Trentin-Haut-Adige

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trentin-Haut-Adige
Blason de Trentin-Haut-Adige
Héraldique
Drapeau de Trentin-Haut-Adige
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Chef-lieu Trente
Provinces 2
Communes 339
Président Ugo Rossi (PATT)
2014-
NUTS 1 ITD (Italie du nord-est)
ISO 3166-2 IT-32
Démographie
Population 1 033 942 hab. (31/08/2010)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Superficie 1 360 700 ha = 13 607 km2
Localisation
Localisation de Trentin-Haut-Adige
Liens
Site web http://www.regione.taa.it

Le Trentin-Haut-Adige ou Trentin-Tyrol du Sud est une région autonome d'Italie septentrionale avec plus d'un million d'habitants.

C'est une région officiellement bilingue. En italien, elle s'appelle Trentino-Alto Adige ; en allemand, Trentino-Südtirol ; en ladin, qui est la troisième langue officielle dans quelques vallées orientales, on dit Trentin-Südtirol.

La capitale est Trente.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : histoire du Trentin-Haut-Adige.
Piazza Duomo de Trente

L'ensemble de la région était autrichienne jusqu'en 1919, quand elle fut rattachée à l'Italie à l'issue de la Première Guerre mondiale. Le territoire fut rebaptisée Venezia Tridentina. Le régime fasciste essaya d'italianiser la population de langue allemande, mais sans succès. Au même moment, il favorisa une immigration italienne massive.

Après la Seconde Guerre mondiale, le Haut-Adige resta à l'Italie, mais les Alliés imposèrent à l'Italie un traité de protection de la minorité de langue allemande, octroyant une vraie autonomie à la province de Bolzano (Accord De Gasperi-Gruber, 5 septembre 1946). Le président du conseil italien, Alcide de Gasperi, originaire de Pieve Tesino en province de Trente, voulut élargir cette autonomie à ses concitoyens. Ainsi fut créée la région Trentin-Haut-Adige, où les Italiens étaient majoritaires, rendant impossible l'auto administration des Tyroliens du sud. Pour cette raison et par l'arrivée d'autres immigrés italiens, l'insatisfaction de la population allemande crût et culmina dans les années 1960 avec le mouvement terroriste du BAS (all. Befreiungsausschuss Südtirol - Comité pour la libération du Tyrol du Sud), pour obtenir la réunification du Tyrol au sein de l'Autriche. Au début, les actions étaient dirigées exclusivement contre les biens (monuments fascistes, lignes électriques) et non contre les personnes. À la suite de l'action des carabiniers et de la justice la lutte se durcit coûtant la vie à une vingtaine de personnes entre les forces de l'ordre italiennes, la population italienne et la soi-disant résistance autochtone.

En 1972, un nouveau statut d'autonomie entra en vigueur. La plupart des compétences législatives et administratives ainsi que les ressources financières ont été transférées de la région Trentin-Haut-Adige aux deux provinces de Trente et Bolzano.

Géographie[modifier | modifier le code]

La région est limitrophe de l'Autriche (Tyrol du Nord et de l'Est) au nord et de la Suisse (canton des Grisons) à l'extrême nord-ouest. Le sud est bordé par la Vénétie et la Lombardie[1].

Le relief est essentiellement montagneux, marqué par les formes verticales des Dolomites. De grandes vallées pénètrent néanmoins l'espace. Celles de l'Adige et de l'Isarco sont les plus larges et permettent la communication avec le Nord. Le col du Brenner est le passage le plus aisé de ce couloir vers l'Autriche et l'Allemagne.

En outre, la partie septentrionale du lac de Garde, le premier lac italien, appartient au Trentin-Haut-Adige.

Administration[modifier | modifier le code]

Administration provinciale[modifier | modifier le code]

Le Trentin-Haut-Adige est subdivisée en deux provinces, appelées autonomes, parce qu'il s'agit des seules provinces italiennes qui sont dotées de pouvoir législatif et ne sont pas soumises à la région.

Les deux provinces du Trentin-Haut-Adige.
Province Toponyme alternatif Code Population (2009) Superficie (km2) Densité (hab./km2) Président
Province autonome de Bolzano Haut-Adige, Tyrol du Sud BZ 500 030 7 399,97 67,57 Arno Kompatscher
Province autonome de Trente Trentin TN 519 800 6 206,90 83,75 Lorenzo Dellai
Trentin-Haut-Adige Trentin-Tyrol du Sud 1 019 830 13 606,87 74,9 Ugo Rossi

Administration régionale[modifier | modifier le code]

La quasi-totalité des compétences régionales a été transférée aux deux provinces. La région maintient quelques fonctions en matière de cadastre et de sécurité civile, mais elle a surtout le rôle de coordonner la politique des provinces.

De plus, il n'existe pas de conseil régional distinct, celui-ci se compose des deux assemblées provinciales. Tous les deux ans, la présidence de la région passe du président d'une province à l'autre. L'actuel président du Trentin-Haut-Adige est Luis Durnwalder, Landeshauptmann du Tyrol du Sud.

La fonction de Trente comme capitale est elle-même limitée car Bolzano est aussi le siège du conseil régional et d'une partie de l'administration.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population dépasse le million d'habitants. Les villes majeures sont les chefs-lieu des provinces, Trente et Bolzano, mais la population est disséminée sur l'ensemble du territoire, surtout dans les vallées.

Ville Population
Trente 112 637
Bolzano 102 446

Dans la région, il y a trois groupes linguistiques :

Les deux provinces diffèrent beaucoup de par leurs situations linguistiques.

Le Trentin, nom dérivé de celui de la capitale Trente, est presque complètement italophone, avec quelques îlots linguistiques allemands et une vallée, la Val di Fassa, ladine.

Le Haut-Adige désigne, quant à lui, la partie nord de la région, puisque le fleuve Adige y prend sa source : sa population a une majorité germanophone, une petite minorité de Ladins et aussi une forte minorité italophone (26,47 %).

Économie[modifier | modifier le code]

Les vallées régionales produisent de nombreux crus de vin, des primeurs, des laitages ainsi que des produits d'aviculture. L'exploitation forestière contribue à l'industrie papetière. Les sites de production chimique et métallurgique tirent parti des ressources hydro-électriques qui sont largement exportées.

Le tourisme est une source majeure de revenus pour la région tant en été qu'en hiver.

Personnalités nées dans le Trentin-Haut-Adige[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte de la région Trentin-Haut-Adige Carto-mondo.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :