Œuvres morales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Œuvres morales (en grec ancien Ἠθικὰ / Ethikà, en latin Moralia) sont un ensemble éclectique de textes grecs de Plutarque (Ier-IIe siècle). Ils traitent de différents sujets qui peuvent être d’ordre religieux ou éthique, philosophique, littéraire mais aussi plus prosaïque. Les humanistes du XVIe siècle (tel Érasme et surtout Montaigne) s’en sont fortement inspirés.

Genèse des Œuvres morales[modifier | modifier le code]

Les Œuvres morales ne sont pas une œuvre conçue par Plutarque comme un ensemble, mais un terme utilisé pour désigner pas moins de 78 traités qu'il a composés tout au long de sa vie, relevant de genres littéraires divers et traitant de multiples sujets[1]. Ces traités ont été composés par Plutarque pour la plupart entre les années 72 et 126 ap. J.-C. ; il en a écrit la majorité pendant les trente dernières années de sa vie[1].

Histoire éditoriale[modifier | modifier le code]

La première édition complète est celle de Maxime Planude, moine de Constantinople (XIIIe ‑ XIVe siècle). L’édition de référence est celle de 1572 d’Henri Estienne. Son découpage (en 14 livres et 76 traités complets et deux fragmentaires) et les titres qu’il a donnés aux traités (en latin) sont en général ceux qui sont encore utilisés de nos jours.

Traités composant les Œuvres morales[modifier | modifier le code]

La classification ci-dessous reprend celle adoptée par la première édition des Œuvres morales dans la Collection des Universités de France aux éditions Les Belles Lettres[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jacques Boulogne, article « Moralia (Œuvres morales) » du Dictionnaire Plutarque, dans François Hartog (dir., 2001), pp. 2048-2051.
  2. Découpage des tômes, numérotation des traités et traduction française des titres trouvés sur le site des éditions des Belles Lettres. Site consulté le 14 mai 2011.
  3. suite d’Étiologies romaines
  4. Texte en ligne sur le site Lacus Curtius : Isis and Osiris.
  5. Traduction anglaise en ligne sur le site Lacus Curtius : On the Face in the Moon

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

  • François Hartog (dir.), Plutarque, Vie parallèles, suivies d'un Dictionnaire Plutarque sous la direction de Pascal Payen, Paris, Gallimard, Quarto, 2001.
  • Cécile Panagopoulos, « Vocabulaire et mentalité dans les Œuvres morales de Plutarque », Dialogues d'histoire ancienne, volume 3, n°3, 1977, pp. 197-235. [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]