Marmolada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marmolada
Marmolada
Marmolada
Géographie
Altitude 3 342 m, Punta Penia
Massif Dolomites
Coordonnées 46° 26′ 13″ N 11° 51′ 54″ E / 46.43694, 11.865 ()46° 26′ 13″ Nord 11° 51′ 54″ Est / 46.43694, 11.865 ()  
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région
Région autonome
Vénétie
Trentin-Haut-Adige
Provinces Belluno
Trente
Ascension
Première 28 septembre 1864 par Paul Grohmann, Pellegrino Pellegrini, Angelo Dimai et Fulgenzio Dimai
Voie la plus facile versant Nord

Géolocalisation sur la carte : Vénétie

(Voir situation sur carte : Vénétie)
Marmolada

Géolocalisation sur la carte : Trentin-Haut-Adige

(Voir situation sur carte : Trentin-Haut-Adige)
Marmolada

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Marmolada

La Marmolada (ladin : Marmoleda, allemand : Marmolata) est le plus haut sommet des Dolomites. Culminant à 3 342 mètres, la Marmolada est également appelée la « reine des Dolomites ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La Marmolada est située entre le val di Fassa et le Cordevole, à la frontière entre les provinces de Belluno et de Trente, au nord-est de l'Italie.

Topographie[modifier | modifier le code]

Son sommet est constitué de plusieurs pics, dont Punta Penia (3 342 m, point culminant), Punta Rocca (3 309 m), Punta Ombretta (3 230 m), Monte Serauta (3 069 m), et Pizzo Serauta (3 035 m). Le glacier homonyme est le plus étendu des Dolomites. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, la frontière austro-italienne passe alors le long de la Marmolada, qui devient le théâtre de combats, comme le confirment les positions encore visibles sur le versant nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Alpinisme[modifier | modifier le code]

Versant nord de la Marmolada et glacier
  • 1802 - Première tentative par don Giuseppe Terza, chapelain de Pieve di Livinallongo, qui disparaît dans une crevasse le 2 août
  • 1856 - Pellegrino Pellegrini, premier guide des Dolomites, conduit Gian Antonio de Manzoni, Antonio Marmolada, Pietro Mugna et don Lorenzo Nicolai au Pizzo Serauta, le 26 août
  • 1860 - Conquête de la Punta Rocca par John Ball et Victor Tairraz
  • 1864 - Première ascension de la Punta Penia par Paul Grohmann, Pellegrino Pellegrini, Angelo Dimai et Fulgenzio Dimai, par le versant nord, le 28 septembre
  • 1878 - Versant ouest par Alberto de Falkner et Cesare Tomé
  • 1884 - Première traversée de la Marmolada, de la Punta Rocca à la Punta Penia, par Emil Zsigmondy, Otto Zsigmondy et Ludwig Purtscheller
  • 1901 - Face sud par Michele Bettaga et Bortolo Zagonel
  • 1929 - Pilier sud de la Punta Penia par Demeter Christomannos, Luigi Micheluzzi et Roberto Peratoner
  • 1936 - Face sud-est de la Punta Penia par Gino Soldà et Umberto Conforto, du 29 au 31 août et en trente-six heures d'escalade
  • 1936 - Face sud de la Punta Rocca par Giovanni Battista Vinatzer et Ettore Castiglioni
  • 1964 - Ouverture de la voie de l'Idéal à la Punta Ombretta par Armando Aste et Franco Solina en cinquante-quatre heures et avec cinq bivouacs

Activités[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, la montagne est la destination de skieurs et d'alpinistes, et les localités voisines comme Canazei et Malga Ciapela sont des centres touristiques renommés, actifs toute l'année.

Itinéraires[modifier | modifier le code]

La Via ferrata della Marmolada est un itinéraire classique qui permet, en été, de rejoindre le sommet sans trop de difficultés. Il est facilement accessible tout autant par le versant sud (départ de la Valle del Contrin) que par le versant nord (départ du lac Fedaia). Il démarre de la Forcella Marmolada et permet d'atteindre les 3 342 m du sommet en 5 heures environ.

Sur les autres projets Wikimedia :