Kurt Masur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Masur.

Kurt Masur

Description de cette image, également commentée ci-après

Kurt Masur dirigeant l'Orchestre symphonique de San Francisco en janvier 2007.

Naissance
Brieg, Silésie
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Chef d'orchestre

Kurt Masur, né le à Brieg en Haute-Silésie (aujourd'hui Brzeg en Pologne, mais alors territoire allemand), est un chef d'orchestre allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études musicales à la Musikhochschule de Leipzig, puis devient rapidement chef répétiteur, puis chef d'orchestre au Théâtre de Halle (Saxe-Anhalt).

En 1955, il est nommé deuxième chef de la Staatskapelle de Dresde ; le premier chef Heinz Bongartz devient son professeur. De 1960 à 1964, Kurt Masur est premier chef à l'Opéra-Comique de Berlin. En 1975, il devient professeur à l'école où il a étudié.

Il dirige de nombreux orchestres est-allemands, l'Orchestre philharmonique de Dresde de 1955 à 1958, puis de 1967 à 1972. En 1970, il prend la tête de l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, et en 1991 succède à Zubin Mehta comme directeur musical de l'Orchestre philharmonique de New York, poste qu'il occupe jusqu'en 2002. Invité par Karajan au Festival de Pâques de Salzbourg 1988, il le remplace après sa mort pour le festival 1990, où il dirige Fidelio de Beethoven.

Il reçoit le titre de docteur honoris causa de l'Université de Leipzig, de celle du Michigan, du Cleveland Institute of Music et du Westminster Choir College de Princeton.

Il a reçu de très nombreux prix de la critique pour ses enregistrements. En 1993, il a été élu musicien de l'année par la revue Musical America.

En septembre 2000, il devient premier chef de l'Orchestre philharmonique de Londres. En septembre 2002, il est nommé directeur musical de l'Orchestre national de France.

Le 26 avril 2012, il dirige, au théâtre des Champs-Élysées, l'Orchestre national de France dont il est directeur musical honoraire, dans un programme retransmis en direct sur France Musique et comprenant la 1e Symphonie de Dmitri Chostakovitch (Luc Héry est au premier violon) et la 6e Symphonie de Piotr Ilitch Tchaïkovsky (Sarah Nemtanu est konzertmeister). En se rapprochant du pupitre des premiers violons au cours de la reprise du thème du troisième mouvement de la « Pathétique » en deuxième partie de concert, il trébuche sur le praticable, pourtant protégé d'un garde-corps de sécurité, ce qui entraîne sa chute en arrière depuis la scène devant le premier rang de spectateurs. Il est transporté par le SAMU à l'hôpital Georges-Pompidou où les examens pratiqués sont rassurants[1].

Le 10 octobre 2012, dans une lettre qu’il a adressée à la direction de l’Orchestre de Leipzig, le maestro annonce qu’il est atteint de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sa direction[modifier | modifier le code]

Kurt Masur se distingue par un style de direction mesuré et modéré dans la gestuelle, mais cependant précis. Il est à son aise dans les partitions symphoniques de Tchaïkovski, de Liszt, de Mendelssohn ou de Beethoven. Sa direction y est souvent réfléchie, sans emportement exagéré, avec une grande sensibilité et un sens des contrastes et des ambiances cultivé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Kurt Masur Suivi par
Horst Förster
Chef principal, Orchestre philharmonique de Dresde
1967–1972
Günther Herbig
Heinz Bongartz
Chef principal, Orchestre du Gewandhaus de Leipzig
1970–1996
Herbert Blomstedt
Zubin Mehta
Directeur musical, Orchestre philharmonique de New York
1991–2002
Lorin Maazel
Franz Welser-Möst
Chef principal, Orchestre philharmonique de Londres
2000-2007
Vladimir Jurowski
Charles Dutoit
Chef principal, Orchestre national de France
2002-2008
Daniele Gatti