Grand Londres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 30′ N 0° 05′ O / 51.5, -0.083333333333333

Grand Londres
Grand Londres
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Statut Autorité unitaire (formel)
Comté cérémonial
Région Grand Londres
Démographie
Population 8 173 900 hab. (2011)
Densité 5 200 hab./km2
Géographie
Superficie 1 572 km2

Le Grand Londres (Greater London en anglais) est une subdivision administrative anglaise créée en 1965 pour administrer la région de la capitale britannique dont les 8 173 900 habitants regroupent 82 % de la population de l'aire urbaine de Londres et environ 60 % de celle de l'aire métropolitaine de Londres. Son territoire, qui s'étend sur 1 572 km2, équivaut également depuis 1994 à une région d'Angleterre appelée Londres, et depuis 1999 à la circonscription de Londres au Parlement européen.

Disposant d'un statut particulier en Angleterre[1], le Grand Londres est administré depuis 2000 par une collectivité locale qui dispose de larges responsabilités, l'Autorité du Grand Londres (Greater London Authority). Celle-ci est composée de l'Assemblée de Londres (London Assembly) et du maire de Londres, tous deux élus au suffrage universel direct. Avant 2000, la définition administrative et le degré d'autonomie du Grand Londres ont été variables.

Il est composé de 32 arrondissements (London boroughs) administrés par un conseil d'arrondissement (London Borough Council) et de la Cité de Londres (City of London)[2], centre originel de l'agglomération qui dispose d'un conseil local ad hoc, la Corporation de la Cité de Londres (City of London Corporation). Parmi les 32 arrondissements, on distingue selon leur proximité au centre douze appartenant au Inner London (« Londres central ») et vingt à l’Outer London (« Londres périphérique »).

La région du Grand Londres est entourée par les Home Counties de l'Essex et de l'Hertfordshire dans la région d'Angleterre de l'Est ; du Buckinghamshire, du Berkshire, du Kent et du Surrey dans l'Angleterre du Sud-Est. Le point culminant est Westerham Heights (245 mètres), à la frontière avec le Kent.

« Grand Londres » est également le nom porté par un comté cérémoniel comprenant l'ensemble de la région moins la Cité de Londres, qui est elle-même un comté cérémoniel. Le Grand Londres est plus étendu que le Londres postal, la zone du Grand Londres où les adresses postales indiquent « Londres ».

Statut[modifier | modifier le code]

Le Grand Londres n'est pas une « City » puisqu'il n'en a pas le statut. Cependant, le district de Westminster est officiellement une ville, tout comme la City. Le Lord Lieutenant du Grand Londres est responsable de cette région, moins la Cité de Londres ; cette région est la même que le District de la Metropolitan Police. Pour des raisons administratives après l'adoption du Lieutenancies Act en 1997, la région est définie comme un comté.

Le terme Londres se réfère en général au Grand Londres ou à la conurbation dans sa totalité, plutôt qu'à la City, à l'est du centre de Londres. Cette petite entité, qui forme le district financier principal, est souvent désignée comme "La City" ou "the Square Mile". Autrefois, la partie urbanisée de Londres était appelée la métropole. Dans l'usage courant, les termes "Londres" et "Grand Londres" sont interchangeables.

Le Grand Londres est divisé selon des critères différents, en Inner London (Centre) et Outer London (Périphérie). Pour des raisons de planification stratégique, la région est divisée en cinq sous-régions.

Histoire[modifier | modifier le code]

La création[modifier | modifier le code]

Blason du Greater London Council (1965-1986).

À l'origine, bien que le London County Council (LCC - Conseil du comté de Londres) ait été créé en 1889 comme l'autorité londonienne administrant le Comté de Londres, le comté ne recouvrait pas la totalité des surfaces bâties de Londres, particulièrement West Ham et East Ham. De plus, un grand nombre des projets immobiliers du LCC, notamment le domaine de Becontree, ont été bâtis en dehors de ses limites[3].

Peu après la Première Guerre mondiale, le LCC demanda l'élargissement de ses frontières, soulignant qu'il existait 122 organismes de logement dans les districts métropolitains. Une commission royale fut réunie pour discuter de la question[4],[5]. Le LCC proposait un nouveau Grand Londres, s'étendant entre le district de la Metropolitan Police et la totalité des Home Counties[6]. Des protestations s'élevèrent quant à la possibilité d'inclure Windsor, Slough et Eton dans l'autorité[7].

La commission rendit son rapport en 1923, rejetant le projet du LCC. Deux rapports minoritaires se prononçaient en faveur de changements allant plus loin que l'agrégation des petits districts urbains, parmi ceux-ci : l'établissement de conseils dans les petits districts, la création d'une autorité centrale pour les fonctions stratégiques[8].

Le Grand Londres a été créé officiellement par le London Government Act de 1963, qui prit effet le 1er avril 1965, remplaçant les anciens comtés administratifs de Londres et du Middlesex, intégrant la Cité de Londres, qui n'était jusqu'alors pas représentée par le LCC, et absorbant des parties du Kent, du Surrey, de l'Essex, et de l'Hertfordshire. Le terme "Grand Londres" a été en usage bien avant 1965, surtout pour désigner la zone couverte par le district de la Metropolitan Police ou la zone de transports londoniens (qui avait un rayon de 30 milles à partir de Charing Cross). En 1958, une zone un peu plus grande que la région actuelle a été définie par le Registrar General comme étant la Conurbation du Grand Londres.

Le Conseil du Grand Londres[modifier | modifier le code]

Le Grand Londres avait à l'origine un système de gouvernement bicéphale, avec le Conseil du Grand Londres (Greater London Council), qui partageait le pouvoir avec la Corporation de Londres (gouvernant la City) et les 32 conseils de districts londoniens. Le Conseil du Grand Londres a été dissous en 1986 par le Local Government Act de 1985. Certaines de ses fonctions ont été transférées à la Corporation et aux districts, d'autres au gouvernement central.

L'Autorité du Grand Londres[modifier | modifier le code]

C'est du Grand Londres qu'a été formée la région de Londres en 1994. Un référendum organisé en 1998 a montré la volonté du peuple de créer une autorité régionale. L'Autorité du Grand Londres, l'Assemblée de Londres et la fonction de maire de Londres ont été créées en 2000 par le Greater London Authority Act de 1999. Les élections tenues en 2000 et 2004 ont été remportées par Ken Livingstone, qui était à la tête de l'ancien Conseil. Les limites du district de la Metropolitan Police ont été ajustées à celle du Grand Londres en 2000.

Politique[modifier | modifier le code]

Gouvernement régional[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la seule région britannique où existent un maire élu au suffrage direct disposant de larges pouvoirs et une assemblée régionale d'élus. Ces autorités représentent l'Autorité du Grand Londres (Greater London Authority ou "GLA"). Le maire actuel de Londres est Boris Johnson. Sa responsabilité est exercée devant l'Assemblée de Londres, qui peut uniquement amender le budget annuel par une majorité des deux tiers. Le siège de l'Autorité se trouve à l'Hôtel de ville de Londres à Southwark. Le maire est responsable de la planification stratégique de Londres et doit produire le Plan londonien.

Gouvernement local[modifier | modifier le code]

Le Grand Londres est divisé en 32 districts, chacun gouverné par un conseil de district. La City, Cité de Londres, dispose d'un gouvernement unique, qui remonte au XIIe siècle. Ils sont souvent considérés comme des autorités unitaires bien que leur nom n'y fasse pas référence. Tous les conseils de districts londoniens appartiennent au London Councils. Trois districts, Greenwich, Kensington et Chelsea, ainsi que Kingston, portent le titre honorifique de « district royal ».

  1. Cité de Londres
  2. Cité de Westminster
  3. Kensington et Chelsea
  4. Hammersmith et Fulham
  5. Wandsworth
  6. Lambeth
  7. Southwark
  8. Tower Hamlets
  9. Hackney
  10. Islington
  11. Camden
  12. Brent
  13. Ealing
  14. Hounslow
  15. Richmond upon Thames
  16. Kingston upon Thames
  17. Merton
LondonNumbered.png
  1. Sutton
  2. Croydon
  3. Bromley
  4. Lewisham
  5. Greenwich
  6. Bexley
  7. Havering
  8. Barking et Dagenham
  9. Redbridge
  10. Newham
  11. Waltham Forest
  12. Haringey
  13. Enfield
  14. Barnet
  15. Harrow
  16. Hillingdon

L'assemblée de Londres[modifier | modifier le code]

Article détaillé : London Assembly.

Londres est divisée en 14 circonscriptions électives pour la désignation des élus de l'Assemblée. Chaque circonscription regroupe deux ou trois districts.

Le parlement britannique[modifier | modifier le code]

Pour les élections législatives, Londres est répartie en 74 circonscriptions parlementaires. Elles sont composées de bureaux électoraux d'un ou de plusieurs districts.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population du Grand Londres

La population du Grand Londres d'aujourd'hui était d'1,1 million d'habitants en 1801 : 850 000 personnes vivaient dans la zone urbaine de Londres, alors que 250 000 personnes vivaient dans des villes et villages qui ne faisaient pas encore partie de la métropole. La population a augmenté jusqu'à 8,6 millions de personnes en 1939, puis baissé à 6,8 millions vers 1980 avant d'augmenter à nouveau au début des années 1980. La population de 2011 est équivalente à celle de 1951.

Évolution de la population d'Inner London, Outer London et du Grand Londres de 1801 à 2011 :

Année Inner London Outer London Grand Londres
1801 879 491 131 666 1 011 157
1811 1 040 033 157 640 1 197 673
1821 1 263 975 186 147 1 450 122
1831 1 515 557 214 392 1 729 949
1841 1 661 346 255 667 1 917 013
1851 1 995 846 290 763 2 286 609
1861 2 634 143 460 248 3 094 391
1871 3 272 441 629 737 3 902 178
1881 3 910 735 799 225 4 709 960
1891 4 422 340 1 143 516 5 565 856
1901 4 670 177 1 556 317 6 226 494
1911 4 997 741 2 160 134 7 157 875
1921 4 936 803 2 616 723 7 553 526
1931 4 887 932 3 211 010 8 098 942
1941 4 224 135 3 763 801 7 987 936
1951 3 680 821 4 483 595 8 164 416
1961 3 336 557 4 444 785 7 781 342
1971 3 030 490 4 418 694 7 449 184
1981 2 425 534 4 182 979 6 608 513
1991 2 625 245 4 262 035 6 887 280
2001 2 765 975 4 406 061 7 172 036
2011 3 231 900 4 942 100 8 173 900

L'aire métropolitaine de Londres (London Commuter Belt ou London Metropolitan Area) est le nom donné à la zone entièrement bâtie entourant le Grand Londres y compris celle qui administrativement n'en fait pas partie.

Les limites ne sont pas fixées et comme les déplacements sont devenus plus rapides cela devient possible de venir travailler à Londres depuis des zones plus éloignées qu'avant. Le Commuter Belt couvre actuellement la plus grande partie de la région du Sud-Est et une partie de la région de l'Est de l'Angleterre. Il comprend les comtés de Kent, Surrey, Berkshire, Buckinghamshire, Hertfordshire et Essex. D'après le recensement de 2001, l'aire urbaine de Londres avait à cette date une population de 13 945 000 habitants.

Références[modifier | modifier le code]

  1. C'est la seule région dotée d'une assemblée délibérante dont les membres sont élus au suffrage universel.
  2. Westminster possède également le titre honorifique de « cité » mais ne diffère pas administrativement des autres boroughs londoniens.
  3. Saint, A., Politics and the people of London : the London County Council (1889-1965), (1989)
  4. London Local Government. The Times, 18 avril 1921.
  5. Complex London: Big Task For Inquiry Commission. The Times, 5 août 1921.
  6. Greater London: Case for Central Authority: Area and Powers. The Times, 14 décembre 1921.
  7. Windsor and Greater London : Protests Against Proposals. The Times, 27 décembre 1921.
  8. Greater London: Report of Royal Commission. The Times, 22 mars 1923.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]