Daniel Mesguich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daniel Mesguich en 2011.

Daniel Mesguich, né le à Alger (Algérie), est un acteur, metteur en scène et professeur de théâtre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après être passé par le conservatoire de Marseille, il suit, pendant deux années, des études de philosophie à la faculté de Censier, à Paris. Admis en 1970 au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, il y reçoit l’enseignement d’Antoine Vitez et de Pierre Debauche.

À peine sorti du CNSAD, il fonde sa compagnie, le Théâtre du Miroir, avec laquelle il ouvre un cours d'art dramatique. C'est ainsi que dix ans après, en 1983, il revient au Conservatoire à la demande de Jean-Pierre Miquel et en devient le plus jeune professeur. Il ne l'a plus quitté depuis et en a été nommé directeur en octobre 2007. Il est, par ailleurs, fréquemment sollicité pour diriger des master classes à l’étranger : Académie de Pékin, Princeton University, Monterrey (Mexique), Budapest… et est invité à donner de nombreuses conférences sur la pédagogie théâtrale (New York, Harvard, Oxford, Bogota…).

De nombreux acteurs ont été ses élèves, parmi lesquels : Richard Anconina, Jérôme Anger, Dominique Frot, Sandrine Kiberlain, Vincent Pérez, Philippe Torreton

Daniel Mesguich compte à son actif plus d’une centaine de mises en scène pour le théâtre, une quinzaine pour l’opéra, en France et à l’étranger (Bruxelles, Prague, Moscou, Budapest, Leipzig, Séoul, Brazzaville, Bologne, Pékin…) et a été l’acteur d’une quarantaine de films pour le cinéma et la télévision.

Il a assumé de hautes responsabilités, dont la direction de deux équipements nationaux : le théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis et le théâtre national de Lille, Tourcoing et de la région Nord/Pas-de-Calais. Il a occupé la Cour d’Honneur du Palais des papes lors du festival d’Avignon de 1981 et les plus grandes scènes françaises et étrangères (Comédie-Française, théâtre de Chaillot, Opéra de Pékin…).

Daniel Mesguich est invité fréquemment comme lecteur dans de nombreuses manifestations littéraires (Marathon des mots à Toulouse, Banquets de Lagrasse… ) et se produit, tout aussi fréquemment, comme récitant aux côtés de personnalités musicales telles que Brigitte Engerer, Soo Park, Jean-Efflam Bavouzet, Hélène Grimaud ou sous la baguette de grands chefs tels que Kurt Masur, Jean-Claude Malgoire, Philippe Bender… Avec le pianiste Cyril Huvé, il a remis à l'honneur le genre perdu du mélodrame, ce dont témoigne un CD paru aux Éditions des Femmes.

Il a écrit de nombreux articles théoriques sur le théâtre, fait de nombreuses traductions de pièces de théâtre et est aussi l’auteur, notamment, d’un essai, L’éternel éphémère (éditions Verdier)

Il a été directeur du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris de 2007 à 2013[1].

Une salle de théâtre est baptisée à son nom aux Cours Florent.

Il est le père de Sarah Mesguich et de William Mesguich.

En 2010, il fait partie du jury du prix Marguerite-Duras[2].

Distinction[modifier | modifier le code]

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur le .

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Mise en scène d’opéra[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 30 octobre 2007.
  2. (fr) Association Marguerite-Duras, « Prix Marguerite Duras », sur margueriteduras.org,‎ 9 janvier 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Daniel Mesguich Suivi par
Claude Stratz
Directeur du CNSAD
2007-2013
Claire Lasne-Darcueil