Brazilianite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brazilianite
Catégorie VIII : phosphates, arséniates, vanadates[1]
Brazilianite Conselheiro Pena, Brésil - 3,6x3,1 cm

Brazilianite Conselheiro Pena, Brésil - 3,6x3,1 cm
Général
Classe de Strunz 8.BK.05
Formule brute H4Al3NaO12P2Na Al3 (PO4)2 (OH)4
Identification
Masse formulaire[2] 361,9065 ± 0,0039 uma
H 1,11 %, Al 22,37 %, Na 6,35 %, O 53,05 %, P 17,12 %,
Couleur incolore; jaunâtre; vert jaunâtre; jaune vert; brunâtre; jaune verdâtre
Classe cristalline et groupe d'espace Prismatique; 2/m
Système cristallin Monoclinique
Réseau de Bravais Primitif P
Clivage Bon sur {010}
Cassure conchoïdale
Habitus Prismatique; isométrique; globulaire; fibreux; radié; sphérolitique
Échelle de Mohs 5,50
Trait blanc
Éclat vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction nα = 1.602 nβ = 1.609 nγ = 1.621 - 1.623
Biréfringence Biaxial (+); 0.019 - 0.021
Dispersion 2vz ~ 72° to 76°
Transparence Transparent, translucide
Propriétés chimiques
Densité de 2,98 à 2,99
Solubilité Lentement dans HF et H2SO4 à chaud
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La brazilianite est une espèce minérale composé de phosphate de sodium et aluminium de formule Na Al3 (PO4)2 (OH)4. Les pièces gemmes peuvent être taillées, comme pierre fine. Certains cristaux peuvent atteindre 20 cm.

Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

Décrite en 1945, par Pough & Henderson[3], le nom dérive du terme anglo-saxon Brazil qui désigne le Brésil, pays du topotype[4].

Topotype[modifier | modifier le code]

District Conselheira Pena, État du Minas Gerais, Brésil. Entanillon déposés au National Museum of Natural History, Washington, D.C., États-Unis, N°105048.

Cristallographie[modifier | modifier le code]

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 11.229(6) Å, b = 10.142(5) Å, c = 7.098(4) Å  ; β = 97.6°

Gîtologie[modifier | modifier le code]

  • Dans les dépôts hydrothermaux riches en phosphates des zones granitiques ou des pegmatites.
  • Dans les dépôt sédimentaires métamorphiques.

Minéraux associés[modifier | modifier le code]

Gisements remarquables[modifier | modifier le code]

  • Brésil
  • États-Unis
  • France
  • Ruanda
    Buranga pegmatite, Gatumba District, Western Province[8]

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Pough and Henderson (1945) American Mineralogist: 30:572-582.
  4. MINER Database von Jacques Lapaire - Minéraux et étymologie
  5. Palache, C., Berman, H., & Frondel, C. (1951), The System of Mineralogy of James Dwight Dana and Edward Salisbury Dana, Yale University 1837-1892, Volume II: 842.
  6. American Mineralogist (1948): 33: 135-141
  7. NICOLAS, J. & de ROSEN, A. (1963): Le massif granitique des Colettes (Allier) et ses mineralizations. Bulletin de la Société Française de Minéralogie et de Cristallographie 86, 126-128.
  8. Cook, Robert B. (2000) Brazilianite. Rocks & Minerals: January 2000; Anthony, Bideaux, Bladh, Nichols: Handbook of Mineralogy, Vol. IV