Ville libre de Francfort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 06′ 37″ N 8° 40′ 56″ E / 50.11028, 8.68222 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Francfort (homonymie).

Ville libre de Francfort
Freie Stadt Frankfurt (de)

18151866

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après

Situation de la Ville libre de Francfort

Informations générales
Statut République membre de la Confédération germanique
Monnaie Florin puis Vereinstaler
Démographie
Population 91.150 (1864)
Histoire et événements
Occupation par les armées alliées et départ du Grand-Duc
Souveraineté
Adoption de la Constitution
Réunion du Parlement de Francfort
Annexion par la Prusse

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Ville libre de Francfort (en allemand : Freie Stadt Frankfurt) fut une république créée en 1815 qui était issue d’une partie du grand-duché de Francfort. Elle se composait de la ville de Francfort (dont elle représentait 9 km² sur les 13 km² de superficie totale), ainsi que d'un territoire situé sur les deux rives du Main et borné au Nord et au Nord Est par la Hesse-Cassel, au Sud par Hesse-Darmstadt, et à l'Ouest par le duché de Nassau.

La souveraineté résidait dans l'ensemble de la population chrétienne ; le gouvernement se composait d'un Sénat, d'un Corps législatif et d'un conseil municipal. La ville avait 2 bourgmestres, nommés annuellement. Dans les assemblées ordinaires de la diète, les villes libres réunies avaient 1 voix; dans les assemblées générales la république de Francfort comptait pour 1 voix à elle seule.

En 1866, elle fut annexée au Royaume de Prusse et regroupée avec l'électorat de Hesse-Cassel et le duché de Nassau pour former la Province de Hesse-Nassau.

Territoire[modifier | modifier le code]

La ville libre comprenait :

L'Électorat de Hesse possédait : Bergen-Enkheim, Berkersheim, Bockenheim, Eckenheim, Eschersheim, Fechenheim, Ginnheim, Praunheim, Preungesheim et Seckbach.

Le grand-duché de Hesse possédait : Nieder-Eschbach, la moitié de Niederursel et Rödelheim.

Le duché de Nassau possédait : Griesheim, Harheim, Heddernheim, Höchst (de), Kalbach, Nied, Schwanheim, Sindlingen, Sossenheim, Unterliederbach et Zeilsheim.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.