Tanzanite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tanzanite
Catégorie IX : silicates[1]
Tanzanite (Zoïsite)

Tanzanite (Zoïsite)
Général
Classe de Strunz 9.BG.10
Formule brute Ca2Al3(SiO4)3OH
Identification
Masse formulaire 454.36 uma
Couleur Incolore, gris blanc, gris verdâtre, brun verdâtre, vert, blanc grisâtre, brun jaunâtre, rose ou bleu
Classe cristalline et groupe d'espace Dipyramidale ; Pnmc
Système cristallin Orthorhombique
Réseau de Bravais Primitif P
Clivage {010} parfait ou {100} imparfait
Cassure Irrégulière, conchoïdale
Habitus Prismes, striés
Échelle de Mohs 6 - 6,5
Trait Blanc ou incolore
Éclat Nacré, vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction a = 1.696-1.7, b = 1.696-1.702, g = 1.702-1.718
Pléochroïsme Brun-Rouge-Bleu
Biréfringence 0,004 - 0,008; biaxe positif
Dispersion 2vz ~ 0° à 69°
Transparence Transparente à translucide
Propriétés chimiques
Densité 3,15 - 3,37
Fusibilité Fond en donnant un verre grisâtre translucide
Solubilité Attaquée par l'acide chlorhydrique avec formation d'un gel de silice après calcination
Propriétés physiques
Magnétisme Aucun
Radioactivité Aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La tanzanite, est une variété bleu à violette de zoïsite découverte en 1967 en Tanzanie. Elle se rencontre souvent sous forme de gemme transparente. Elle a la même formule chimique que la zoïsite Ca2(Al.OH)Al2(SiO4)3 mais avec des traces de vanadium plus franches.

Ce minéral est remarquable du fait de son fort trichroïsme, présentant selon l'orientation du cristal, des éclats de couleur bleu saphir, violette, ou rouge bourgogne. La plupart des tanzanites du marché ont subi un traitement thermique pour obtenir ou soutenir leurs couleurs.

Topotype[modifier | modifier le code]

Merelani Hills (Mererani), Vallée de l'Umba, Monts Lelatema, Région d'Arusha, Tanzanie

Cristallographie[modifier | modifier le code]

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 16,24 Å, b = 5,58 Å, c = 10,1 Å, Z = 4; V = 915,25 Å3
  • Densité calculé =3.30

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Tanjeloffite

Gisements remarquables[modifier | modifier le code]

  • Tanzanie
    • C-Block Mine, Merelani Hills (Mererani), Lelatema Mts, Arusha. Cette mine passe pour avoir donné les meilleurs cristaux de la variété tanzanite ; elle produit plus d'un million de carats par an[2]
  • Kenya

Exploitation[modifier | modifier le code]

La zone d'exploitation de tanzanite est divisée en quatre blocs : A, B, C et D. La surface totale d'exploitation de 20 km2 est divisée entre différents exploitants. Les blocs B et D sont exploités à petite échelle par les entrepreneurs tanzaniens. Ensemble ils emploient approximativement 10 000 mineurs dans 750 mines. Le bloc C est exploité par la compagnie Afgem d'Afrique du Sud.

Utilité[modifier | modifier le code]

La forme gemme est très appréciée en joaillerie pour son fort pléochroïsme (violet net-bleu-jaune) où les variétés bleues et violettes sont les plus prisées.

Commerce[modifier | modifier le code]

Dans les mines, situées à une trentaine de kilomètres à l’est d’Arusha, les conditions de travail sont pénibles et dangereuses. De nombreux mineurs sont morts à la suite d'inondations dans les galeries. Au fond de la mine, si la température atteint 50 degrés, la ventilation est inexistante. Le négoce de la tanzanite est dirigé par de nombreux commerçants pourvus de licences. Les entreprises sont en général de petite envergure. Elles ont noué de bonnes relations d’affaires avec des firmes d’Allemagne, d’Israël et des États-Unis. On estime à 90 % la proportion de marchands qui sont affiliés à l’ICA (International Coloured Stones Association) et qui sont ainsi scrupuleusement attachés aux règles très strictes de la déontologie de l’ICA. La singularité de cette pierre réside aussi dans son commerce, détenu à 95 % par les Masaï, car les mines sont situées sur leurs terres. Les pierres brutes sont généralement exportées, pour être taillées en Inde – 80 % des pierres étant taillées dans l’État de Jaipur, ce qui a amené le gouvernement local à vouloir interdire l’exportation de la tanzanite vers l’Inde, afin de favoriser le développement d’une industrie locale de la taille.

La tanzanite a fait la fortune des Masaï. Ils ont placé leur argent dans des troupeaux, et ont construit des immeubles modernes à Arusha. La baisse des rendements, le besoin de creuser toujours plus profond, et donc d’investir de manière conséquente, ont largement participé à l’augmentation des prix de la tanzanite.

Tanzanite taillée.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Mineral. Rec. (2009) 40:347-408.

Liens externes[modifier | modifier le code]