Classement des meilleures ventes de disques en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les premiers classements officiels des meilleures ventes de disques en France datent de 1968 quand le hit-parade est lancé par le Centre d'information et de documentation du disque (CIDD). Ce classement diffusé dans un premier temps mensuellement puis toutes les deux semaines est maintenu jusqu'en 1977. Il faudra attendre 1984 pour voir l'apparition d'un nouveau classement. Initié par Syndicat national de l'édition phonographique (S.N.E.P), le Top 50 permet la diffusion hebdomadaire d'un classement des meilleures ventes de 45 tours et d'albums. En 1994, à la demande de l'industrie du disque qui estimait le Top 50 peu fiable, il est remplacé par un classement réalisé conjointement par les sociétés IFOP et Tite-Live. Sa principale innovation est l'informatisation du comptage du nombre d'albums vendus dans les points de vente. En 2009, la société GfK acquiert la filiale de l'IFOP spécialisée dans les études sur la musique et devient le partenaire du SNEP pour l'élaboration des classements.

Historique[modifier | modifier le code]

Le hit-parade du CIDD[modifier | modifier le code]

En 1968, la France était un des rares pays à ne pas disposer d'un classement officiel des ventes. Des classements réalisés par les radios existaient, ainsi que certains classements de ventes réalisés par des grossistes comme la COGEDEP ou SAPAC.

À la demande de la revue américaine Billboard, le Centre d'information et documentation du disque (CIDD) commence à travailler sur un classement qui permettrait d'avoir un reflet aussi correct que possible des ventes de disque en France. Le CIDD dépose également la marque "hit-parade national".

Le classement dont la première diffusion date d'octobre 1968 est mensuel. Il porte sur les ventes de simples. Le CIDD envoie à un échantillon d'environ 150 points de ventes un questionnaire sur les performances d'une sélection de produit. Pour chaque produit, le détaillant indiquait un niveau de ventes selon une grille d'évaluation (ventes "excellentes", "très bonnes", etc...)[1]. Une fois le classement compilé, il est envoyé aux médias. Parmi les diffuseurs du hit-parade, se trouvent le journal Le Parisien ainsi que le Billboard.

La première version est un classement commun des disques en français et en anglais[2]. Lors des premières années de diffusion, les ventes de disque sont dominées par les artistes anglo-saxons, et cette méthode entraîne une sous-représentation des disques en français. Sous la pression des maisons de disques, le classement est divisé en deux : Un classement national et un classement international[2]. Par la suite, ces deux classements sont à nouveau fusionnés, non sans le mécontentement des distributeurs de chansons internationales dont les parts de marché se sont effondrées[2]. Un classement des ventes d'album est également mis en place. Malheureusement ces classements étaient établis à partir d'une liste de titres proposés par les maisons de disques et il arrivait chaque mois que certaines d'entre elles refusaient de participer ou ne communiquaient pas ses titres en temps et heure.

La constitution de ce classement est interrompue en 1977[3].

Le premier Hit-Parade[modifier | modifier le code]

Le premier hit-parade est publié en octobre 1968[2], les dix premiers sont :

  1. Those Were the Days - Mary Hopkin
  2. Monia - Peter Holm
  3. Hey Jude - The Beatles
  4. Baby Come Back - The Equals
  5. Rain and Tears - Aphrodite's Child
  6. Fire - Arthur Brown
  7. Siffler sur la colline - Joe Dassin
  8. Jumpin' Jack Flash - The Rolling Stones
  9. My Year is a Day - Les Irrésistibles
  10. Monja - Roland W.

Hit-Parade du CIDD des albums 33T[modifier | modifier le code]

Le hit-parade des albums 33t est publié en mai 1969 ("France soir" 6 mai 1969), les dix premiers sont :

  1. Musique sacrée - Jean-Christian Michel
  2. Requiem - Jean-Christian Michel
  3. Aranjuez - Jean-Christian Michel
  4. Et puis - Serge Reggiani
  5. Le petit garçon - Serge Reggiani
  6. Casatschok - Dimitri Dourakine
  7. Chants folkloriques de la vieille Russie - Ivan Rebroff
  8. Ma France - Jean Ferrat
  9. La Nuit - Léo Ferré
  10. Rêve et amour - Johnny Hallyday

Le Top 50[modifier | modifier le code]

Article détaillé : top 50.

Les classements de 1994 à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« The Role of the C.I.D.D. », Billboard,‎ 1er mai 1971 (lire en ligne)
  2. a, b, c et d (en)« An Industry Report on France », Billboard,‎ 14 juillet 1973 (lire en ligne)
  3. France soir 6 mai 1969

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]