Racine carrée (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Racine carrée

Racine carrée

Album par Stromae
Sortie 16 août 2013
(voir historique de sortie)
Durée 42:53
Genre Électronique, pop-rap
Format CD, vinyle, téléchargement
Auteur Paul Van Haver, Gandhi Djuna, Aurélien Cotentin
Compositeur Stromae
Producteur Stromae, Thomas Azier, Guillaume Huguet, Atom, Tibass Kazematik
Label B1 Recordings, Island, Mercury Music Group, Mosaert, Universal

Albums par Stromae

Singles

  1. Papaoutai
    Sortie : 13 mai 2013
  2. Formidable
    Sortie : 27 mai 2013
  3. Tous les mêmes
    Sortie : 23 septembre 2013
  4. Ta fête
    Sortie : 3 février 2014
  5. Ave Cesaria
    Sortie : 21 juillet 2014

Racine carrée (stylisé ) est le second album studio de l'auteur-compositeur-interprète belge Stromae sorti le 16 août 2013.

Genèse de l'album[modifier | modifier le code]

Cet album a de nouveau été enregistré chez lui, comme Cheese, mais cette fois dans un grenier qu'il a aménagé[1].

Lors d'une rencontre avec le magazine Les Inrocks en octobre 2011, Stromae révèle que son prochain album qui n'est pour l'instant qu'une « ébauche » aura des « influences afro, des percussions lourdes, des sons cubains ou rumba congolaise plus assumés »[2]. Il expliquera par la suite : « J'avais envie de rajouter ces sonorités que j’ai entendues pendant mon enfance dans les fêtes de famille mais sans tomber dans le cliché du retour aux racines, du I love Africa, alors que j’ai grandi en Belgique »[1].

Stromae a collaboré avec Orelsan (avec Maître Gims aussi) sur AVF. Les deux chanteurs s'étaient rencontrés avant sa première tournée pour Cheese[3].

Écriture, réalisation des chansons et thèmes[modifier | modifier le code]

Stromae, principal auteur-compositeur de l'album, aborde des styles musicaux comme le hip-hop, l'electro, ou la world. L'album délivre sur des musique légères et dansantes des textes aux sujets graves ou contemporains[4],[5]. Par exemple, la chanson Moules frites, qui, à la première écoute, semble légère : on y apprend qu'un « Paulo aime les moules frites », de façon joyeuse. Pourtant, en se penchant sur les paroles, on comprend qu'elle fait référence au sida[6],[7] (ou aux IST).

Les rappeurs Maître Gims et Orelsan participent à l'écriture et au titre AVF, qui est l'acronyme d'« Allez-vous faire… »[1],[5]. Le titre Carmen est une adaptation de la chanson L'amour est un oiseau rebelle, de l'opéra Carmen du compositeur français Georges Bizet[1],[5],[4]. Racine carrée aborde des thèmes tels que l'aliénation par les réseaux sociaux dont Twitter (Carmen)[4], les fabricants de cigarettes et le cancer (Quand c’est?)[1], les problèmes de couples (Tous les mêmes, Formidable), les rapports Nord-Sud (Humain à l'eau), les excès (Ta fête et Sommeil), les IST voire le sida (Moules frites[6],[7]), ou encore l'austérité[8],[1],[9]. La chanson Papaoutai évoque un père absent[10].

Ta fête joue sur le double sens de l'expression[11]. La chanson s'inscrirait comme une suite d'Alors on danse (2009) en décrivant ce qui se passe une fois que la fête est terminée et qu'il faut affronter la réalité du quotidien[5]. La chanson mélange electro et guitare africaine[5]. Suit Papaoutai avec l'évocation du père absent et le manque de repères sur une musique aux échos de carnaval[3],[5]. Dans Bâtard, la référence à Jacques Brel sur certains accents de Stromae est présent comme lorsqu'il entonne « Haa, pardon, monsieur ne prend pas parti… »[11]. Il y dénonce le manque de position et les divisions en cases de la société en évoquant le racisme, l'homophobie ou le sexisme[11],[5]. Pour le refrain, il reprend : « Ni l'un, ni l'autre./Bâtard, tu es, tu l'étais, et tu le restes !/Ni l'un ni l'autre, je suis, j'étais et resterai moi ».

Titre et pochette[modifier | modifier le code]

Stromae a justifié le titre Racine carrée « pour le côté « racine ». Et parce que ça renvoie aux origines numériques. Et parce que j'aime les formes géométriques. »[3]. Il a également déclaré : « j'ai l'impression que je fais de la musique comme si je faisais des maths »[12].

Singles[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Papaoutai, sorti le 13 mai 2013, est le premier single de l'album. Le single se positionne à la 1er position en Belgique et en France. Le titre est également classé en Allemagne, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en Suisse.

Formidable, sorti le 27 mai 2013, est le second single de l'album. La chanson se positionne à la 1er position en Belgique et en France. Le titre est également classé en Suisse à la 23e position.

Tous les mêmes, sorti le 23 septembre 2013, est le troisième single de l'album et se classe dès sa sortie numéro 1 des ventes en France et en Belgique.

Ta fête sorti le 3 février 2014.

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
Télérama[4] 4/4 étoiles
Nouvel Observateur[13] Positif
Le Point[9] Positif
Music Story[11] 4 étoiles sur 5
Charts in France[5] 3.5 étoiles sur 5
Tribune de Genève[8] Moyen

L'album reçoit majoritairement des critiques positives de la part des journalistes. Marcus Dupont-Besnard critique pour Le Plus du Nouvel Observateur se montre très positif face à l'album, affirmant que « chaque titre nous fait vibrer d'une manière particulière. Que ce soit dans les notes, dans le vocal, ou dans les paroles, Stromae nous transmet des sensations : de la joie ou de la tristesse, parfois de la mélancolie. » Il ajoute : « il y a dans cet album, autant que dans le précédent, un fond, une recherche, et quelque chose de « grave ». (...) Stromae a su se renouveler, sans tomber dans le piège d'une musique commerciale à cause de son succès »[13].

Le magazine Le Point écrit : « En 13 titres, le jeune homme de 28 ans dessine un portrait à la fois générationnel mais toujours poignant. C'est certain, même inégal, l'ensemble, innovant et émouvant, est bien plus qu'un phénomène du moment »[9].

La Tribune de Genève décrit l'album comme « aussi noir qu'inégal (...) En dehors de ces quelques morceaux (Carmen, Quand c'est? et Tous les mêmes), pas de découvertes majeures. Les plus aboutis de l’album sont, sans conteste, Formidable et Papaoutai »[8].

Pour Julien Goncalve de Charts in France, « Stromae livre un album électro rempli de poésie, et si ses mélodies veulent nous faire danser, ses textes veulent nous faire réfléchir, prenant le risque de franchir la ligne parfois et nous donner quelques leçons. Mais voilà enfin un univers qui ne ressemble à aucun autre et qui parvient à ne pas tourner en rond »[5].

Loïc Picaud de Music Story fait remarquer que pour « tromper l'ennui, le rappeur belge sait aussi le faire en chanson avec les vers tristes posés sur des musiques enjouées voire bondissantes ». Et qu'il en fait « une spécialité » qu'« il n'est pas prêt [à] vouloir quitter sur ce deuxième album où l'intérêt réside plus dans les textes que dans l'arrière-plan musical créant un décor de fin de fête. Parfois divertis par un séquence électrique ou un air de piano, les flonflons house prédominent à grands coups de claviers et de nappes synthétiques. Sur cette couleur uniforme, Stromae mise tout sur ses trouvailles textuelles énoncées par un flow volontairement monotone »[11].

Pour Valérie Lehoux de Télérama, l'artiste « avec sa dance music aussi profonde que jubilatoire, (...) trousse un second opus qui se joue élégamment des codes comme des chapelles ». Elle poursuit « qu'il est capable de faire le grand écart — ou plutôt le pont — entre le hip-hop (d'où il vient), l'électro (qui l'a fait connaître), la chanson et la world ; capa­ble aussi d'aborder de front les sujets les plus graves et contemporains sur des mélodies dansantes »[4].

Accueil commercial[modifier | modifier le code]

L'album s'écoula à 40 000 exemplaires en Belgique en dix jours depuis sa sortie en CD le 19 août 2013 et fut certifié disque de platine[14]. En France, l'album se classa 1er des ventes dès sa première semaine avec 80 882 exemplaires écoulés dont 55 597 en support physique et réalisa par la même occasion le quatrième meilleur démarrage de l'année (derrière Random Access Memories de Daft Punk, La Boîte à musique des Enfoirés et Je veux du bonheur de Christophe Maé)[15]. Racine carrée battit en outre le record de ventes numériques d'album d'expression française en une semaine avec plus de 25 000 exemplaires vendus[16] et fut également certifié disque de platine[17]. La semaine suivant son entrée au top des ventes, il fut détrôné par Génération Goldman volume 2, mais reprit par la suite la tête lors de sa troisième semaine[18]. En tout, l'album fut numéro un pendant seize semaines non consécutives[19]. Depuis sa sortie, 1 600 000 exemplaires ont été vendues en France (en date du 4 mai), devenant ainsi l'album le plus vendu en 2013[20],[19]. Entre le 16 décembre et le 22 décembre, Racine carrée se vendit à plus de 182 000 exemplaires[19]. En août 2014, l'album s'était déjà écoulé à plus de 1,88 million d'exemplaires en France et 2,38 millions dans le monde, principalement dans les pays francophones. Racine carrée est, selon Le Point, « l'album le plus vendu en téléchargement en France » (210 000 exemplaires) et « l'album francophone le plus écouté en streaming dans le monde » (203 millions de streams)[21].

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par Paul Van Haver

No Titre Auteur(s) Durée
1. Ta fête 2:56
2. Papaoutai 3:52
3. Bâtard 3:28
4. Ave Cesaria 4:09
5. Tous les mêmes 3:33
6. Formidable 3:33
7. Moules frites 2:38
8. Carmen Georges Bizet, Van Haver, Aurélien Cotentin 3:09
9. Humain à l'eau 3:59
10. Quand c'est? 3:00
11. Sommeil 3:38
12. Merci 3:54
13. AVF (avec Maître Gims et Orelsan) Paul Van Haver, Gandhi Djuna, Aurélien Cotentin 3:44
42:53
iTunes Bonus Track
No Titre Auteur(s) Compositeur(s) Durée
14. Papaoutai (featuring Angel Haze) Angel Haze Paul Van Haver 3:51
46:04

Musiciens et crédits[modifier | modifier le code]

  • Auteur-compositeur-interprète, réalisation artistique, producteur – Stromae
  • Auteur-compositeur-interprète – Orelsan, Maître Gims
  • Réalisations artistiques additionnelles – Guillaume Huguet, Atom
  • Chœurs – Antonio Santos, Mauricio Delgados, Schérazade
  • Guitare – Shameboy, Papa Dizzi, Stromae, Mauricio Delgados
  • Basse – Shameboy, Thomas Azier
  • Piano – Aron Ottignon, Antonio Santos
  • Kora – Noumoucounda Cissoko
  • AccordéonVincent Peirani
  • Trompette – Bart Maris
  • Direction artistique – Romain Bilharz pour Island France et Luc Junior Tam pour Mosaert
  • Management – Dimitri Borrey
  • Graphisme – Boldatwork
  • Mixage – Lionel Capouillez avec la participation d'Atom
  • Mastering – Pieter De Wagter
  • Producteur – Mosaert
  • Distribution – Island France, Mercury Music Group, Universal Music France
  • Maquillage – Leenzaka
  • Stylisme – Coralie Barbier
  • Photographie – Dati Bendo
  • Juridique – Éric Jooris

Crédits adaptés depuis Discogs[22].

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classement hebdomadaire[modifier | modifier le code]

Classement (2013-2014) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[23] 21
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop)[24] 1
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop)[25] 1
Drapeau du Canada Canada (Top 100 Albums)[26] 10
Drapeau du Danemark Danemark (Tracklisten)[27] 28
Drapeau de la France France (SNEP)[28] 1
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[29] 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[30] 1
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[31] 1

Certifications et ventes[modifier | modifier le code]

Pays Certification Ventes
Drapeau de la Belgique Belgique (BEA) Disque de platine 10 × Platine[32] 300 000[réf. nécessaire]
Drapeau du Canada Canada (Music Canada) Disque d'or Or[33] 48 000[34]
Drapeau de la France France (SNEP) Disque de diamant 3 × Diamant[35] 1 880 000[citation nécessaire][36]
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI) Disque d'or Or 25 000[37]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (MegaCharts) Disque de platine 2 × Platine[38] 100 000[réf. nécessaire]
Drapeau de la Russie Russie (NFPF) Disque de platine 2 × Platine[39] [réf. nécessaire]
Drapeau de la Suisse Suisse (IFPI) Disque de platine 2 × Platine[40] 30 000[40]
Monde Monde 2 380 000[41]

Historique de sortie[modifier | modifier le code]

Région Date Format Label Édition
Belgique[42] 16 août 2013 CD, téléchargement Mercury Records Normale
France[43]
France[44] 19 août 2013 CD Vertigo Records Boitier cristal
France[45] Vinyle Normale

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Emmanuel Marolle, « VIDEO. Stromae, la danse des maux », Le Parisien,‎ 19 août 2013 (consulté le 19 août 2013)
  2. Pierre Siankowski, « J’ai fait la tournée des bars avec Stromae », Les Inrocks,‎ 22 octobre 2011 (consulté le 27 octobre 2011)
  3. a, b et c Sabrina Champenois, «Le titre renvoie aux origines numériques et j’aime la géométrie», Libération,‎ 15 août 2013 (consulté le 19 août 2013)
  4. a, b, c, d et e « Racine Carrée - Critique », Télérama, no 3319,‎ 24 août 2013 (lire en ligne)
  5. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Stromae résout sans problème l'équation du deuxième album avec "Racine carrée" », Chart in France,‎ 20 août 2013 (lire en ligne)
  6. a et b Stromae « se permet même de traiter du sida en parlant d'un gars qui aime... les moules frites (des moules dont il faut se méfier : on ne sait pas où elles se sont baignées plus tôt !). », dans l'article du journal Cinétélérevue.be du 13 août 2013.
  7. a et b « Derrière le titre absurde "Moules Frites" en effet, Strome parle du sida. », dans l'article de 7sur7.be du 12 août 2013.
  8. a, b et c Marianne Grosjean, « Stromae sort un deuxième album aussi noir qu’inégal », Tribune de Genève,‎ 16 août 2013 (consulté le 19 août 2013)
  9. a, b et c Charlotte Pons, « Stromae, maestro des maux », Le Point,‎ 19 août 2013 (consulté le 19 août 2013)
  10. Jonathan Hamard, « Stromae dévoile une palette d'émotions dans le clip de son nouveau single "Papaoutai" », Charts in France,‎ 6 juin 2013 (consulté le 19 août 2013)
  11. a, b, c, d et e « Critique Racine Carrée - Stromae », Music Story,‎ 2013 (lire en ligne)
  12. On n'est pas couché, France 2, 14 septembre 2013.
  13. a et b Marcus Dupont-Besnard, « Stromae : pourquoi "Racine carrée" est sûrement l'album de l'année », Le Nouvel Observateur,‎ 19 août 2013 (consulté le 19 août 2013)
  14. « Stromae: son album “√” est disque de platine », Le Soir,‎ 29 août 2013 (consulté le 30 août 2013)
  15. Jonathan Hamard, « Stromae décrocha son premier numéro 1 au Top Albums avec "Racine Carrée" », Charts in France,‎ 27 août 2013 (consulté le 1 septembre 2013)
  16. Pascal Nègre, « Twitter / PascalNegre : #STROMAE bat le record de ... », Twitter,‎ 27 août 2013 (consulté le 1 septembre 2013)
  17. Pascal Nègre, « Twitter / PascalNegre :Très gros démarrage de l'album de Stromae ! Premier du top albums ! Déjà platine en France ! », Twitter,‎ 27 août 2013 (consulté le 13 septembre 2013)
  18. « Musique : Stromae reprend son trône », sur Metronews.fr,‎ 10 septembre 2013 (consulté le 12 septembre 2013)
  19. a, b et c Jonathan Hamard, « Stromae franchit le cap du million de ventes avec son album "Racine carrée" », Charts in France,‎ 24 décembre 2013 (consulté le 30 décembre 2013)
  20. Charles Decant, « Top Albums : Stromae loin devant Mylène Farmer, les ventes s'envolent »,‎ 20 décembre 2013 (consulté le 21 décembre 2013)
  21. « Stromae bat tous les records avec son album "Racine carrée" », sur Le Point,‎ 18 août 2014 (consulté le 18 août 2014)
  22. (en) « Stromae – Racine Carrée (CD, Album) », Discogs (consulté le 14 août 2013)
  23. (de) Charts.de – Stromae – Racine carrée. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 10 juillet 2014.
  24. (nl) Ultratop.be – Stromae – Racine carrée. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 10 juillet 2014.
  25. Ultratop.be – Stromae – Racine carrée. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 10 juillet 2014.
  26. « Canadian Albums », billboard.com (consulté le 29 septembre 2013)
  27. (da) Danishcharts.com – Stromae – Racine carrée. Tracklisten. Hung Medien. Consulté le 10 juillet 2014.
  28. Lescharts.com – Stromae – Racine carrée. SNEP. Hung Medien. Consulté le 10 juillet 2014.
  29. (en) Italiancharts.com – Stromae – Racine carrée. FIMI. Hung Medien. Consulté le 10 juillet 2014.
  30. (nl) Dutchcharts.nl – Stromae – Racine carrée. Mega Album Top 100. Hung Medien. Consulté le 10 juillet 2014.
  31. (en) Swisscharts.com – Stromae – Racine carrée. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 10 juillet 2014.
  32. « Les disques d'or/de platine – Albums – 2013 », Belgian Entertainment Association. Hung Medien (consulté le 30 août 2013)
  33. http://toukimontreal.com/actualites/2014/06/19/racine-carree-de-stromae-est-disque-dor-au-canada/
  34. http://toukimontreal.com/actualites/2014/06/19/racine-carree-de-stromae-est-disque-dor-au-canada/
  35. http://www.snepmusique.com/wp-content/uploads/2014/02/Certifications_Albums_2013.pdf
  36. http://www.chartsinfrance.net/Stromae/Racine-carree-a118167057.html
  37. http://www.webl0g.net/2014/05/16/certificazioni-fimi-disco-doro-per-logico-1-di-cesare-cremonini-e-nu-juorno-buono-di-rocco-hunt/
  38. http://www.rtlnieuws.nl/boulevard/entertainment/album-stromae-al-een-jaar-hitlijsten
  39. http://stromae-world.flaunt.nu/cpg/displayimage.php?album=17&pid=74
  40. a et b certifications suisses en 2013
  41. http://www.lexpress.fr/culture/musique/stromae-bat-des-records-de-vente-avec-l-album-racine-carree_1568741.html
  42. (en) « Racine carrée by Stromae », iTunes. Apple Inc. (Belgique) (consulté le 26 juillet 2013)
  43. « Racine carrée par Stromae », iTunes. Apple Inc. (France) (consulté le 26 juillet 2013)
  44. « Racine carrée: Stromae », Amazon.com, Inc. (France) (consulté le 19 août 2013)
  45. « Racine carrée: Stromae, Antonio », Amazon.com, Inc. (France) (consulté le 19 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]