Cornélius Népos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nepos.
Cornélius Népos

Cornélius Népos (-100 / -29 ou -25) était un écrivain latin qui entretint des relations amicales avec Atticus, une correspondance avec Cicéron et des rapports étroits avec Catulle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cornélius Népos, dont nous ne connaissons pas le prénom, est né au pays des Insubres à Mantoue ou à Ticinum (Pavie), vraisemblablement vers l'an 100 av. J.-C. Lié avec Atticus, Cicéron et Catulle, il leur survécut à tous trois, de sorte que l'on situe la date de sa mort entre l'année -29 et l'année -25.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Cornélius Népos fut polygraphe. S'il écrivit d'abord des poésies légères, il rédigea ensuite :

  • Trois livres de « chroniques » (Chronica), compilation, semble-t-il, des grands événements de l'histoire universelle datés.
  • Au moins cinq livres d'« exemples » (Exempla), sorte d'histoire de mœurs, où Népos oppose à l'ancienne Rome la Rome de son époque.
  • Au moins seize livres d'une « histoire des grands hommes » (De viris illustribus), dédiés à Atticus, qui selon diverses sources anciennes, se décomposeraient ainsi :
    • I. « Des rois des pays étrangers »
    • II. « Des rois des Romains »
    • III. « Des capitaines remarquables des pays étrangers »
    • IV. « Des capitaines remarquables des Romains »
    • V. « Des jurisconsultes grecs »
    • VI. « Des jurisconsultes latins »
    • VII. « Des orateurs grecs »
    • VIII. « Des orateurs latins »
    • IX « Des poètes grecs »
    • X. « Des poètes latins »
    • XI. « Des philosophes grecs »
    • XII. « Des philosophes latins »
    • XIII. « Des historiens grecs »
    • XIV. « Des historiens latins »
    • XV. « Des grammairiens grecs »
    • XVI. « Des grammairiens latins ».
  • Deux biographies : celle de Caton l'Ancien et celle de Cicéron.
  • Un ouvrage de géographie.

De toute son œuvre, seul nous reste le livre III du De viris illustribus : la biographie d'Atticus, celle de Caton et quelques passages de ses autres œuvres.

Selon lui, ses sources auraient été, notamment :

C'est un écrivain bref et clair, très anecdotique, mais peu scrupuleux de la vérité historique et de la chronologie.

Editions[modifier | modifier le code]

Les éditions les plus estimées selon une source du XIXe siècle le dictionnaire Bouillet sont :

  • l'édition princeps, Venise, 1471 ;
  • l'édition de Johannes Andreas Bosius, 1806 ;
  • l'édition de Karl Ludwig Roth, 1841 ;
  • l'édition de Alfred Monginot, 1868.
  • plusieurs traductions françaises, notamment, au XIXe siècle, dans les collections Panckoucke et Nisard.
  • Cornelius Nepos, Vies des grands capitaines, Paris, coll. « Collection des Auteurs latins (Nisard) »,‎ 1850 (lire en ligne)
  • Cornélius Népos, Œuvres, texte établi et traduit par Anne-Marie Guillemin, Paris, Les Belles Lettres, Collection des Universités de France, 2e édition, 1961.


Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Cornélius Népos » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)