Jean Ier de Brabant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Ier de Brabant
Représentation de Jean Ier de Brabant dans le codex Manesse
Représentation de Jean Ier de Brabant dans le codex Manesse
Fonctions
Duc de Brabant et de Basse-Lotharingie
12671294
Prédécesseur Henri IV de Brabant
Successeur Jean II de Brabant
Duc de Limbourg
12881294
Prédécesseur Renaud Ier de Gueldre
Successeur Jean II de Brabant
Biographie
Dynastie Régnier - Brabant
Date de naissance vers 1253
Lieu de naissance Louvain
Date de décès
Lieu de décès Bar-le-Duc
Père Henri III de Brabant
Mère Adélaïde de Bourgogne

Jean Ier de Brabant Jean Ier de Brabant

Jean Ier de Brabant, dit le Victorieux, né à Louvain en 1253, mort à Bar-le-Duc le , fut duc de Brabant de 1267 à 1294 et duc de Limbourg de 1288 à 1294. Il était fils d'Henri III, duc de Brabant, et d'Adélaïde de Bourgogne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son frère aîné, Henri, de constitution chétive et de faible intelligence, renonça au duché en 1267 pour entrer dans les ordres et Jean lui succéda. Il se rapprocha du royaume de France en épousant une fille de saint Louis, mais celle-ci mourut en couches peu après. Les liens avec la France perdurèrent, car le nouveau roi Philippe III épousa en 1274 Marie, sœur de Jean Ier. En 1276, il se joint à l'armée de son beau-frère chargé de défendre les droits d'Alphonse de la Cerda contre Sanche IV de Castille, puis participe en 1285 à la Croisade d'Aragon. Il eut aussi à lutter contre plusieurs de ses voisins.

En 1283, la duchesse Ermengarde de Limbourg mourut et l'empereur Rodolphe Ier de Habsbourg accorda le duché à titre viager au veuf, Renaud Ier de Gueldre. Cela n'eut pas l'heur de plaire à un cousin, Adolphe V de Berg, qui revendiqua le duché. Ne pouvant faire valoir ses prétentions par les armes, il vendit ses droits à Jean Ier de Brabant, qui entreprit de conquérir le duché de Limbourg. Il s'ensuivit cinq ans de guerres, qui se terminèrent par la bataille de Worringen, où Jean battit Renaud de Gueldre et ses alliés. Renaud fut obligé de renoncer au Limbourg le .

Les années suivantes, il se rapprocha de l'Angleterre, mariant son fils à une fille d'Édouard Ier. En 1294, il accompagna le comte de Bar Henri III qui venait d'épouser une fille d'Édouard Ier. On donna des grandes fêtes et un tournoi. Au cours d'une joute, Jean Ier fut jeté à bas de son cheval, grièvement blessé au bras par la lance de son adversaire (Perrart de Bauffremont, l'un des chevaliers du tournoi de Chauvency). Il expira le soir même. Jean I fut inhumé dans un mausolée au milieu du chœur de l'église des Franciscains à Bruxelles dont le site a été fouillé.

On connaît de lui neuf chansons transmises par le codex Manesse (où son nom apparaît comme Herzoge Johans von Brabant) et qui furent donc notées dans une langue se rapprochant encore le plus du haut allemand, bien qu'il ne soit pas exclu que les originaux aient été conçus en moyen néerlandais ou même dans une langue intermédiaire, entre le haut et le bas allemand. Le duc Jean a donc battu son prédécesseur Henri III, qui n'a produit que quatre chansons et en langue française[1].

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Il avait épousé en premières noces en février 1269 Marguerite de France (1255 † 1272), fille de saint Louis, roi de France et de Marguerite de Provence, et avait eu un fils, né et mort en .

Veuf, il s'était remarié en 1273 avec Marguerite de Flandre (1251 † 1285), fille de Gui de Dampierre, comte de Flandre et de Mathilde de Béthune. Ils avaient eu :

On lui connaît également des enfants naturels :

Voir la catégorie : Enfant naturel du duc de Brabant.

Fratrie[modifier | modifier le code]

Cris d'armes[modifier | modifier le code]

  • Louvain au riche duc!
  • Limbourg à celui qui l'a conquis!

Ascendance[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Wauters,  « Jean Ier, dit le Victorieux », Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 10, Bruxelles,‎ 1889 [détail des éditions], p. 201-216

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Willem Jozef Andries Jonckbloet , Geschiedenis der Middennederlandsche dichtkunst: deel. 5, P.N. van Kampen, 1855, p. 495
Précédé par Jean Ier de Brabant Suivi par
Henri IV
Armoiries Brabant.svg
Duc de Brabant
1267-1294
Jean II
Renaud Ier de Gueldre
Limburg New Arms.svg
Duc de Limbourg
1288-1294