Sporting Clube de Portugal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sporting Clube de Portugal

Logo du Sporting Clube de Portugal
Généralités
Nom complet Sporting Clube de Portugal
Surnoms Os Leões
Sportinguistas
Verde e Brancos
Fondation 1er juillet 1906
Couleurs Vert et blanc
Stade Estádio José Alvalade
(50 095 places)
Siège R. Francisco Stromp
1600 Lisbonne
Championnat actuel Primeira Liga
Président Drapeau : Portugal Bruno de Carvalho
Entraîneur Drapeau : Portugal Marco Silva
Joueur le plus capé Drapeau : Portugal Vítor Damas (743)
Meilleur buteur Drapeau : Portugal Fernando Peyroteo (371)
Site web www.sporting.pt
Palmarès principal
National[1] Championnat du Portugal (18)
Coupe du Portugal (15)
Supercoupe du Portugal (7)
International[1] Coupe des coupes (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat du Portugal de football 2013-2014
0

Le Sporting Clube de Portugal, souvent incorrectement appelé « Sporting de Lisbonne », est un club omnisports portugais basé à Lisbonne, dont la section vedette est celle du football.

Généralités[modifier | modifier le code]

Le Sporting Clube de Portugal est un club omnisports. En effet, on ne compte plus les trophées nationaux et internationaux remportés en athlétisme, hockey sur patins, handball, football en salle (futsal), tennis de table, natation, etc. La discipline sportive la plus populaire reste cependant le football. Le club présidé par Bruno de Carvalho évolue en Primeira Liga. Marco Silva en est l'actuel entraîneur.

  • Il est considéré à juste titre comme un des meilleurs centres de formation d’Europe et compte actuellement beaucoup de jeunes joueurs talentueux comme William Carvalho, Cedric Soares, Adrien Silva, Zezinho, Eric Dier, Ricardo Esgaio, Carlos Mané, Iuri Medeiros, João Mário, Filipe Chaby, Cristian Ponde, Tobias Figueiredo, entre autres.

Histoire du club[modifier | modifier le code]

L'avant Sporting[modifier | modifier le code]

José de Alvalade.

Tout débuta par un idéal de jeunesse dans les années troubles du Portugal du début du XXe siècle lorsqu'un groupe de jeunes à Belas (banlieue de Lisbonne) décida de créer un club de football à Seteias ; un club de football mixte intégrant à la fois fêtes populaires, organisations de vacances pour la jeunesse dorée de la royauté portugaise et pratique du football.

Les origines du Sporting Clube de Portugal prennent corps dans une idée de jeunesse entre deux frères : Francisco et José Maria Gavazzo qui fondent le Belas Football Clube en 1902. En deux ans, ce club ne réalise qu'un seul match (face au Sport Lisboa qui deviendra plus tard le Sport Lisboa e Benfica) et certains des fondateurs décident de fonder un autre club : le Campo Grande Futebol Clube. À l'instar du Belas Football Clube, le Campo Grande Futebol Clube ne réalise aucun match de football, préférant les fêtes populaires, l'organisation de pique nique, ou les bals populaires et aristocratiques.

Lors d'une assemblée générale du 13 avril 1906 et face à ce constat d'échec flagrant dans la pratique de ce nouveau sport qu'était le football pour l'époque, 5 membres du club décident de fonder un nouveau club orienté exclusivement vers la pratique du football. Un de ces 5 membres - M. José Alvalade - sollicita l'aide financière de son grand-père - le Viconte D'Alvalade et Dr Alfredo Augusto das Neves Holtreman - pour son projet. Le grand-père accepta la sollicitation de son petit-fils et mis à disposition des terrains afin qu'on y puisse jouer au football. Les fondations du Sporting CP venaient d'être établies.

La fondation du Sporting[modifier | modifier le code]

Le 8 mai 1906, 10 socios fondateurs (José Alvalade, José Maria Gavazzo, Frederico Seguro Ferreira, Alfredo Augusto das Neves Holtreman, Fernando Soares Cardoso Barbosa, José Stromp, Henrique Almeida, Leite Júnior, João H. Scarlett, Francisco Quintela Mendonça e Alfredo Botelho) réalisent une assemblée générale dans l'objectif d'élire la direction du club. Ce fut le Viconte D'Alvalade et Docteur Alfredo Augusto das Neves Holtreman qui fut élu président directeur et socio protecteur du club compte tenu de l'aide financière et matérielle qu'il apporta à la réalisation du rêve de son petit-fils.

Le Viconte D'Alvalade, dont la direction dura jusqu'en 1910, affirma alors dans son discours d'intronisation qu'il voulait constituer un grand club, parmi les plus grands d'Europe. Le 1er juillet 1910, par suggestion d'un socio (Felix da Costa Junior), l'assemblée générale décida d'opter pour nom, celui de Sporting Clube de Portugal.

L'histoire de ce club retiendra la date du 1er juin 1910 comme date fondatrice du Sporting Clube du Portugal.

Les fondateurs du Sporting CP.

Les débuts du Sporting[modifier | modifier le code]

Ce fut le 3 février 1907 que le Sporting réalisa son premier match de football officiel ; match perdu 5 à 1 contre le club de Cruz Negra.

Le 1er décembre 1907, le Sporting réalise son premier derby contre l'éternel rival le Sport Lisboa (qui deviendra plus tard Sport Lisboa e Benfica mieux connu sous le nom de Benfica) ; derby gagné par le Sporting 2 à 1.

Le Sporting avait à l'époque les meilleures installations sportives pour pratiquer le football de tout le Portugal qu'il inaugura le 4 juin 1907.

L'année 1907-1908 consacre le Sporting comme vice-champion régional.

Les premières décennies[modifier | modifier le code]

En 1910, José Alvalade prend la succession de son grand-père à la tête du Sporting Clube de Portugal.

En 1912, 1913, 1914, le Sporting gagne la championnat de football de Lisbonne dans la quatrième catégorie.

En 1915, le Sporting gagne le championnat de football de Lisbonne dans la catégorie d'honneur et la coupe d'Honneur en battant le SL Benfica 3 à 1. Il répète ce fait l'année suivante et réussi a gagné 19 fois le championnat de football de Lisbonne ce jusqu'en 1947, année d'extinction de cette épreuve au Portugal.

En 1922, le Sporting gagna une nouvelle fois le championnat de football de Lisbonne et fut finaliste vaincu du premier championnat du Portugal. Cependant l'année suivante, le Sporting gagna les deux épreuves et obtint le 1er titre de champion du Portugal battant l'Académica de Coimbra à Faro par 3 à 0.

Voici l'équipe du Sporting de 1922-1923 :

L'équipe du Sporting de 1922/23: Henrique Portela, Cipriano Santos, Jorge Vieira; José Leandro, Filipe dos Santos, Joaquim Ferreira; Torres Pereira, Jaime Gonçalves, Francisco Stromp, João Francisco e Carlos Fernandes (left-to-right, top-to-bottom).

C'est en 1928 lors d'un séjour au Brésil que le Sporting Club du Portugal va opter pour un équipement à rayure horizontale issu du rugby et notamment le Racing de Paris. En effet, ce changement était stratégique car on avait remarqué que les équipements rayés utilisés au rugby étaient plus frais que ceux unis utilisés pour le football. L'anecdote raconte qu'en octobre 1928 lors d'un derby face au SL Benfica, le Sporting perdait à la mi-temps et changea d'équipement sous l'intense chaleur ce qui le fit gagner le match face au rival de Lisbonne.

Les années dorées (années 1940 et 1950)[modifier | modifier le code]

Le mythique maillot vert et blanc du Sporting Club du Portugal remporta 10 titres de champions national du Portugal ainsi que 5 coupes du Portugal dans les décades de 1940 et 1950. Ce fut l'époque des "5 violinos" reconnus nationalement et internationalement comme étant une équipe prodigieuse. Leurs cinq joueurs à vocation offensive acquièrent ce surnom des "5 violons" (5 violinos) tellement leur entendement sur le terrain était parfait et harmonieux à l'image d'un orchestre jouant en syntonie. Jesus Correia, Manuel Vasques, Fernando Peyroteo, José Travassos, et Albano ont marqué en une seule saison 123 buts dans un championnat à 14 équipes soit une moyenne de 5 buts par match.

José Travassos fut en 1955 le premier joueur du Sporting à porter le maillot de la sélection portugaise face à la Grande-Bretagne à Belfast.

Le 10/06/1955 est une date unique pour le Sporting : celle de l'inauguration du Estadio José Alvalade (aujourd'hui démoli pour cause de construction du nouveau Estadio José Alvalade XXI).

En 1960, le club est déclaré d'utilité publique par l’État portugais.

Depuis les années 1960[modifier | modifier le code]

Au niveau national[modifier | modifier le code]

  • Durant les années 1960 et 1970, le Sporting écrase moins le football national, mais remporte tout de même 5 championnats.
  • Le Sporting connaîtra surtout une longue traversée du désert entre 1982 et 2000 avec 18 années consécutives sans remporter le titre de champion. En 1999-2000, sous les ordres d'Augusto Inácio, le Sporting renoue enfin avec la récompense nationale suprême, ce qui provoque des scènes de liesse indescriptibles dans tout le pays. Après un début de championnat raté (seulement quatre victoires après les neuf premières journées), le Sporting réalise un championnat quasi parfait, la victoire 2-0 contre le FC Porto grâce à un coup-franc d'André Cruz et une grosse frappe de Beto Acosta étant l'un des tournants de la saison. Peter Schmeichel, Beto, Rui Jorge, César Prates, André Cruz, Pedro Barbosa, Aldo Duscher, De Franceschi et Beto Acosta furent une partie des artisans du titre.
  • Deux années plus tard, le Sporting remet le couvert, et est de nouveau sacré champion national en 2001-2002 dans une équipe marquée par les exploits de João Vieira Pinto (meilleur joueur du championnat) et Mário Jardel (Soulier d'or européen avec 42 buts inscrit en championnat) qui formèrent une doublette redoutable et redoutée. Ce titre est à l'heure actuelle le dernier titre de champion national du Sporting (série en cours de 10 ans en 2012).

Au niveau international[modifier | modifier le code]

  • Lors de la saison 1990-1991, le club se hissera jusqu'en demi-finale de la Coupe de l'UEFA après avoir éliminé les clubs de Malines en 32e, le Politehnica Timisoara en 16e, Vitesse Arnhem en 8e et Bologne en quart. Le club italien de l'Inter de Milan sortira vainqueur de la double confrontation en demi-finale et éliminera les Portugais (0-0 à l'aller et 0-2 au retour).
  • Le Sporting peut également se targuer de deux brillantes campagnes récentes (finaliste de la Coupe de l'UEFA en 2004-05, demi-finaliste de la Ligue Europa en 2011-12 en ayant éliminé Manchester City, qui allait être champion d'Angleterre quelques semaines plus tard) dans une confrontation historique.
  • Le Sporting détient le record du plus de buts encaissés lors d'une éliminatoire en Ligue des champions, face au Bayern Munich : 0-5 à Lisbonne et 7-1 à Munich. Total : 12-1 sur les 2 matchs, saison 2008-2009.

Sur le plan de l'organisation de la structure du club[modifier | modifier le code]

L'année 1996 écrit une nouvelle page de l'Histoire du Sporting Clube du Portugal qui va s'inscrire dans un projet de modernisation du club. Le président du club (José Roquette) aidé par des membres influents de la direction (Miguel Galvão Teles, Dias Da Cunha, Ernesto Ferreira da Silva) modifient les statuts du club afin de le transformer en société anonyme sportive (dénommé SAD au Portugal) cotée à la bourse de Lisbonne. Des nouvelles mesures sont adoptées pour encourager la transparence dans les transferts, dans les affaires du club. Un projet ambitieux de nouveau stade (Estádio José Alvalade XXI) ainsi qu'un complexe commercial à l'intérieur du stade, et la création d'un centre de formation haut de gamme sont lancés, et ce, bien avant que le Portugal accueille l'évènement de l'Euro 2004, ce qui signifie que le Sporting avait budgétisé son projet avant tout le monde et sans aide de l'État portugais. Sur ce plan, le Sporting Clube de Portugal fut pionnier au Portugal dans l'entrée vers une nouvelle ère du club, avec des projets cohérents et financés.

Ce projet porte un nom : "le projet Roquette" qui axe l'avenir du club sur 3 objectifs :

  • Sportif avec la rationalisation et l'optimisation des ressources humaines du club.
  • Financier avec un complexe commercial, des partenariats bancaires.
  • Organisation moderne du club.

L'année 2002 marque l'entrée en fonctionnement de l'Académie de formation de joueurs du Sporting Clube de Portugal, à Alcochete (Portugal) ; investissement financier énorme qui vise à donner les meilleures conditions aux joueurs pour évoluer vers le milieu professionnel. En effet, 250 mille mètres carrés en surface sont uniquement destinés à la formation de joueurs et l'entraînement de l'équipe première, dans un cadre forestier plaisant.

Le blason du Sporting CP[modifier | modifier le code]

C'est celui du lion rugissant entouré par 3 lettres : S.C.P pour Sporting Clube de Portugal.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Estadio José Alvalade[modifier | modifier le code]

Le 10 juin 1956, le Sporting inaugura son stade : fait qui marque la dynamique du club et sa capacité à mobiliser ses associés, qui ont redoublé de don d'eux-mêmes et de sacrifice pour que la réalisation de ce stade soit possible. Son nom fut celui d'un de ses fondateurs – Alvalade – qui a toujours eu le souci de la qualité des installations sportives de son club. Ce nom fut donné par le "socio" numéro 1 du club et ami intime d'Alvalade : José Maria Gavazzo.

Ce stade fut l'écrin du Sporting clube du Portugal pour le football mais aussi le théâtre de concert de nombreuses stars internationales dont : Pink Floyd, Metallica, Michael Jackson, Prince, Genesis, Phil Collins, Tina Turner, U2, The Cure, The Rolling Stones, Depeche Mode, Joe Cocker, Bryan Adams, GNR, David Bowie, Guns N' Roses, AC/DC, Bruce Springsteen

Estadio José Alvalade Século XXI (Stade José Alvalade du XXIe siècle)[modifier | modifier le code]

Les impératifs économiques et les nouvelles infrastructures ont poussé la direction du Sporting à mettre en œuvre le projet d'un nouveau stade pour remplacer l'antique Alvalade de 1956, ce dès 1996 avec le projet du président Roquette. L'organisation de l'Euro 2004 fut l'occasion rêvée pour parachever cette rénovation des infrastructures du Sporting entreprise en 1998.

  • L'inauguration du stade a eu lieu le 6 août 2003 à l'occasion d'un match amical contre Manchester United (victoire 3-1 du Sporting grâce à des buts de Luis Filipe et un doublé de João Vieira Pinto). C'est dans ce match que le jeune prodige Cristiano Ronaldo s'est révélé au monde entier. Au retour à Manchester dans l'avion, les joueurs Mancuniens ont demandé à Alex Ferguson de le recruter. On connait la suite.
  • Ce stade a également accueilli la finale de la Coupe de l'UEFA 2005, dont le Sporting était d'ailleurs le finaliste malheureux
  • Ce stade se compose :

- de 46 212 places assises.

- de 50 places pour handicapé moteur.

- de 1 968 places V.I.P et business class.

- de 204 places pour la presse.

- de 130 places tribune

- de 1 512 places tribunes privilèges.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Centre de Formation Academia Puma

  • À l'instar de tous les clubs modernes, le Sporting Clube du Portugal possède son centre de formation et d'entrainement considéré comme l'un des meilleurs au Monde. Inauguré en 2002, c'est le premier d'une telle taille (250 000 mètres2) et d'une telle qualité au Portugal. C'est une référence européenne, admirée par beaucoup, poussant la très connue chaîne de télévision américaine CNN à y effectuer un reportage en mars 2010. L'Academia est également la première et l'unique à avoir reçu la certification ISO9001:2008. L'académie a, entre autres, été reconnue comme l'une des meilleures du monde par Luiz Felipe Scolari (ancien sélectionneur national du Portugal) et José Pekerman (ancien sélectionneur national de l'Argentine).

Ce centre de formation désigné "Academia Sporting/Puma" est situé à Alcochete (Portugal) et est régi par des principes :

  • recruter et sélectionner des joueurs qui révèlent un potentiel pour la pratique du football de haut niveau.
  • le recrutement doit respecter des règles d'éthique, de responsabilité, d'intégrité et de transparence.
  • l'académie doit prêter son concours médical à tous les joueurs, de manière préventive, curative et à tous les échelons.
  • l'académie doit élever le niveau de formation des joueurs, ce au travers d'actions qui développeront leur potentiel personnel et social
  • l'académie s'engage à donner une formation professionnel à tous ses joueurs.
  • l'académie s'engage à garantir la bonne exécution des programmes ludo-sportifs.

Sur son site officiel, le Sporting présente sa vision, sa mission et ses valeurs :
Vision : Être reconnu comme le leader mondial de la formation de football.
Mission : Produire des joueurs au plus haut niveau de compétition, capables d'intégrer l'équipe professionnelle du Sporting, promouvant une solide formation, basée sur des valeurs sportives, personnelles et sociales.
Valeurs : Compétence, Professionnalisme, Esprit d'Équipe, Responsabilité, Éthique et Rigueur.

L'académie du Sporting dispose de 5 terrains (110x70 mètres) en herbe, un terrain synthétique de 90x70 mètres et une salle couverte en synthétique de 60x40 mètres. L'académie du Sporting est équipé de deux gymnases équipés par les plus modernes appareils destinés au développement du physique, piscines hydromassage, centre médical, bain turc, etc.

• Le Sporting a déjà remporté plusieurs dizaines de championnats nationaux dans les principales catégories de jeunes (Juniores U-19, Juvenis U-17, Iniciados U-15) et des centaines de trophées toutes catégories confondues. Depuis la création de l'Académie, le Sporting a remporté au moins un championnat majeur à chaque saison, la seule exception fut lors de la saison 2010-2011. Anomalie rectifiée dès la saison suivante (2011-2012) avec un titre national chez les moins de 19 ans, remporté haut la main après avoir terminé avec une grosse avance lors de la phase régulière de la zone Sud, et également premier de la phase finale regroupant les 8 meilleures équipes du pays.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1906 : Le club est fondé sous le nom de Sporting Clube de Portugal.
  • 1914 : Il est l’un des membres fondateurs de la Ligue Nationale.
  • 1955 : Première participation à une Coupe d'Europe (C1) (saison 1955/56)
  • 1964 : Première finale gagnée de Coupe d'Europe (C2) (saison 1963/64)
  • 2002 : Inauguration de son Centre de formation Academia Sporting
  • 2003 : Inauguration de son nouveau stade (Estádio José Alvalade Século XXI)
  • 2005 : Deuxième finale disputée en Coupe d'Europe (C3) (saison 2004/05)

Ambiance[modifier | modifier le code]

Les tribunes se composent de plusieurs associations de supporters, les principales étant la Juventude Leonina, les Directivo Ultras XXI et la Torcida Verde.

Les supporters[modifier | modifier le code]

Depuis la saison 2013-2014, tous les groupes Ultras sont de nouveau réunis dans la même tribune ("Curva Sul"), pour la première fois de l'histoire du nouveau stade. Auparavant, la Juventude Leonina était située "Curva Sul" tandis que les Directivo Ultras et la Torcida Verde étaient situés de l'autre côté du stade ("Curva Norte").

Juventude Leonina[modifier | modifier le code]

Le groupe de supporter Juventude Leonina, également connu par les abréviations Juve Leo ou JL76 est le groupe ultras portugais le plus ancien et a été fondé en 1976 par les frères João et Gonçalo Rocha, fils du président du Sporting de l'époque, João dos Anjos Rocha. C'était au départ un groupe d'amis sympathisants pour l'amour envers le club et parce qu'ils avaient tous fréquentés le même collège : São João de Brito à Lisbonne. La Juventude Leonina est un groupe très connu et réputé dans le milieu ultra.

Au départ, ce fut surtout un groupe d'amis dont beaucoup étaient issus du même collège, mais le groupe prit petit à petit de l'importance, et les influences anglaises (hooligans) et italiennes (mouvement ultra) pénétrèrent le groupe au début des années 1980. Ces supporters étaient situés sur l'aile supérieure sud du stade José Alvalade et se distinguèrent par leur organisation : banderole, drapeaux, fumigènes…

À domicile, les Juve Leo sont situés "Curva Sul", secteur A14.

La Juventude Leonina se distingue également par un grand nombre de "Núcleos" (noyaux), aussi bien au Portugal (Amadora, Braga, Coimbra, Leiria, Mafra, Odivelas, Oeiras, Setúbal... pour n'en citer que quelques-uns) qu'à l'étranger (Hollande, Luxembourg, Suisse, France...)

Directivo Ultras XXI[modifier | modifier le code]

Fondé le 17 mai 2002 et plus connu sous l'acronyme de DUXXI, il s'agit d'un groupe de supporters composé de membres. Ils sont connus pour leurs chorégraphies et les chants au sein du stade.

Torcida Verde[modifier | modifier le code]

L'origine de ce groupe de supporters est brésilienne et on trouve écho de leur création dans les années 1970. Ils étaient tous issus du quartier du Bairro do Rego à Lisbonne et s'appelaient les Vapores do Rego. Sympathisans du Sporting, ils se caractérisaient par leurs moyens de déplacement toujours peints à la couleur du club : le vert (avion, voiture, train).

Le 11 novembre 1984, ces immigrants sud-américains créèrent donc la Torcida Verde pour appuyer leur club de cœur : le Sporting Clube du Portugal.

À l'image des Juve Leo, les Torcida Verde ont également des "Núcleos" (noyaux) aussi bien au Portual (Açores, Alentejo, Algarve, Caldas da Rainha, Carnaxide, Cascais, Coimbra, Invicta, Linha de Sintra, Loures, Madeira, Marinha Grande, Montijo) qu'à l'étranger (Allemagne, Belgique, Suisse).

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions nationales Compétitions internationales
  • Coupe Iberica (1)


Distinction personnelle Compétitions régionales
  • Championnat de Lisbonne (19)
  • Coupe d'Honneur (31): 1914/15, 1915/16, 1916/17, 1921/22, 1922/23, 1924/25, 1927/28, 1930/31, 1933/34, 1934/35, 1935/36, 1936/37, 1937/38, 1938/39, 1940/41, 1941/42, 1942/43, 1944/45, 1946/47, 1947/48, 1948/48, 1949/50, 1961/62, 1963/64, 1965/66, 1970/71, 1984/85, 1990/91, 1991/92, 2013/14, 2014/15
  • Championnat de Reserves (42)
    • Champion : 1911/12, 1916/17, 1922/23, 1923/24, 1924/25, 1925/26, 1927/28, 1929/30, 1931/32, 1932/33, 1932/1933, 1933/34, 1934/35, 1936/37, 1937/38, 1939/40, 1941/42, 1943/44, 1945/46, 1946/47, 1947/48, 1950/51, 1951/52, 1952/53, 1954/55, 1958/59, 1959/60, 1960/61, 1961/62, 1966/67, 1967/68, 1968/69, 1972/73, 1982/83, 1983/84, 1984/85, 1985/86, 1987/88, 1989/90, 1990/91, 1991/92, 1993/94
Compétitions amicales
Compétitions juniors
  • Tournoi de Bellinzona (U19/U20) : 2008[21]
  • Tournoi juniors de Roubaix (U21)[22] : 1969
  • Tournoi espoirs de Monthey (U20)[23] : 1990
  • Tournoi de Saint-Joseph (U18)[24] : 1990
  • Coupe des Rois (indoor)[25] : 2003

Coefficient UEFA[modifier | modifier le code]

Voici la position du Sporting au Coefficient UEFA, incluant la saison en cours (2012-2013).

Rank Team Points
14 Drapeau de l'Italie Milan AC 78.212
15 Drapeau de la Russie CSKA Moscou 76.016
16 Drapeau de la France Olympique de Marseille 73.716
17 Drapeau de l'Angleterre Liverpool FC 67.764
18 Drapeau de l'Allemagne Schalke 04 66.680
19 Drapeau du Portugal Sporting CP 65.250
20 Drapeau de l'Angleterre Manchester City 64.764
21 Drapeau de l'Espagne Villareal CF 64.405
22 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven 60.860
23 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg 60.016
24 Drapeau de l'Ukraine Dynamo Kiev 59.784
25 Drapeau des Pays-Bas Ajax Amsterdam 59.360

Classement actualisé au 1er août 2012.

  • Au 12/12/2014, Sporting CP est classé à la 33e place[26].

IFFHS World Ranking[modifier | modifier le code]

1er mai 2011 - 30 avril 2012

Rank Team Points
1 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone 367,0
2 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF 306,0
3 Drapeau du Chili Universidad de Chile 304,5
4 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich 287,0
5 Drapeau de l'Espagne Atlético Madrid 278,0
6 Drapeau de l’Argentine Vélez Sársfield 264,0
7 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC 245,0
8 Drapeau de l'Espagne Athletic Bilbao 244,0
9 Drapeau du Portugal Sporting CP 235,5
10 Drapeau du Brésil Vasco da Gama 235,0
11 Drapeau de l'Angleterre Manchester City 231,0
12 Drapeau du Brésil Santos FC 217,0
13 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven 216,5
14 Drapeau de la France Olympique lyonnais 215,0
15 Drapeau de l'Espagne Valencia CF 214,0

Joueurs et personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

  • 30 - Valadão Chagas (04/04/1973 - 05/04/1973)
  • 31 - Manuel Nazareth (05/04/1973 - 07/09/1973)
  • 32 - João Rocha (07/09/1973 - 03/10/1986)
  • 33 - Amado de Freitas (03/10/1986 - 28/06/1988)
  • 34 - Jorge Gonçalves (28/06/1988 - 01/07/1989)
  • 35 - Sousa Cintra (01/07/1989 - 02/06/1995)
  • 36 - Santana Lopes (02/06/1995 - 10/04/1996)
  • 37 - José Roquete (10/04/1996 - 01/08/2000)
  • 38 - Dias da Cunha (01/08/2000 - 19/10/2005)
  • 39 - Filipe Soares Franco (19/10/2005 - 05/06/2009)
  • 40 - José Eduardo Bettencourt (06/06/2009 - 26/03/2011)
  • 41 - Godinho Lopes (27/03/2011 - 23/03/2013)
  • 42 - Bruno de Carvalho (depuis le 23 mars 2013)

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Liste des entraîneurs du Sporting Portugal

Anciens joueurs (plus connus)[modifier | modifier le code]

Le maillot domicile du club durant la saison 2006-2007.

Un centre de formation réputé mondialement[modifier | modifier le code]

En plus de faire partie des trois Grands du Portugal (trois plus Grands clubs portugais), le Sporting Portugal possède un centre de formation de réputation mondiale ayant formé de grandes légendes du football.

L'Academia Sporting a été reconnue comme l'un des meilleurs centres de formation du monde par Luiz Felipe Scolari (ancien sélectionneur national du Portugal) et José Pekerman (ancien sélectionneur national de l'Argentine). L'Academia Sporting est un des centres de formation les plus réputés du Monde, et peut notamment se targuer d'avoir formé Luís Figo et Cristiano Ronaldo, tous les deux Ballon d'or et FIFA World Player. Le Sporting Portugal est l'unique club à avoir formé deux joueurs Ballon d'Or.

La légende portugaise Eusébio, premier footballeur portugais à remporter le Ballon d'Or et ainsi devenir le meilleur joueur du monde en 1965 a été parrainé à l'âge de quinze ans par le Sporting Portugal lorsqu'il jouait au SC Lourenço Marques (Mozambique) afin d'intégrer l'Academia Sporting. Repéré par des émissaires du Benfica Lisbonne, il débarque donc au Portugal le 16 décembre 1960, à l'âge de dix-huit ans, sous surveillance rapprochée en raison de la crainte des dirigeants du Benfica de voir les dirigeants du Sporting le reprendre. Cet épisode a contribué à amplifier la grande rivalité entre les deux grands clubs de Lisbonne qui est toujours d'actualité.

De tous les joueurs convoqués pour l'Euro 2012, toutes sélections confondues, le Sporting est le club qui compte le plus de joueurs issus de son centre de formation (10 joueurs), devançant ainsi la prestigieuse Masia du FC Barcelone (9 joueurs).

  • Principaux joueurs formés au Sporting Portugal :

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Effectif Sporting Portugal de la saison 2014-2015
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[27] Nom Date de naissance Sélection[28] Club précédent
1 G Drapeau du Portugal Patrício, RuiRui Patrício Capitaine 15/2/1988 (26 ans) Portugal Formé au club
22 G Drapeau de la Belgique Boeck, MarceloMarcelo Boeck 25/11/1984 (30 ans)
CS Marítimo
96 G Drapeau du Portugal Ribeiro, LuísLuís Ribeiro 19/4/1992 (22 ans)
Formé au club
2 D Drapeau de l'Égypte Rabia, RamiRami Rabia 20/5/1993 (21 ans) Egypte Al Ahly SC
3 D Drapeau du Brésil Maurício, Maurício 20/9/1988 (26 ans)
Sport Recife
4 D Drapeau du Brésil Jefferson, Jefferson 5/7/1988 (26 ans)
Estoril-Praia
13 D Drapeau du Portugal Lopes, MiguelMiguel Lopes 19/12/1986 (27 ans) Portugal Olympique lyonnais
26 D Drapeau du Portugal Oliveira, PauloPaulo Oliveira 8/1/1992 (22 ans)
Vitória SC
29 D Drapeau de la France Sarr, Mouhamadou-NabyMouhamadou-Naby Sarr 13/8/1993 (21 ans)
Olympique lyonnais
33 D Drapeau de l’Argentine Silva, JonathanJonathan Silva 29/6/1994 (20 ans)
Estudiantes
41 D Drapeau du Portugal Soares, CedricCedric Soares 31/8/1991 (23 ans) Portugal Formé au club
47 D Drapeau du Portugal Esgaio, RicardoRicardo Esgaio 16/5/1993 (21 ans)
Formé au club
81 D Drapeau du Portugal Geraldes, AndréAndré Geraldes 2/5/1991 (23 ans)
Belenenses
8 M Drapeau du Portugal Martins, AndréAndré Martins 21/1/1990 (24 ans) Portugal Formé au club
14 M Drapeau du Portugal Carvalho, WilliamWilliam Carvalho 7/4/1992 (22 ans) Portugal Formé au club
17 M Drapeau du Portugal Mário, JoãoJoão Mário 19/1/1993 (21 ans)
Formé au club
23 M Drapeau du Portugal Silva, AdrienAdrien Silva 15/3/1989 (25 ans) Portugal Formé au club
24 M Drapeau de l'Espagne Rosell, OriolOriol Rosell 7/7/1992 (22 ans)
Kansas City
27 M Drapeau : Écosse Gauld, RyanRyan Gauld 16/12/1995 (19 ans)
Dundee United
32 M Drapeau de la Bulgarie Slavchev, SimeonSimeon Slavchev 25/9/1993 (21 ans) Bulgarie Litex Lovetch
7 A Drapeau de l'Égypte Shikabala, Shikabala 20/3/1986 (28 ans) Égypte Zamalek SC
9 A Drapeau de l'Algérie Slimani, IslamIslam Slimani 18/7/1988 (26 ans) Algérie CR Belouizdad
10 A Drapeau de la Colombie Montero, FredyFredy Montero 26/7/1987 (27 ans) Colombie Seattle Sounders
11 A Drapeau de l'Espagne Capel, DiegoDiego Capel 16/2/1988 (26 ans) Espagne FC Séville
18 A Drapeau du Pérou Carrillo, AndréAndré Carrillo 14/6/1991 (23 ans) Pérou Alianza Lima
19 A Drapeau du Japon Tanaka, JunyaJunya Tanaka 15/7/1987 (27 ans) Japon Kashiwa Reysol
20 A Drapeau du Cap-Vert , HéldonHéldon 14/11/1988 (26 ans) Cap-Vert CS Marítimo
25- A Drapeau de la France Sacko, HadiHadi Sacko 24/3/1994 (20 ans) France U20 Girondins de Bordeaux
36 A Drapeau du Portugal Mané, CarlosCarlos Mané 11/3/1994 (20 ans)
Formé au club
77 A Drapeau du Portugal flèche vers la droite Nani, Nani 17/11/1986 (28 ans) Portugal Manchester United
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : Portugal João Pedro
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Portugal Gonçalo Pedro
Entraîneur(s) des gardiens



Légende

Consultez la documentation du modèle

Joueurs prêtés[modifier | modifier le code]

Nom Nationalité sportive Club Pays
Diego Rubio Drapeau du Chili Chili Sandnes Ulf Drapeau de la Norvège Norvège
Zakaria Labyad Drapeau du Maroc Maroc Vitesse Arnhem Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Wilson Eduardo Drapeau du Portugal Portugal Dinamo Zagreb Drapeau de la Croatie Croatie
Zezinho Drapeau de la Guinée-Bissau Guinée-Bissau AEL Limassol Drapeau de Chypre Chypre
Diogo Salomão Drapeau du Portugal Portugal Deportivo La Corogne Drapeau de l'Espagne Espagne
Rúben Semedo Drapeau du Portugal Portugal CF Reus Deportiu Drapeau de l'Espagne Espagne
Valentín Viola Drapeau de l’Argentine Argentine Karabükspor Drapeau de la Turquie Turquie
Betinho Drapeau du Portugal Portugal Brentford FC Drapeau de l'Angleterre Angleterre

Résultats 2014-2015[modifier | modifier le code]

Adversaire Date aller Score aller Date retour Score retour Observations
Intersaison
Reprise de l'entraînement 03/07/14
Flag of the Azores.svg Sélection des Açores 12/07/14 2-1 (buts : Shikabala et Wilson Eduardo) Trophée Pauleta
Drapeau : Portugal Belenenses 18/07/14 2-1 (buts : Wilson Eduardo et André Martins) Coupe d'Honneur de Lisbonne (1/2 finale)
Drapeau : Portugal Benfica 20/07/14 1-0 (but : André Martins) Coupe d'Honneur de Lisbonne (finale)
Stage à Doorwerth, aux Pays-Bas (avec 3 matchs amicaux) Du 22/07/14 au 29/07/14
Drapeau : Pays-Bas RKSV Achilles ’29 23/07/14 5-2 (buts : Tobias Figueiredo, Junya Tanaka (3) et Héldon)
Drapeau : Pays-Bas FC Utrecht 26/07/14 3-0 (buts : André Martins, Cédric Soares et Junya Tanaka)
Drapeau : Pays-Bas FC Twente 28/07/14 0-2
Drapeau : Italie Lazio 01/08/14 2-2 (4-2 aux tirs aux buts) (buts : André Martins et Adrien Silva) Trophée des Cinq violons
Drapeau : Égypte Al-Ittihad 04/08/14 2-2 (buts : João Mário et Junya Tanaka)
Drapeau : Espagne Sporting Gijón 09/08/14 0-2 Trophée Teresa Herrera
Drapeau : Uruguay Nacional 10/08/14 2-0 (buts : Adrien Silva et Jefferson) Trophée Teresa Herrera
Drapeau : Portugal Atlético CP 05/09/14 5-0 (buts : Fredy Montero (2), André Martins, Daniel Podence et Hadi Sacko )
Championnat (D = Domicile, E = Extérieur)
Académica Coimbra 17/08/14 (E) 1-1 (but : André Carrillo) 25/01/15 (D)
Arouca 24/08/14 (D) 1-0 (but : Carlos Mané) 01/02/15 (E)
Benfica 31/08/14 (E) 1-1 (but : Islam Slimani) 08/02/15 (D)
Belenenses 13/09/14 (D) 1-1 (but : André Carrillo) 15/02/15 (E)
Gil Vicente 21/09/14 (E) 4-0 (buts : Adrien Silva, Nani, Islam Slimani et André Carrillo) 22/02/15 (D)
FC Porto 26/09/14 (D) 1-1 (but : Jonathan Silva) 01/03/15 (E)
Penafiel 04/10/14 (E) 4-0 (buts : Islam Slimani x2, Montero et Nani) 08/03/15 (D)
Marítimo 26/10/14 (D) 4-2 (buts : CSC, João Mário, Paulo Oliveira et Montero) 15/03/15 (E)
Vitória Guimarães 01/11/14 (E) 0-3 22/03/15 (D)
Paços Ferreira 09/11/14 (D) 1-1 (but : Montero) 04/04/15 (E)
Vitória Setúbal 29/11/14 (D) 12/04/15 (E)
Boavista 05/12/14 (E) 19/04/15 (D)
Moreirense 14/12/14 (D) 26/04/15 (E)
Nacional 21/12/14 (E) 03/05/15 (D)
Estoril 04/01/14 (D) 10/05/15 (E)
Braga 11/01/14 (E) 17/05/15 (D)
Rio Ave 18/01/14 (D) 24/05/15 (E)
Coupe du Portugal
FC Porto 18/10/14 3-1 (buts : CSC, Nani et André Carrillo)
Sp. Espinho 21/11/14 5-0 (buts : João Mário, Diego Capel, Montero x2 et Junya Tanaka)
Adversaire à déterminer
Coupe de la Ligue
Ligue des Champions
Drapeau : Slovénie NK Maribor 17/09/14 (E) 1-1 (but : Nani) 25/11/14 (D)
Drapeau : Angleterre Chelsea FC 30/09/14 (D) 0-1 10/12/14 (E)
Drapeau : Allemagne Schalke 04 21/10/14 (E) 3-4 (buts : Nani et Adrien Silva x2) 05/11/14 (D) 4-2 (buts : Naby Sarr, Jefferson, Nani et Islam Slimani)

Autres sports[modifier | modifier le code]

Le football reste le sport phare du club mais le club compte des sections dans de nombreuses autres disciplines :

  • Aikido
  • Athlétisme
  • Basket-ball
  • Billard
  • Boxe
  • Capoeira
  • Football de plage
  • Échecs
  • Futsal
  • Gymnastique
  • Golf
  • Handball
  • Judo
  • Karaté
  • Kickboxing
  • Korfball
  • Krav maga
  • Natation
  • Patinage
  • Pêche sportive
  • Rink hockey
  • Rugby à XV
  • Taekwon do
  • Tennis de table
  • Water-polo

De nombreuses disciplines ont également été pratiqués dans le passé mais abandonnés, comme le handball à 11, le badminton, l'escrime, l'haltérophilie, le pentathlon moderne, le tennis, les tirs avec des armes de chasse, le volley-ball, le tir, le tir à l'arc ou le triathlon.

Athlétisme[modifier | modifier le code]

  • Le club a en vitrine plus de 300 titres nationaux et plus de 30 européens. Le club compte notamment parmi ses athlètes Rui Silva, Naide Gomes et Francis Obikwelu (champion d'Europe du 100 mètres et du 200 mètres la même année, en 2006), tous les trois médaillés à plusieurs reprises dans les compétitions les plus prestigieuses. Dans le passé, le Sporting peut se targuer avec Carlos Lopes d'avoir eu l'athlète qui a ramené la première médaille d'Or de l'histoire du Portugal aux Jeux Olympiques (en 1984). D'autres athlètes fameux ont représenté le Sporting comme Fernando Mamede (record du monde du 10 000 mètres en 1984) ou Domingos Castro (notamment vice-champion du Monde de 5 000 mètres en 1987). En 2000, le Sporting remporte la Coupe d'Europe des clubs champions d'athlétisme chez les hommes, prestigieuse compétition où le Sporting a terminé bien classé à de nombreuses reprises de son histoire.

Futsal[modifier | modifier le code]

Le Sporting est le club le plus titré dans la discipline au Portugal avec 12 championnats, tandis que le deuxième club le plus titré n'émerge qu'à 6 championnats.
Le Sporting dispose même actuellement de l'une des meilleures équipes du monde de futsal. La saison 2010-2011 a vu le Sporting CP remporté tous les titres nationaux (Super Coupe du Portugal, Coupe du Portugal, et surtout, Championnat du Portugal pour la deuxième année consécutive). En plus de cela, le Sporting fut également vice-champion d'Europe. En 2012-2013, le Sporting a remporté la Coupe du Portugal et le Championnat du Portugal en réalisant la meilleure saison de l'histoire du futsal portugais (37 victoires, 1 match nul et 1 défaite, toutes compétitions confondues).

Handball[modifier | modifier le code]

• Le Sporting est le club le plus titré dans la discipline au Portugal, aussi bien en nombre de championnats (19) qu'en nombre de coupes (15).
La dernière Coupe du Portugal a été remporté en 2013-2014, en finale face au FC Porto.
• Le Sporting est également l'unique club portugais à avoir remporté la Coupe Challenge (en 2010) sur la scène européenne.

Beach Soccer[modifier | modifier le code]

Rink hockey[modifier | modifier le code]

L'équipe de Rink hockey du Sporting a eu un passé glorieux, comme en témoigne son palmarès auréolé de 5 coupes d'Europe dont la Ligue des Champions, mais le Sporting a ensuite décidé d'abandonner ce sport durant de nombreuses années. En 2010-2011, le Sporting a effectué son grand retour dans la discipline, mais étant obligé de repartir en troisième division. Immédiatement promu, le Sporting est de nouveau promu la saison suivante en deuxième division. Ainsi, en 2012-2013, le Sporting effectuera son grand retour parmi l'élite du Rink hockey (Hóquei em patins) portugais.

Tennis de table[modifier | modifier le code]

Basket-ball[modifier | modifier le code]

Après 17 ans d'absence, le Sporting décide de réactiver la section basket-ball en 2012. Cependant, uniquement la section féminine disposa d'une équipe principale pour la saison 2012-2013. Chez les hommes, seuls les catégories de jeunes ont été lancés pour la saison 2012-2013. La qualité de la formation du Sporting, réputée dans beaucoup de sports, commençait alors à porter ses fruits, avec notamment la convocation en sélection nationale des moins de 12 ans pour Rodrigo Patinho, le 8 janvier 2013.

Rugby à XV[modifier | modifier le code]

  • Championnat du Portugal de deuxième division (2012-2013)
  • 5 Championnats Régionaux (1927, 1928, 1929, 1931, 1932)
  • Finaliste de la Coupe du Portugal en 1964

Après plusieurs décennies d'absence, le Sporting décide de réactiver la section rugby en 2012 et reprend en deuxième division lors de la saison 2012-2013. Immédiatement, le Sporting remporte le championnat et est promu dans la division au-dessus. Lors de la saison 2014-2015, le Sporting retrouve l'élite du championnat portugais ("Divisão de Honra").

Gymnastique[modifier | modifier le code]

  • Plus de 150 titres nationaux et 11 européens

Natation[modifier | modifier le code]

  • Plus de 150 titres nationaux et 3 européens
  • Lors des Championnats Nationaux de Natation 2013, le Sporting remporte 44 médailles (18 en Or, 15 en Argent et 11 en Bronze), soit nettement plus que le FC Porto (32).

Karaté[modifier | modifier le code]

  • Le Sporting peut mettre en avant un certain nombre de trophées, principalement grâce à Nuno Miguel Pinto Paiva, notamment champion d'Europe de WUKF en 2010. Le 19 janvier 2013, Filipe Reis remporte, à seulement 21 ans, une médaille d'argent à l'Open de Paris, une épreuve de la compétition européenne la plus prestigieuse de la discipline : la Karate1 Premier League. Le 25 mars 2013, le même Filipe Reis remporte la médaille d'or dans la catégorie -84 kg à l'Open International de Tanger, au Maroc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Trofeo Teresa Herrera », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  3. « Trofeo Ibérico », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  4. « Trofeo Internacional Montilla-Morile », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  5. « Torneio Internacional de Lisboa », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  6. « Torneo Internacional Real Sociedad », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  7. « Trofeu Ibérico », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  8. « Trofeo Ciudad de Vigo », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  9. « Trofeo Colombino », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  10. « Sporting "afinado" vence troféu Cinco Violinos », sur rr.sapo.pt (consulté le 28 août 2012)
  11. « Torneio do Guadiana », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  12. « Tournoi Luso-Britannique 1971 », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  13. « Tournoi Póvoa de Varzim », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  14. « Tournoi du 1300e anniversaire de la Bulgarie », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  15. « Tournoi de Viseu », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  16. « Coupe Euro-Lusa », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  17. « Coupe Ville de Caracas », sur rsssf.com (consulté le 29 août 2012)
  18. « 2010 Barclays New York Challenge », sur wikipedia.com (consulté le 28 août 2012)
  19. « Sporting ganha Pepe Super Cup », sur sporting.pt (consulté le 28 août 2012)
  20. « Sporting conquista Troféu Pedro Pauleta », sur sporting.pt (consulté le 12 juillet 2014)
  21. « Torneo Internazionale U-19/U-20 di Bellinzona », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  22. « Tournoi juniors de Roubaix », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  23. « Tournoi espoirs de Monthey », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  24. « Tournoi U-18 de Saint Joseph », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  25. « Coupe des Rois indoor », sur rsssf.com (consulté le 28 août 2012)
  26. www.eurotopfoot.com
  27. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  28. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Liens externes[modifier | modifier le code]