Atlantic Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Atlantic.

Atlantic Records

Description de l'image  X230y230.gif.
Filiale Warner Music Group
Fondation 1947
Fondateur Ahmet Ertegün
Herb Abramson
Genre Rhythm & Blues
Soul
Rock
Rap
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Siège New York
Site web atlanticrecords.com

Atlantic Records est une société d'édition de disques américaine qui fait partie du Atlantic Group lui-même détenu par le Warner Music Group. Elle est à l'origine du rhythm and blues populaire des années 1950[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Atlantic Records a été créée en septembre 1947 à New York par Ahmet Ertegün associé à Herb Abramson[2]. Ahmet vient de travailler un an et demi dans un magasin de disques. Ils montent l'entreprise avec la somme de 10 000 dollars empruntés à un dentiste.

La compagnie produit d'abord du jazz (Erroll Garner) et du blues. Le titre Drinkin' Wine Spo-Dee-O-Dee de Stick McGhee est un des premiers succès de la firme. Jerry Wexler, ancien journaliste au Billboard Magazine, est engagé comme producteur, puis devient directeur en 1953. C'est lui qui est à l'origine de l'expression « rhythm & blues » créée pour remplacer le terme péjoratif de « Race Music ».

Ahmet Ertegün sera aussi assisté à la direction du Groupe Atlantic par son frère Nesuhi, celui-ci favorisant surtout l'essor du catalogue de jazz. Les frères Ertegün seront également par leurs influences et leurs relations les précieux soutiens de Claude Nobs lorsqu'il fondera son Festival de Jazz de Montreux en 1967. Ils se lieront suffisamment d'amitié avec l'organisateur pour lui proposer d'assurer la direction de la filiale WEA pour la Suisse.

Abramson prend la direction de la filiale Atco Records créée en 1955, où Big Joe Turner et King Curtis enregistrent leurs premiers disques. C'est LaVern Baker et Ray Charles qui sont alors les grandes vedettes de la maison mère. Le recrutement en 1956 du duo d'auteurs-compositeurs Jerry Leiber & Mike Stoller par Wexler amplifie encore ce succès. Grâce à leur talent, près d'un titre sur quatre se classe dans les dix premiers du classement R&B. Ils signent nombre de tubes pour les Drifters ou The Coasters.

Dans les années 1950 et 1960, la société est devenue l'un des acteurs majeurs dans l'édition de disques de rhythm & blues, de musique soul et de jazz avec des artistes tels que Ray Charles, Roberta Flack, Aretha Franklin, Erroll Garner, Ben E. King, Booker T. & The MG's, Percy Sledge, Wilson Pickett, Bobby Darin, Thelonious Monk, Duke Ellington, Gil Evans, Dizzy Gillespie, Keith Jarrett, John Coltrane ou Charles Mingus. De plus, ils distribuent les disques du petit label de Memphis, Stax Records, où l'on trouve notamment Otis Redding et Sam & Dave. Wexler débute aussi une collaboration avec les studios de Fame de Muscle Shoals, Alabama.

Atlantic s'ouvre également au rock et à la pop avec Sonny & Cher, Vanilla Fudge, Iron Butterfly, Buffalo Springfield ou Crosby, Stills & Nash (and Young), puis The Pointer Sisters, Led Zeppelin et King Crimson en 1969, Yes, Emerson, Lake & Palmer, AC/DC, Foreigner, Ringo Starr ( uniquement aux USA, Polydor en Europe ), Billy Cobham, et Dire Straits dans les années 1970. En 1971, la compagnie distribue dans le monde entier les disques des Rolling Stones et des Cream. Depuis 1981, Phil Collins est un des plus fameux artistes à publier des disques sous le label.

Le 14 mai 1988 a lieu au Madison Square Garden de New York un gigantesque concert-marathon de douze heures où se produisent les principaux artistes de la firme, avec une reformation exceptionnelle de Led Zeppelin comme clou du spectacle.


Atlantic Records a été rachetée par Warner Communications Inc. en 1967. Elle sera le « A » du sigle WEA (Warner-Elektra-Atlantic). Elle est intégrée en 2004 au Atlantic Group qui est également dirigé par Ahmet Ertegün.

Le fondateur du label, Ahmet Ertegün, est décédé le , suite à un coma survenu en octobre après un accident au concert des Rolling Stones. Led Zeppelin a donné, à l'O2 Arena de Londres le , un concert de réunion en son honneur.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1987 - Atlantic Rhythm 'n' Blues, Jazz & Blues, coffrets édités pour les 40 ans d'Atlantic

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benoit Laudier, article dans le Dictionnaire du Rock, sous la direction de Michka Assayas, Robert Laffont, 2000, pp. 63-64
  2. (en) Histoire du rock