Oscar Pettiford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oscar Pettiford

Description de cette image, également commentée ci-après

Oscar Pettiford, au club de jazz Aquarium, New York, en novembre 1946 (Fonds photographique William P. Gottlieb).

Informations générales
Naissance
Okmulgee
Drapeau de l'Oklahoma Oklahoma
Décès
Copenhague Drapeau du Danemark Danemark
Genre musical Jazz
Instruments contrebasse, violoncelle

Oscar Pettiford, né à Okmulgee en Oklahoma le 30 septembre 1922 et mort à Copenhague au Danemark le 8 septembre 1960 était un contrebassiste, violoncelliste et compositeur de jazz, surtout bebop.

Biographie[modifier | modifier le code]

Oscar Pettiford naît en Oklahoma d'une mère choctaw et d'un père mi-cherokee mi-afro-américain.

En 1942 il intègre l'orchestre de Charlie Barnet et en 1943 attire l'attention après avoir enregistré avec Coleman Hawkins sur "The Man I Love". À la même période, il enregistre aussi avec Earl Hines et Ben Webster. Lui et Dizzy Gillespie dirigent un groupe bop en 1943. En 1945 Pettiford se rend en Californie avec Hawkins. Il apparaît dans The Crimson Canary un film connu pour sa musique originale. Il joue ensuite avec Duke Ellington de 1945 à 1948 et avec Woody Herman en 1949 avant de jouer surtout comme leader dans les années 1950.

En 1958 il déménage à Copenhague et enregistre pour des labels européens. Oscar Pettiford meurt en 1960 d'un virus proche de celui de la poliomyélite.

Violoncelliste de jazz[modifier | modifier le code]

Pettiford est considéré comme le pionnier du violoncelle en tant qu'instrument soliste en jazz. En 1949, alors qu'il a un bras cassé, Pettiford ne peut jouer de la basse et s'essaye au violoncelle, prêté par un ami. Il l'accorde en quartes, comme une contrebasse mais une octave plus haut. Il enregistre pour la première fois avec un violoncelle en 1950. Le violoncelle devient alors son second instrument et il continuera à en jouer tout au long de sa carrière.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Parmi ses compositions, on peut citer Tricotism, Laverne Walk, Bohemia After Dark et Swingin' Till the Girls Come Home.

Discographie partielle[modifier | modifier le code]

Comme sideman[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]