Périclase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Périclase
Catégorie IV : oxydes et hydroxydes[1]
Général
Classe de Strunz 04.AB.25
Formule brute MgO  [Polymorphes]
Identification
Masse formulaire[2] 40,3044 ± 0,0009 uma
Mg 60,3 %, O 39,7 %,
Couleur incolore, grisâtre, jaune, brunâtre, vert, noir
Classe cristalline et groupe d'espace hexakisoctaédrique, Fm3m
Système cristallin cubique
Réseau de Bravais à faces centrées F
Clivage parfait sur {001}, {010} et {100}, imparfait sur {111} et {011}
Cassure conchoïdal à fragile, s'effrite
Habitus granuleux, on observe parfois une cristallisation anhédrale ou subhédrale. Octaédrique
Échelle de Mohs 5,5 à 6
Trait blanc
Éclat vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction 1,73
Fluorescence ultraviolet UV longs, jaunâtre ; luminescent
Transparence transparent à translucide
Propriétés chimiques
Densité 3,55 à 3,9
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La périclase est une espèce minérale de formule MgO avec des traces de fer. Elle est la résultante tardive qui est produite naturellement dans les roches métamorphiques par des réactions secondaires. C'est la forme cubique de l'oxyde de magnésium. La périclase est habituellement trouvée dans des marbres et est incolore lorsqu'elle est pure.

Historique de la description et appellations[modifier | modifier le code]

Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

Décrite par le minéralogiste italien Scacchi en 1840[3], qui lui donne son nom du grec περικλάω, « briser autour » : περι, « autour » + κλάω, « rupture », en référence à son clivage parfait[4].

Topotype[modifier | modifier le code]

Le gisement topotype se trouve au Mont Somma dans le complexe volcanique Somma-Vésuve, à Naples, Campanie en Italie.

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Magnésie : autrefois appelé magnésie car utilisé à l'origine dans la région de Magnesia dans l'ancienne Anatolie. Mais les pierres de cette région contenaient aussi bien de l'oxyde de magnésium, du carbonate de magnésium hydraté que de l'oxyde de fer (telle la magnétite). C'est ainsi que ces pierres vendues sous le label « Pierres de Magnesia » avec leurs étranges propriétés magnétiques ont amené aux termes anglais magnet (aimant en français) et magnétisme.
  • Périclasie
  • Périclasite

Caractéristiques physico-chimiques[modifier | modifier le code]

Critères de détermination[modifier | modifier le code]

Légèrement soluble dans l'eau quand il est sous forme poudreuse, cela donne une réaction alcaline.

Variétés[modifier | modifier le code]

Cristallochimie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Oxyde de magnésium.
  • Elle sert de chef de file à un groupe d'oxydes isostructurels (Fm3m) qui porte son nom :
Groupe de la périclase
  • Bunsenite NiO
  • Hongquiite TiO
  • Manganosite MnO
  • Monteponite CdO
  • Lime CaO
  • Périclase MgO
  • Wustite FeO

Cristallographie[modifier | modifier le code]

Structure cristalline de la périclase.

Gîtes et gisements[modifier | modifier le code]

Gîtologie et minéraux associés[modifier | modifier le code]

Gîtologie 
Produit du métamorphisme de haute température (métamorphisme de contact notamment) de minéraux carbonatés magnésiens (tels que la dolomite et la magnésite), elle se forme par décarbonatation :
MgCO3 = MgO + CO2.
On la trouve ainsi dans certains marbres, et en association avec des roches basiques (péridotite, serpentinite).
Si les marbres sont exposés aux intempéries, la périclase s'altère facilement en brucite ou en hydromagnésite.
Les coloris brunâtre et noir de la périclase sont dus à la présence de fer[7].
Minéraux associés 
brucite, chondrodite, dolomite, forstérite, hydromagnésite, magnésite, magnétite, les spinelles.

Exploitation des gisements[modifier | modifier le code]

Utilisations
La périclase est le matériau principal des briques réfractaires.
Parfois utilisée comme pierre fine même si elle est trop tendret[7]. Ce minéral se ternit à l'humidité, il est donc délicat à utiliser, et reste sous cette forme une gemme de collection.

Gisements producteurs de spécimens remarquables[modifier | modifier le code]

  • Allemagne
Basse-Saxe
Rhénanie
Thuringe
Burgenland
Styrie
Nord-Ouest
Ontario
Québec
Tibet
Arizona
Californie
Colorado
Kentucky
Nevada
Nouveau-Mexique
New York
Texas
Utah
Languedoc-Roussillon
Écosse, Highlands
Fejèr Co.
Hévès Co.
Campanie
Latium
Lombardie
Piémont
Sardaigne
Trentin
Petite-Pologne
Sous-Silésie
Est Sibérie
nord du Caucase
Oural
Région de banská Bystrica
Dalarna
Medelpad
Uppland
Värmland
Anatolie
Bolivar
Marabeleland Sud

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Scacchi, « De la périclase, nouvelle espèce minérale » dans Annales des Mines, 4e série, Tome III, p. 369, 1844
  4. http://euromin.w3sites.net/mineraux/PERICLASE.html Periclase
  5. (en) « Ferropericlase », sur mindat (consulté le 26 août 2011)
  6. Gemstones: properties, identification and use Par Arthur Thomas p.59 2008
  7. a et b Periclase The mineral periclase