Géographie des Alpes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le massif des Alpes est un ensemble montagneux qui s'étend sur plus d'un millier de kilomètres, d'Italie jusqu'en en Autriche. Il est partagé par huit pays : l'Italie, la France, Monaco, la Suisse, l'Autriche, le Liechtenstein, l'Allemagne, et la Slovénie.

Il est communément admis[réf. souhaitée] que le massif des Alpes, en forme de croissant, commence côté sud-ouest en Italie, au col d'Altare qui le sépare des Apennins, et se termine côté nord-est en Autriche, dans le bassin de Vienne qui le sépare des Carpates.

Avec de nombreux sommets de plus de 4 000 m, des cols peu nombreux et des hivers rigoureux, les montagnes du massif des Alpes ont constitué - et constituent encore - une barrière naturelle importante. Mais cette chaîne de montagnes est la plus peuplée et la plus industrialisée du monde, grâce à sa position géographique au cœur de l'Europe de la Révolution industrielle.

Les massifs d’un bout à l’autre de la chaîne[modifier | modifier le code]

Ils sont regroupés par grands ensembles montagneux, en commençant par la Ligurie, dans les Alpes occidentales, et en les énumérant par ordre d'apparition en suivant les lignes de partage des eaux ou les plus hautes crêtes.

Délimitations générales[modifier | modifier le code]

La chaîne alpine est prolongée au sud-est par les Apennins, en Italie. La limite traditionnelle entre les deux massifs est située au col d'Altare (435 m), en Ligurie. Les Alpes peuvent être subdivisées en trois entités distinctes : les Alpes occidentales, de la Méditerranée au massif du Mont-Blanc, les Alpes centrales, du massif du Mont-Blanc au col du Brenner, et les Alpes orientales, du col du Brenner à Vienne.


Photo satellite


Structure[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Géologie des Alpes.

Les Alpes font partie des chaînes alpines péri-téthysiennes, formées pendant le Mésozoïque et le Cénozoïque, qui s’étendent du Maghreb (par exemple le Haut Atlas marocain) à l’Extrême-Orient (Himalaya). Les Alpes proprement dites s’étendent sur un millier de kilomètres, entre Gênes et Vienne, avec une largeur comprise entre 100 et 400 km.

On peut les subdiviser sur des critères géographiques, géologiques et topologiques, en trois parties distinctes : les Alpes occidentales, qui forment un arc entre la mer Méditerranée et le Valais, les Alpes centrales, entre le Valais et les Grisons (Suisse orientale), et les Alpes orientales (Autriche) et méridionales (Slovénie), qui s’ensellent dans la plaine de Pannonie à l’ouest des Carpates.

Alpes occidentales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alpes occidentales.
Massifs des Alpes occidentales
NASA, photo satellite (26 oct 2002).

Du nord au sud, et du col Ferret au col d'Altare :

Alpes centrales[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Alpes suisses et Préalpes suisses.
Massifs des Alpes centrales

Alpes orientales[modifier | modifier le code]

Massifs des Alpes orientales
Article détaillé : Alpes orientales centrales.
Article détaillé : Préalpes orientales méridionales.

Principaux sommets[modifier | modifier le code]

La face nord des Grandes Jorasses (4 208 m)

Les Alpes comprennent 82 sommets majeurs et 46 sommets mineurs de plus de 4 000 m. Voir à ce sujet les 4 000 des Alpes.

Elles donnent leurs points culminants à tous les pays où leur territoire s'étend :

Le mont Blanc est aussi le point culminant de l'Union européenne.

Les cols routiers[modifier | modifier le code]

Plus hautes routes[modifier | modifier le code]

Les régions des Alpes[modifier | modifier le code]

Länder alpins d’Allemagne[modifier | modifier le code]

Lands alpins en Autriche[modifier | modifier le code]

Départements alpins en France[modifier | modifier le code]

(du nord au sud, avec indication des points culminants)

Régions alpines en Italie[modifier | modifier le code]

(d'ouest en est, avec indication des points culminants)

Principales régions alpines en Slovénie[modifier | modifier le code]

Cantons alpins en Suisse[modifier | modifier le code]

(d'ouest en est, avec indication des points culminants)

Voir aussi[modifier | modifier le code]