Boza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un verre de boza, Bulgarie

Le boza est une boisson fermentée à base de céréales (millet, blé, maïs,...). Très populaire sous l'Empire ottoman, elle fut cependant interdite pendant un temps en raison de l'alcool qu'elle contenait, même en très faible quantité. Héritage des invasions ottomanes, le boza reste encore aujourd'hui assez populaire non seulement en Turquie, mais aussi en Bulgarie, en Albanie, en Serbie ou encore en Roumanie. Cette boisson se boit surtout en hiver. En raison de sa sensibilité à la chaleur, elle est peu distribuée pendant les mois d'été. Les Russes ont une boisson du même genre, mais avec un autre processus d’élaboration : le kvas, boisson fermentée à base de pain.

Préparation[modifier | modifier le code]

Du boza au soja

Le boulgour, le maïs ou d'autres céréales selon la région, est cuit pour que l’amidon se transforme en dextrine qui va fermenter beaucoup plus facilement et rapidement. Puis du sucre est ajouté qui va alimenter les levures afin d’accélérer leur effet. Le tout est ensemencé avec de la présure, des ferments de yaourt ou d'autres cultures.
On laisse fermenter l'ensemble pendant cinq jours. Pour le goût, on ajoute deux bâtons de vanille. Dans les Balkans, on ajoutera en plus de la cannelle.
En Turquie notamment, le breuvage est souvent servit avec des pois chiches grillés en guise d'amuse-gueule.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

« Le boza et la maison Vefa BOZACISI », sur lepetitjournal.com