Quartz rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quartz rose
Catégorie IX : silicates[1]
Quartz Rose cristallisé - Galiléia Brésil - (vue6cm)

Quartz Rose cristallisé - Galiléia Brésil - (vue6cm)
Général
Classe de Strunz 4.DA.05
Formule brute O2SiSiO2
Identification
Masse formulaire[2] 60,0843 ± 0,0009 uma
O 53,26 %, Si 46,74 %,
Couleur rose
Classe cristalline et groupe d'espace Trigonale-trapézoédrique
P 3121 ou P 3221 suivant le sens de l'enroulement des hélices de tétraèdres SiO4
Système cristallin trigonal
Réseau de Bravais hexagonal
Clivage Rarement observable sur [10\bar{1}1],[01\bar{1}1], [10\bar{1}0]
Cassure conchoïdale
Habitus prisme hexagonal terminé par deux rhomboèdres
Jumelage oui
Échelle de Mohs 7
Trait blanc
Éclat vitreux, blanc
Propriétés optiques
Indice de réfraction no = 1,5442
ne = 1,5533
Pléochroïsme faible
Biréfringence Δ = 0,0091 ; uniaxe positif
Pouvoir rotatoire 21.73°/mm [3]
à 20 °C et à 589nm
Dispersion 2vz ~ 0-10°
Transparence transparent à opaque
Propriétés chimiques
Densité 2,65 constante
Température de fusion 1650 (± 75) °C
Fusibilité Ne fond pas mais crépite
point d'ébullition: 2 230 °C
Solubilité Soluble dans HF
Comportement chimique très stable, sauf dans
l'acide fluorhydrique ou
la soude très concentrée
Propriétés physiques
Coefficient de couplage électromécanique k=8,5 %
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le quartz rose est une variété de quartz teintée par des oxydes métalliques, manganèse, titane. Une étude récente montre que de nombreuses pièces de quartz rose doivent leur couleur à de microinclusions de dumortierite[4].

Le quartz rose se trouve en masses de plusieurs tonnes dans les gisements brésiliens (Minas Gerais). Il est exploité comme pierre fine, taillée ou sculptée. Les cristaux sont peu fréquents.

Une pièce de quartz rose cristallisé est visible à Mines ParisTech provenant de Sapucaia au Brésil N°6074.

Les meilleures pierres viennent de Madagascar et du Brésil. En Europe, la Pologne a donné des groupes de cristaux centimétriques.

Synonymie[modifier | modifier le code]

Terminologie en gemmologie[modifier | modifier le code]

Synonymie du XVIIe siècle. Ces terminologies sont interdites par le C.I.B.J.O (Word jewellery confederation).

Gisements remarquables[modifier | modifier le code]

  • Brésil
  • Minas Gerais; Galiléia, vallée Doce
  • Alto da Pitorra, Laranjeiras
  • Berilo Branco, Sapucaia do Norte[8]
  • Mine de Sapucaia[9]
  • États-Unis
  • Albany Rose Quarry, [10]
  • Bumpus Quarry[11]
  • France

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. www.quartzpage.de
  4. Goreva et al., 2001; Ma et al., 2002; Kibar et al., 2007
  5. Mineralogie ou description générale des substances du regne mineral, Volume 1 Par Johann Gotschalk Wallerius 1753
  6. Traité de minéralogie, Volume 2 Par René Just Haüy 1801
  7. Histoire naturelle, Volume 12 Par Caius Plinius Secundus 1782
  8. (en) Wilson, W.E. (1999). Famous mineral localities: Lavra Berilo Branco. The original « Sapucaia » rose quartz occurrence, Minas Gerais, Brazil. Mineralogical Record, 30(5), pp. 361-365
  9. (en) Cassedanne, J.P. & Baptista, A. (1999): Famous Mineral Localities: The Sapucaia Pegmatite Minas Gerais, Brazil. Mineralogical Record, 30: pp. 347-360 + 365
  10. (en) Barry Heath and Frank Perham; King, V. (ed.), 2009, Maine feldspar, Families, and Feuds.
  11. (en) King, V. and Foord, E., 1994, Mineralogy of Maine, King, V. Maine Feldspar, Families, and Feuds.

Sur les autres projets Wikimedia :