Alpes uranaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 43′ 17″ N 8° 29′ 06″ E / 46.7214, 8.48508 ()

Alpes uranaises
Carte de localisation des Alpes uranaises dans les Alpes centrales.
Carte de localisation des Alpes uranaises dans les Alpes centrales.
Géographie
Altitude 3 630 m, Dammastock
Massif Alpes
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Géologie
Roches Roches métamorphiques et sédimentaires

Les Alpes uranaises sont un massif montagneux situé dans la partie centrale des Alpes en Suisse. Elles sont à cheval sur les cantons du Valais, de Berne, d'Uri, d'Obwald, de Nidwald et de Lucerne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Les Alpes uranaises sont drainées par l'Aar à l'ouest et la Reuss à l'est. Elles donnent aussi naissance au Rhône.

Elles sont entourées par les Alpes bernoises à l'ouest (au-delà du col du Grimsel), les Alpes lépontines au sud (col de la Furka) et les Alpes glaronaises à l'est.

Elles comprennent entre autres la partie septentrionale du massif du Saint-Gothard.

Les Alpes uranaises sont composées de deux groupes montagneux distincts séparés par le col du Susten. Le massif méridional du Dammastock est le plus élevé. Le massif septentrional, qui culmine au Titlis, est moins élevé mais plus vaste.

Principaux sommets[modifier | modifier le code]

Le Dammastock
Le Sustenhorn
Le Hinter Tierberg

Les principaux sommets des Alpes uranaises sont:

  • 1. Dammastock, 3 630 m
  • 2. Schneestock, 3 608 m
  • 3. Rhonestock, 3 596 m
  • 4. Galenstock, 3 583 m
  • 5. Eggstock, 3 583 m
  • 6. Tiefenstock, 3 515 m
  • 7. Sustenhorn, 3 503 m
  • 8. Hinter Tierberg, 3 447 m
  • 9. Gwächtenhorn, 3 420 m
  • 10. Mittlerer Tierberg, 3 418 m
  • 11. Fleckistock, 3 416 m
  • 12. Maasplanggstock, 3 401 m
  • 13. Wysse Nollen, 3 398 m
  • 14. Diechterhorn, 3 389 m
  • 15. Tieralplistock, 3 382 m
  • 16. Chli Sustenhorn, 3 318 m
  • 17. Vorderes Sustenlimihorn, 3 316 m
  • 18. Stucklistock, 3 308 m
  • 19. Gletschhorn, 3 305 m
  • 20. Titlis, 3 238 m
  • 21. Rorspitzli, 3 220 m
  • 22. Sidelenhorn, 3 217 m
  • 23. Gwächtenhorn, 3 214 m
  • 24. Brunnenstock, 3 210 m
  • 25. Chüeplanggenstock, 3 207 m
  • 26. Gross Bielenhorn, 3 207 m
  • 27. Voralphorn, 3 203 m
  • 28. Winterstock, 3 203 m
  • 29. Chelenalphorn, 3 202 m
  • 30. Gross Griessenhorn, 3 202 m
  • 31. Gross Spannort, 3 198 m
  • 32. Hinteres Sustenlimihorn, 3 194 m
  • 33. Gärstenhörner, 3 189 m
  • 34. Limistock, 3 189 m
  • 35. Tällistock, 3 185 m
  • 36. Rotstock, 3 183 m
  • 37. Hoch Horefellistock, 3 175 m
  • 38. Gross Furkahorn, 3 169 m
  • 39. Winterberg, 3 167 m
  • 40. Chli Spannort, 3 140 m
  • 41. Hinter Schloss (Schlossberg), 3 132 m
  • 42. Steinhüshorn, 3 121 m
  • 43. Chilchlistock, 3 114 m
  • 44. Krönten, 3 107 m
  • 45. Hintere Gelmerhörner, 3 100 m
  • 46. Vorder Tierberg, 3 091 m
  • 47. Zwächten, 3 078 m
  • 48. Lochberg, 3 074 m
  • 49. Müeterlishorn, 3 066 m
  • 50. Wendenstöcke, 3 042 m
  • 51. Blauberg, 3 039 m
  • 52. Triftstöckli, 3 035 m
  • 53. Klein Titlis, 3 028 m
  • 54. Klein Furkahorn, 3 026 m
  • 55. Wendenhorn, 3 023 m
  • 56. Spitzli, 3 011 m
  • 57. Bächenstock, 3 008 m
  • 58. Reissend Nollen, 3 003 m

Autres sommets remarquables[modifier | modifier le code]

Principaux glaciers[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

La partie méridionale du massif, la plus élevée, est constituée essentiellement de roches cristallines autochtones, à savoir principalement des granites, des amphibolites, du gneiss et des ardoises, par endroits recouvertes de nappes calcaires.

Au nord, ces roches laissent progressivement la place à des molasses.

Activités[modifier | modifier le code]

Stations de sports d'hiver[modifier | modifier le code]

Les stations sont situées en grande majorité dans la partie septentrionale des Alpes uranaises.

Articles connexes[modifier | modifier le code]