fut pas retenue au montage final afin de ne pas choquer les amis des bêtes qui sont nombreux chez les fans de l'acteur[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Woobinda, série télévisée américaine de 1969 sur un vétérinaire dans la brousse africaine
  • Daktari, série télévisée américaine de 1966 sur une clinique vétérinaire en Afrique

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Pierre Tchernia, Jean-Claude Romer; 80 grands succès du cinéma d'aventures, Edition Casterman,1988, ISBN 2-203-29804-9