Province de Westphalie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 58′ 00″ N 7° 38′ 00″ E / 51.96666667, 7.63333333 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Westphalie.
La province de Westphalie (en rouge) au sein du Royaume de Prusse (en bleu)

La province de Westphalie (en allemand : Provinz Westfalen) est une ancienne province du royaume de Prusse, puis de l'État libre de Prusse.

Elle avait pour chef-lieu Münster, et pour bornes :

Elle se divisait en 3 régences : Münster, Minden et Arensberg.

Elle recouvrait les territoires suivants :

  • Le duché de Westphalie (en allemand : Herzogtum Westfalen)
  • La principauté de Minden (en allemand : Fürstentum Minden)
  • La principauté de Paderborn (en allemand : Erbfürstentum Paderborn ou Fürstentum Paderborn)
  • La principauté de Corvey (en allemand : Fürstentum Korvei)
  • La principauté de Siegen (en allemand : Fürstentum Siegen)
  • La principauté de Münster (en allemand : Erbfürstentum Münster ou Fürstentum Münster)
  • La comté de Tecklenburg (en allemand : Grafschaft Tecklenburg)
  • Le haut comté, ou comté supérieur, de Lingen (en allemand : Obergrafschaft Lingen)
  • Le comté de Ravensberg (en allemand : Grafschaft Ravensberg)
  • Le comté de la Marche (en allemand : Grafschaft Mark)
  • Le Vest Recklinghausen
  • L'ancienne ville impériale libre de Dortmund (en allemand : Freie Reichsstadt Dortmund)
  • La bailliage de Reckenberg (en allemand : Amt Reckenberg)

L'Ems, le Weser, la Lippe, la Ruhr l'arrosaient.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Prusse possédait dès 1613 une partie de ce pays, mais la guerre de 1806 et 1807 (suivie de la paix de Tilsit) la lui fit perdre. Suite à la bataille de Leipzig, la Prusse l'occupa, et l'incorpora à son territoire en 1814 au Congrès de Vienne.

Source[modifier | modifier le code]