Waléran III de Limbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Waléran III de Limbourg
Fonctions
Comte de Luxembourg
avec Ermesinde Ire de Luxembourg
12141226
Prédécesseur Thiébaut Ier de Bar
et Ermesinde Ire de Luxembourg
Successeur Henri V de Luxembourg
Duc de Limbourg
12211226
Prédécesseur Henri III de Limbourg
Successeur Henri IV de Limbourg
Biographie
Date de naissance 1180
Date de décès 2 juillet 1226
Lieu de décès Rolduc
Père Henri III de Limbourg
Mère Sophie de Sarrebruck
Conjoint (1) Cunégonde de Lorraine (nl)
(2) Ermesinde Ire de Luxembourg
Enfant(s) voir section

Walram III ou Waléran III de Limbourg, né en 1180, mort à Rolduc le 2 juillet 1226, fut d'abord marquis d'Arlon, seigneur de Montjoie, avoué de Duisbourg, puis comte de Luxembourg de 1214 à 1226 et duc de Limbourg de 1221 à 1226. Il était fils d'Henri III, duc de Limbourg, et de Sophie de Sarrebruck.

Il n'était pas destiné à devenir comte de Limbourg, car il était le fils cadet d'Henri II, et ne devint son héritier qu'en 1214, à la mort de son frère aîné. De ce fait, il mena d'abord une vie aventureuse et participa en 1192 à la troisième croisade. En 1212, il accompagne son cousin germain Henri Ier, duc de Brabant, à la prise de Liège, puis dans une guerre contre le comte de Gueldre.

En 1197, à la mort de l'empereur Henri VI, deux candidats furent élus : Philippe de Souabe et Othon de Brunswick. La lutte qui s'engagea entre les deux prétendants ne s'acheva qu'en 1208 avec la mort de Philippe. Waléran, d'abord partisan de Philippe, se rallia ensuite à Othon.

Son second mariage lui apporta l'important comté de Luxembourg. Ermesinde prétendant toujours au comté de Namur, qui était passé à un neveu du duc Henri IV l'Aveugle, Waléran ajouta une couronne aux armoiries de son père pour marquer cette prétention. En 1221, il hérite du Limbourg à la mort de son père et double la queue du lion sur ses armoiries pour montrer qu'il est le titulaire de deux fiefs d'importance. En 1223, il tente de reprendre le comté de Namur à Philippe II de Courtenay, mais sans succès et doit signer un traité de paix le 13 février 1223 à Dinant. Il participe ensuite aux différentes diètes et accompagne l'empereur en Italie. C'est au retour d'un de ces voyages qu'il meurt, en juin 1226.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Il épousa en premières noces Cunégonde de Lorraine (nl) († 1214), fille de Ferry Ier, seigneur de Bitche, et de Ludmilla de Pologne. Ils eurent :

Veuf, il se remarie en mai 1214 avec Ermesinde Ire (1186 † 1247), comtesse de Luxembourg, veuve de Thiébaut Ier (1158 † 1214), comte de Bar, fille unique d'Henri IV l'Aveugle, comte de Luxembourg et de Namur, et d'Agnès de Gueldre. Ils eurent :

Sources[modifier | modifier le code]