Tina Turner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tina.

Tina Turner

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tina Turner en 1996.

Informations générales
Nom de naissance Anna Mae Bullock
Naissance 26 novembre 1939 (74 ans)
Nutbush, Tennessee Drapeau des États-Unis États-Unis)
Activité principale Chanteuse, danseuse, actrice, compositrice
Genre musical Rock, rhythm and blues, soul, dance, pop
Années actives Depuis 1958
Labels Capitol Records

Tina Turner, de son vrai nom Anna Mae Bullock, est une chanteuse, danseuse, actrice et compositrice naturalisée suisse en 2013, d'origine américaine[1], née le 26 novembre 1939 à Nutbush (Tennessee)[2].

Elle a remporté huit Grammy Awards. Ses contributions constantes à la musique rock lui ont permis d'acquérir le titre de « Queen of Rock & Roll ». En plus du rock, elle s'est également illustrée dans le R'n'B, la soul, la dance et la pop music.

Elle figure sur la Rolling's Stone List : The Immortals, Greatest Artists of All Time et est également présente au Grammy Hall Of Fame, avec deux de ses plus fameux singles, River Deep, Mountain High (en 1999) et Proud Mary (en 2003)[2].

Tina Turner est une des artistes les plus populaires du monde, avec des ventes dépassant les 200 millions d'albums[3]. Elle est aussi l'artiste solo à avoir vendu le plus de billets de concerts de l'histoire de la musique. Tina Turner a surpassé les Rolling Stones, avec 121 dates pendant sa tournée européenne Foreign Affair Tour (en) de 1990. Cette tournée a été effectuée devant 4 millions de spectateurs, en tout juste 6 mois. En 1996, sa tournée Wildest Dreams World Tour (en) a été donnée devant 3,5 millions de spectateurs en 250 dates et ce, durant deux années.

À ce jour, Tina Turner a remporté sept Billboard Top Ten Singles, 16 US Top Ten R'n'B singles et 33 Top 40 dans les charts anglais. Tous ses albums depuis Private Dancer ont atteint le sommet des classements en Angleterre.

Tina Turner a élevé quatre garçons : Ike Jr. et Michael (enfants d'une précédente relation de Ike Turner), Craig (né en 1958) et Ronald (1960). Son compagnon de longue date et mari depuis juillet 2013 est le producteur allemand Erwin Bach. Ils vivent ensemble depuis 1986 entre Zurich et Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Tina Turner naît à Nutbush dans le Tennessee le 26 novembre 1939[2]. D'ascendance afro-américaine et amérindienne, plus précisément des tribus Cherokee et Navajos, elle est la fille de Zelma Currie et de Floyd Richard Bullock, tous deux employés d'usine. Abandonnée avec sa grande sœur Alline par son père et, provisoirement, par sa mère, elle est élève à la Flag Grove School à Haywood County (Tennessee) et chante dans la chorale de son église. Les jeunes filles déménagent de Nutbush à Saint-Louis dans le Missouri pour vivre avec leur mère en 1956.

En 1957, à Saint-Louis, Anna rencontre un musicien de rock, Ike Turner, auquel elle demande de chanter. À 18 ans, elle devient choriste occasionnelle dans les spectacles de Ike.

En 1960, le chanteur qui devait venir enregistrer A Fool in Love (en)[2] ne se présentant pas, Anna Mae le remplace et enregistre la chanson. A Fool in Love est un énorme succès dans les charts R&B, se plaçant no 2 et dans le Top 30 des charts US. Ike change le prénom d'Anna en Tina en référence à Sheena, reine de la jungle.

Ils se marient en 1962 à Mexico. Durant les années 1960 et 1970, Ike et Tina atteignent des sommets. Alors que l'époque et la musique changent, Tina développe un personnage scénique unique, en tant que chanteuse, danseuse, « entertainer » qui électrise le public durant les nombreux concerts du groupe.

Tina et les danseuses de la revue, les Ikettes, accomplissent des performances inoubliables et inimitables qui ont influencé beaucoup d'autres artistes comme Mick Jagger, dont le duo Turner fait la "première partie" en 1969.

Ike et Tina enregistrent de nombreux succès dans les années 1960 tels que It's Gonna Work Out Fine, I Idolize You et le fracassant River Deep Mountain High, avec le producteur Phil Spector et le célèbre style de son Mur de son. À la fin des années 1960, Tina découvre le rock et le duo commence à inclure dans ses shows des chansons telles que Come Together, Honky Tonk Women et I Want to Take you Higher, un titre signé Sylvester Stewart, véritable patronyme du leader de Sly & the Family Stone. La reprise de Proud Mary, de Creedence Clearwater Revival, demeure la chanson signature de Tina Turner et l'un de ses plus anciens standards. Proud Mary est le plus grand succès commercial du duo, atteignant la 4e place des charts US. Le single a également remporté un Grammy Award pour Best R'n'B Vocal Performance by a Duo or Group.

Alors que beaucoup de leurs titres n'atteignent pas le succès escompté, The Ike and Tina Turner Revue est acclamé et salué par les Rolling Stones, David Bowie, Sly Stone, Janis Joplin, Cher, James Brown, Ray Charles, Elton John et Elvis Presley.

À la grande époque du couple Turner, un petit concert dans un club à prédominance noire dans le Sud pouvait être suivi, la même semaine, d'un important concert à Las Vegas ou d'une apparition à la télévision nationale. Ike est le manager ainsi que le directeur artistique du groupe dirigeant Tina d'une main de fer.

Musicien de génie et pionner du rock, Ike Turner voit néanmoins le nombre de ses contrats et de ses concerts décliner à cause de ses abus de drogue. Cette atmosphère pesante et violente amènera Tina, des années après, à avouer avoir subi des violences physiques répétées durant toute la durée de leur mariage.

Années 1970[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1970, la vie privée de Tina Turner commence à se détériorer. L'addiction de Ike à la cocaïne et son comportement irascible leur fait perdre tout crédit et plusieurs concerts sont annulés. Les ventes d'albums décroissent, leur dernier succès est Nutbush City Limits, une chanson écrite par Tina dépeignant le village de sa jeunesse. Elle se classe no 22 aux États-Unis et no 4 en Angleterre en 1973.

Ayant ouvert un studio d'enregistrement - Bolic Sound - grâce à l'argent de Proud Mary, Ike produit le premier album solo de Tina Turner Tina Turns the Country On en 1974. Mais il ne réussit pas à capter l'attention des médias, tout comme Acid Queen (1975), sorti au moment des débuts très populaires de Tina dans le film Tommy l'opéra-rock des Who.

Après un dernier conflit juste avant un show à Dallas, le 4 juillet 1976, Tina Turner quitte Ike avec 36 cents et une carte de station-service. Elle passe six mois à se cacher d'Ike, logeant chez différents amis et vivant grâce aux aides des « food stamps ».

Tina évoque sa foi dans le bouddhisme comme la force dont elle avait besoin pour quitter son mari. En quittant Ike au milieu d'une tournée, elle devient légalement responsable, envers les promoteurs, de son interruption et de tous les autres contrats déjà signés. Ayant besoin de beaucoup d'argent pour les rembourser, elle se lance dans une carrière en solo, en commençant par des apparitions dans des shows télé tels que The Hollywood Squares, Donny and Mari, The Sonny and Cher Show et le Brady Bunch Hour.

Son divorce est officialisé en 1978 après seize ans de mariage. Elle accusera plus tard Ike de violences dans son autobiographie Moi, Tina, qui deviendra un best-seller porté en 1993 à l'écran avec le film Tina. Tina Turner quitte son mari sans rien emporter, excepté son nom de scène. Elle assume le remboursement de toutes les dettes du couple dues aux annulations de contrats.

Tina Turner finit les années 1970 en publiant son premier album depuis la séparation, Rough, qui était au départ une chanson de la revue. On y retrouve des chansons rock, marquant le nouveau départ qu'elle veut donner à sa carrière. L'album ne se vend pas bien. En 1979, Love Explosion, un essai pour conquérir le marché disco, échoue également.

Années 1980[modifier | modifier le code]

Tina Turner commence à se produire un peu partout dans le monde, mais sa carrière tarde à décoller jusqu'en 1982, lorsque l'équipe de la British Electric Foundation la contacte pour enregistrer une reprise des Temptations : Ball Of Confusion. Les producteurs sont tellement impressionnés par le résultat qu'ils la persuadent d'enregistrer la chanson Let's Stay Together d'Al Green.

Alors qu'elle est largement considérée comme « hors circuit » par l'industrie du disque américaine, sa popularité en tant que « bête de scène » n'a jamais faibli en Europe. Capitol lui signe un contrat limité avec leur label anglais. Elle partage son temps entre de petits concerts aux États-Unis afin de rester dans l'œil du public alors que, de l'autre côté de l'Atlantique, elle remplit de grandes salles de concert.

Sa version de Let's Stay Together sort en Angleterre et devient un hit majeur en décembre 1983 : elle culmine à la 5e place des charts anglais, donnant un tournant important à sa carrière solo.

Capitol Records édite également le morceau aux États-Unis où il atteint le Top 20. C'est un grand succès dans les charts R&B où il est no 4 et également no 1 du Billboard Dance/ Club Play Charts. Devant cette situation, Capitol Records décide de miser sur l'enregistrement d'un album.

Tina Turner en 1984

Alors qu'elle était déjà très connue et respectée en tant qu'artiste au côté de son ex-mari Ike Turner, c'est en 1984 que Tina effectue « le plus grand come-back de l'histoire de la musique ».

À l'automne 1984, Tina sort son 5e album solo, Private Dancer. L'album connaît un succès retentissant et établit Tina Turner au rang d'artiste solo crédible. Private Dancer classe cinq titres au Top 30 et trois singles dans le Top 10. Après le succès de Let's Stay Together, Capitol sort le titre qui va devenir no 1 What's Love Got To Do With It. Tina Turner remporte cette année-là, aux Grammy Awards, les récompenses pour la chanson de l'année, l'album de l'année, la meilleure chanteuse rock et la meilleure chanteuse pop.

À l'origine, Tina détestait la chanson What's Love parce qu'elle sentait qu'elle était « trop pop » et « pas assez rock ». Elle trouvait que Better Be Good To Me devait être le 2e single, mais Capitol la convainc et Tina accepte que sorte What's Love à la place. La chanson-titre de l'album, Private Dancer, écrite par Mark Knopfler, est no 7 des charts au début de l'année 1985.

Le 5e single, Show Some Respect, entre dans le Top 40 et y reste trois semaines. Private Dancer atteint la troisième place des ventes d'album et continue à se vendre énormément au fil des ans. Private Dancer demeure l'un des albums les plus vendus au monde. Il s'en est écoulé environ 20 millions d'exemplaires depuis sa parution.

En 1985, Tina Turner enregistre un duo avec Bryan Adams intitulé It's Only Love, nommé pour le Grammy Awards For Best Rock Vocal Performance by a Duo or a Group. Tina apporte également sa voix et son énergie à la chanson de charité We are the World, enregistrée en une nuit avec d'autres artistes comme Michael Jackson, Stevie Wonder, Diana Ross, Ray Charles. En juillet de la même année, Tina apparaît en scène pour un duo mythique avec Mick Jagger des Rolling Stones, interprétant State of Shock et It's only Rock Rock N'Roll, au profit du Live Aid, au JFK Stadium.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le Hollywood Walk of Fame où Tina Turner a son étoile depuis 1986.

Tina Turner apparaît en 1985 sous les traits de Aunty Entity dans Mad Max 3 - Au-delà du Dôme du Tonnerre avec Mel Gibson. Elle enregistre les tubes de la BO avec We Don't Need Another Hero et One Of The Living.

We Don' Need... obtient une nomination au Grammy : c'est un énorme succès atteignant la 2e place des charts US et la 1re place des classements européens. One of The Living, le second single de la B.O, atteint la 15e place au Billboard's Hot 100. Tina Turner remporte un nouveau Grammy Awards dans la catégorie Best Rock Vocal.

Tina Turner s'installe en 1986 en Europe pour vivre avec son compagnon Erwin Bach. En plus de leur manoir sur les bords du lac de Zurich, la diva a également acquis une villa en France, à Saint-Jean-Cap-Ferrat.

En 1986, Tina Turner sort son 6e album solo, Break Every Rule. L'album est un nouveau succès. La tournée qui l'accompagne atteint un record en termes de vente de tickets.

On y retrouve le tube qui fut no 1 Typical Male qui reçoit une nomination pour le Grammy de la meilleure performance pop. Grâce à Break Every Rule elle obtient son 3e Grammy consécutif pour Female Rock Vocal pour son duo avec Bryan Adams.

Tina Turner fait son entrée dans le Guinness des records lors de la tournée Break Every Rule, lorsqu'elle chante à Rio de Janeiro devant 184 000 spectateurs en janvier, pour le plus grand concert payant jamais donné.

Le 28 août, elle inaugure son étoile sur le « Walk of Fame » d'Hollywood Boulevard (face au 1750 North Vine Street)[4].

En 1988, sort l'album Tina Live in Europe qui lui apporte son 4e Grammy Awards pour Best Rock Vocal.

En 1989, Tina Turner sort son dernier album des années 1980. Foreign Affair ; il se vend à plus de 6 millions d'exemplaires l'année de sa sortie. L'album reçoit des nominations aux Grammy pour Best Rock Vocal. L'année suivante Steamy Windows reçoit également une nomination au Grammy dans la même catégorie.
On retrouve dans cet album différents tubes tel que The Best, qui reste un hymne sportif de nos jours. La chanson se classe no 15 au US Hot 100 et no 5 au Royaume-Uni.

I Don't Wanna Lose You est no 8 des charts anglais. Le double album contient également des duos avec David Bowie, Bryan Adams et Robert Craig.

Années 1990[modifier | modifier le code]

Tina Turner commence cette décennie avec à nouveau une énorme tournée le Foreign Affair European Tour qui se déroule durant le printemps et l'été 1990. Elle enregistre également la chanson Break Through The Barrier de la BO du film de Tom Cruise Jours de tonnerre et enregistre une version de It Takes Two avec Rod Stewart pour une campagne de pub Pepsi. La chanson est un gros succès en Europe atteignant le Top 5 en Angleterre et dans d'autres pays.

Au début des années 1990, la chanson The Best devient la chanson fétiche de quatre athlètes : le hockeyeur Wayne Gretzky pour qui la chanson a été écrite à l'origine, le boxeur Chris Eubank, le champion de formule 1 Ayrton Senna et la joueuse de tennis Martina Navrátilová. Une version de la chanson en duo avec Jimmy Barnes est enregistrée pour promouvoir le championnat australien de rugby à XIII. La chanson est également utilisée par la chaîne américaine HBO pour les publicités des shows et devient le deuxième thème musical de la chaîne pendant des années.

En 1991, Tina Turner sort son premier Best of, intitulé Simply The Best. L'album contient trois nouvelles chansons. La compilation est plusieurs fois disque de platine aux États-Unis et se vend à 2,4 millions d'exemplaires en Angleterre.

En 1992, elle est invitée pour un concert lors de la cérémonie d'ouverture du parc Disneyland à Paris.

En 1993, elle reçoit une nomination aux Grammy dans la catégorie « Best Rock Vocal » pour sa reprise de The Bitch is Back sur l'album Two Rooms Tribute d'Elton John. Elle fait également une apparition en caméo dans le film de Schwarzenegger Last Action Hero.

Cinéma[modifier | modifier le code]

C'est également l'année de l'adaptation au cinéma de sa biographie parue en 1986. Dans le film Tina (What's Love Got to Do with It est le titre original), le rôle de Tina est interprété par Angela Bassett (Whitney Houston dut décliner l'offre à cause de sa maternité et Halle Berry auditionna également pour le rôle) et celui de Ike est interprété par Laurence Fishburne. Les deux acteurs reçoivent une nomination aux Oscars respectivement pour la Meilleure Actrice et le Meilleur Acteur.

Tina Turner retrouve le chemin des charts avec la chanson titre du film, I Don't Wanna Fight (encore une nomination aux Grammy). Elle embarque également pour une tournée américaine et australienne. Tina, What's Love Live est diffusé par la Fox aux États-Unis pour le dernier concert de la tournée.

En 1995, elle enregistre la chanson phare GoldenEye du film éponyme qui marque le retour de James Bond et le sien. Peu de temps après, grâce au succès de la chanson, elle entre en studio et enregistre son huitième album solo intitulé Wildest Dreams.

La même année, elle entame une tournée record, le Wildest Dreams World Tour devenant l'une des plus grandes tournées européennes, remportant plus de 100 millions de dollars rien qu'en Europe. Le DVD Tina Turner, live in Amsterdam est nommé dans la catégorie Meilleure vidéo de concert. À la fin de la tournée en 1997, elle fait équipe avec le chanteur italien Eros Ramazzotti pour enregistrer Cose Della Vita/ Can't Stop Thinking Of You qui est un succès en Europe.

Alors qu'elle vit à un rythme qui lui convient un peu plus, plus calme que durant les quarante premières années, Tina enregistre en 1999 la chanson du Roi Lion II intitulé He Lives in You. Elle donne également une prestation mémorable cette même année aux VH1 Diva's Live 99'. Elle ouvre le concert par The Best, ce qui lui vaut une standing ovation, la première des quatre qu'elle recevra pour sa prestation dans la soirée. Étaient également présents Cher, Whitney Houston, Elton John et Mary J. Blige.

Le neuvième album de Tina Turner, Twenty Four Seven, est publié le 2 novembre 1999. On y retrouve ses succès tels que Whatever You Need et When The Heartache is Over qui sont dans le Top 10 anglais et qui atteignent la troisième place sur le US Dance/Club Play Charts. Ce n'est certes pas un succès majeur pour Tina, mais c'est tout de même un succès. Il s'en vend un million de copies aux États-Unis devenant disque de platine.

À la suite du lancement de l'album, Tina annonce qu'elle va entamer sa dernière grande tournée. Finissant en beauté puisque le Twenty Four Seven World Tour remporte plus de 80 millions de dollars rien qu'aux États-Unis (23 stades internationaux tous complets ne sont pas pris en considération à cause d'un calcul et d'un prix de billet différents) durant l'été 2000 devenant la cinquième plus grosse tournée américaine de l'histoire et plus grosse tournée de l'année 2000.

Années 2000[modifier | modifier le code]

Tina Turner vit désormais en retrait de toute apparition en public sauf en de rares occasions. Elle participe cependant à certains projets.

En 2001, l'autoroute 19 (Highway 19) entre Brownsville et Nutbush est rebaptisée « autoroute Tina Turner ».

En 2003, elle collabore avec Phil Collins pour enregistrer la chanson Great Spirits pour le film d'animation Frère des ours.

En 2004, Turner sort sa dernière compilation de Greatest Hits intitulé All The Best. L'album se hisse à la deuxième place du Billboard 200 et devient son album le mieux classé en première semaine. L'album comprenait trois nouvelles chansons Open Arms, Complicated Disaster et Something Special. La chanson Open Arms se classe dans le Top 20 anglais.

Au début de l'année 2005, Tina Turner fait quelques apparitions télé aux États-Unis et en Europe pour promouvoir le best of. Elle a également donné un concert privé en novembre à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Tina Turner est honorée cette année-là comme l'une des 25 légendes noires américaines, 25 légendes qui ont brisé les barrières à travers leur travail.

À la fin de l'année, Tina Turner est intronisée au Kennedy Center Honors au JFK Center à Washington, rejoignant une poignée d'artistes d'exception. Certains chanteurs rendent hommage à Tina Turner ce soir-là notamment Al Green, Beyoncé, Melissa Etheridge et Queen Latifah. Oprah Winfrey introduit Tina par ces mots : « Nous n'avons pas besoin d'autre héros, nous avons besoin de plus d'héroïnes comme vous, Tina. Vous me rendez fière d'épeler mon nom f-e-m-m-e. [...] Tina Turner n'a pas seulement survécu, elle a triomphé. »[5]

Au début de l'année 2006, la bande originale du film All The Invisible Children sort. Turner y chante Teach Me Again avec la chanteuse italienne Elisa, no 1 en Italie.

En octobre 2006, dans une interview avec le magazine Billboard, Guy Chambers, l'ancien producteur de Robbie Williams, révèle que son prochain projet est l'album Come back de Tina Turner. À la première de Casino Royale à Zurich le 16 novembre 2006, elle confirme qu'elle a enregistré plusieurs chansons pour l'album. Cela serait son premier enregistrement de nouveau matériel en huit ans.

En mai 2007, Tina retourne sur scène pour un concert de charité privé au Museum d'histoire naturelle de Londres. C'est son premier concert depuis huit ans.

Le pianiste de jazz, Herbie Hancock sort un album hommage à Joni Mitchell intitulé River : The Joni Letters le 25 septembre 2007. Tina Turner apporte sa contribution en interprétant Edith and Kingpin. L'album reçoit en février 2008, le Grammy Award de l'album de l'année.

Le 16 octobre 2007, Santana publie Ultimate Santana, un best of comprenant un duo inédit avec Tina The Game Of Love. La chanson fut enregistrée en 2002 mais jamais sortie.

Le 12 décembre 2007, Turner fait une déclaration par l'intermédiaire d'un porte-parole concernant le décès de son ex-mari Ike Turner : « Tina est au courant du décès de Ike. Elle n'avait plus aucun contact avec lui depuis 25 ans. Aucun autre commentaire ne sera fait ».

2008 - 2009[modifier | modifier le code]

Le 10 février 2008, Turner fait équipe avec Beyoncé pour le 50e anniversaire de la cérémonie des Grammy Awards. C'est la véritable réapparition en public de Tina depuis huit ans. À l'âge de 68 ans, sa prestation lui vaut les louanges de la presse entière et de ses pairs. À partir du 29 avril 2008, la rumeur selon laquelle elle doit revenir sur scène se renforce.

Le 5 mai 2008, elle est l'invitée spéciale d'Oprah Winfrey, où elle annonce officiellement le lancement de sa nouvelle tournée, Tina: Live in Concert qui débute le 1er octobre à Kansas City. Le 5 juillet 2008, huit ans jour pour jour après son dernier concert à Paris, elle est reçue à l'Élysée par Nicolas Sarkozy. Elle accompagne son ami de longue date, Giorgio Armani, venu recevoir la Légion d'honneur. Tina a été faite chevalier des Arts et des Lettres en 1996 par le ministre de la Culture de l'époque, Philippe Douste-Blazy.

Le 30 septembre 2008, Capitol Records sort Tina!, florilège comprenant des chansons remastérisées ainsi que deux inédits, It Would Be a Crime et I'm Ready.

2010 -[modifier | modifier le code]

En septembre 2011, elle sort un nouveau single intitulé Beyond Children, un single de chants bouddhistes.

En 2011, elle donne deux concerts pour la sortie de ce single, le premier à Zurich, le deuxième pour les "Sport Awards", également en Suisse.

Après quelque temps d'absence, Tina Turner fait une apparition le 3 mai 2012 en Chine, à Pékin, pour le défilé d'Armani.

En janvier 2013, Tina annonce son intention de prendre la nationalité suisse. Elle a confié dans une interview au magazine alémanique Blick : « Je suis très heureuse en Suisse et je me sens chez moi ici. Je ne peux pas imaginer un meilleur endroit pour vivre[6]. »

Le 24 avril 2013, les médias suisses annoncent que Tina Turner est désormais Suissesse[7].

Le 21 juillet 2013, Tina Turner et Erwin Bach, cadre allemand dans l'industrie du disque âgé de 57 ans, se marient au manoir de Küsnacht au cours d'une somptueuse cérémonie, sur les bords du lac de Zurich, en Suisse.

Le 24 octobre 2013, Tina Turner se rend à l'ambassade américaine à Berne afin d'entamer des démarches pour abandonner sa nationalité américaine[8],[9].

En mars 2014, elle sort Love Within Beyond, un single de chants bouddhistes.

En août 2014, Tina Turner apparaît dans une publicité et devient l'ambassadrice de l'application iO de Swisscom, l'opérateur historique suisse[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums d'Ike et Tina[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ike and Tina Turner.

Albums studio solos[modifier | modifier le code]

Autres albums solos[modifier | modifier le code]

Bandes sons
Albums live
  • Tina Live in Europe (1988)
  • Divas Live '99 (1999)
  • Tina Live (CD + DVD, 2009)

Compilations

  • Simply the Best (1991)
  • The Collected Recordings (3 CD, 1994)
  • Country My Way (2003)
  • All the Best (2 CD, 2004)
  • Golden Favourites (2005)
  • Tina Turner and Friends (2006)
  • Tina! (2008)
  • Tina: The Platinum Collection (3 CD, 2009)
  • Love Songs (2014)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elle a été naturalisée suisse en janvier 2013, renonçant à sa nationalité américaine. Cf. Helena Bachmann, « Why Some Americans Working Abroad are Ditching Their Citizenships ? », Time World, 31 janvier 2013.
  2. a, b, c et d Biographie de Tina Turner sur le site music-story.com.
  3. Gene Busnar, The Picture Life of Tina Turner, F. Watts Publishers, avril 1987 (ISBN 0-531-10297-1).
  4. Site officiel du Hollywood Walk of Fame.
  5. « We don't need another hero. We need more heroines like you, Tina. You make me proud to spell my name w-o-m-a-n. [...] Tina Turner didn't just survive, she triumphed. »
  6. « Tina Turner : future citoyenne suisse ? », Metro, 27 janvier 2013.
  7. « La rockeuse Tina Turner est désormais Suissesse » RTS Info, 24 avril 2013
  8. «Tina Turner abandonne la nationalité américaine» Le Figaro, 14 novembre 2013
  9. « Tina Turner formally ‘relinquishes’ U.S. citizenship » The Washington Post, 12 novembre 2013
  10. « Swisscom convainc Tina Turner de participer au nouveau film viral d’iO » Annonce officielle de Swisscom, 5 août 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :