Que sais-je ?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir QSJ.
Logo de la collection.

« Que sais-je ? » (QSJ) est une collection des Presses universitaires de France fondée en 1941 par Paul Angoulvent, rassemblant des livres didactiques exposant l'essentiel d'un sujet particulier dans un format court.

Présentation[modifier | modifier le code]

Traduite en quarante langues, diffusée à plus de 160 millions d'exemplaires (2004) pour les éditions françaises, cette collection est au XXIe siècle l'une des plus grandes bases de données internationales construites, pour le grand public, par des spécialistes de chaque discipline.

Actualisées à chaque réédition si nécessaire et retirées du catalogue lorsque leur contenu est dépassé, ces synthèses – plus de 3 000 titres au catalogue en 2006, alors qu'Angoulvent n'en prévoyait initialement pas plus de 100[1] – constituent une vaste encyclopédie touchant tous les domaines de la connaissance universitaire ou de la culture populaire. Elles sont au format de poche, à la présentation formatée (128 pages), le plus souvent sans illustration, et vendues à moindres frais. Les couvertures sont ornées d'un logo en forme de boussole, entourée dans les anciennes éditions de la devise « Le point des connaissances actuelles ».

Les titres de la série suivent le même format.

Le titre de la collection s'inspire d'une phrase tirée des Essais de Montaigne sur la modestie du savoir humain face à l'étendue infinie de l'objet du savoir, dans le droit fil de la réflexion humaniste de la Renaissance, à l'aube de la constitution de la pensée scientifique qui sera tentée entre autres par Descartes au XVIIe siècle.

Des collections similaires ont été créées par d'autres éditeurs : « Repères » chez La Découverte, « Clefs » chez Montchrestien, « Le savoir suisse » aux Presses polytechniques et universitaires romandes, ou « Very Short Introductions » chez Oxford University Press. Certaines de ces collections, comme « Collection 128 » chez Armand Colin[2] ou « Wissen » chez C.H. Beck[3], vont jusqu'à reprendre le même nombre de pages, 128.

Son ISSN est 0768-0066[4].

Les ouvrages peuvent être consultés contre paiement sur le portail Cairn (en streaming dans un lecteur flash) ou depuis novembre 2012 par le biais du distributeur immatériel.fr[5] (format EPUB).

Liste des titres parus[modifier | modifier le code]

Beaucoup de numéros ont été réédités à l'identique mais un certain nombre ont été réécrits par de nouveaux auteurs parfois sous un autre titre. Pour exemples :

  • le numéro 1, Les étapes de la biologie de Maurice Caullery en 1941 est devenu Histoire de la biologie de Jean Théodoridès en 1965 qui a eu au moins 7 éditions.
  • le numéro 3, Les certitudes du hasard de Marcel Boll en 194(3?), qui a eu au moins 6 éditions est devenu La probabilité, le hasard et la certitude de Paul Deheuvels en 1982 qui a eu depuis au moins 4 éditions.

Cette liste de titres doit donc être vue dans cette limite, sachant que le thème associé à un numéro demeure néanmoins le même.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Feller, « « Que sais-je ? » : Une collection qui a réponse à tout », Communication et langages, vol. 28,‎ 1975, p. 71–75 (lire en ligne).
  2. Catherine Schnedecker, Lire, comprendre, rédiger des textes théoriques, Bruxelles, De Boeck Université, coll. « Méthodes en sciences humaines »,‎ 2002, 262 p. (ISBN 2-8041-3490-3), p. 27.
  3. (en) John Jacobs, « Niklas Holzberg, Ovids Metamorphosen », Bryn Mawr Classical Review, no 2008.10.02,‎ octobre 2008 (lire en ligne).
  4. Que sais-je ?, notice de collection ou de série no FRBNF34234478, catalogue général, BnF. Consulté le 13 mai 2012.
  5. La collection « Que sais-je ? » sur vos tablettes en 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]