Dents du Midi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 09′ 39.6″ N 6° 55′ 24.3″ E / 46.161, 6.923417 ()

Dents du Midi
Carte sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 3 257 m, Haute Cime
Massif Massif du Giffre
Longueur 3 km
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
Géologie
Roches Roches sédimentaires

Les Dents du Midi sont un chaînon montagneux de trois kilomètres de long, situé dans le Chablais valaisan, dans le canton du Valais en Suisse. Dominant le Val d'Illiez et la vallée du Rhône, au sud, elles font face au lac de Salanfe, une retenue artificielle, et font partie de l'ensemble géologique du massif du Giffre.

Les Dents du Midi (à gauche), depuis Mont-Saxonnex

Les Dents[modifier | modifier le code]

Vue des Dents du Midi depuis la pointe Bellevue (Morgins). De gauche à droite : la Cime de l'Est, la Forteresse, la Cathédrale, l'Éperon, la Dent Jaune, les Doigts et le point culminant : la Haute Cime
Vue depuis le versant sud de la Haute Cime sur le col des Paresseux
Vue des Dents du Midi depuis Illarsaz
Vue du versant sud des Dents du Midi depuis le lac de Salanfe

Les différentes « dents » sont, d'est en ouest :

  • La Cime de l'Est (3178 mètres)
  • La Forteresse (3164 m)
  • La Cathédrale (3160 m)
  • L'Éperon (3114 m)
  • Dent Jaune (3186 m)
  • Les Doigts (3205 et 3210 m) ou Doigts de Salanfe
  • La Haute Cime (3257 m)

Éboulement[modifier | modifier le code]

Le matin du 30 octobre 2006, un volume de 1 million de m3 de roches s'est détaché du flanc de la Haute Cime et a dévalé le versant jusqu'à une altitude d'environ 3 000 m. L'évènement n'a pas présenté de danger pour le proche village de Val d'Illiez mais des routes et des sentiers ont été fermés par mesure de sécurité. Selon le géologue cantonal, l'éboulement a été provoqué par le dégel des roches, lui-même favorisé par les étés chauds des dernières années[1].

Origine des noms[modifier | modifier le code]

La dénomination de « Dents du Midi » est récente. Les habitants les appelaient auparavant « Dents de Tsallen ». Ce n'est que vers la fin du XIXe siècle que le nom actuel s'est imposé[2].

Chaque dent eut plusieurs noms au cours des siècles.

Cime de l'Est[modifier | modifier le code]

La Cime de l'Est s'appelait Mont de Novierre avant le milieu du XVIIe siècle, puis Mont Saint Michel après des éboulements en 1635 et 1636 et finalement Dent Noire (jusqu'au XIXe siècle).

La Dent Jaune[modifier | modifier le code]

La Dent Jaune s'appelait la Dent Rouge encore en 1879.

Les Doigts[modifier | modifier le code]

Le doigt de Champéry (1882) puis Le doigt de Salanfe (1886) se transformèrent en Doigts.

La Haute Cime[modifier | modifier le code]

La Haute Cime eut également plusieurs noms : Dent de l’Ouest (1784), Dent du Midi, Dent de Tsallen et Dent de Challent.

L'Éperon[modifier | modifier le code]

Plusieurs ruptures dans le massif changèrent la forme des dents si bien que les noms s'adaptèrent en fonction de l'évolution géologique. On suppose que l'Éperon comportait deux sommets mais qu'un éboulement au Moyen Âge changea de manière significative sa crête.

Premières ascensions[modifier | modifier le code]

Versant Ouest, photo depuis le col de Cou (Frontière entre la France et la Suisse)
Nom de la dent Date de la première ascension[3] Alpiniste(s)
Cime de l'Est 16 août 1842 Nicolaz Delez
Forteresse 7 juin 1870 E. Javelle et J. Oberhauser
La Cathédrale 1890 Nicolas Delez
L'Éperon  ?  ?
La Dent Jaune 24 août 1879  ?
Les Doigts  ?  ?
La Haute Cime 1784[4] le vicaire Jean-Maurice Clément

Références[modifier | modifier le code]

  1. tsr.ch - Info - 19:30
  2. Chablais Grimpe - Ski alpinisme: Chablais Pentes Raides
  3. Troistorrents - Morgins - Valais - Suisse - Switzerland - Villages du Valais - Histoire de troistorrents
  4. Présentation du village

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :