Problèmes (Aristote)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Problèmes en grec ancien Προβλήματα[1] est une suite de textes écrits sous la forme de questions-réponses dont l'attribution à Aristote est discutée, en tout cas délicate. On suppose toutefois qu'« il aurait rédigé le noyau principal de ce répertoire concernant la médecine, l'éthique et la philosophie naturelle[2] ».

Cette compilation élaborée par l'École péripatétique, semble avoir évolué entre le IIIe siècle av. J.-C. et le VIe siècle après J.-C. puis prendre son aspect définitif au Moyen Âge. L'ouvrage est divisé par thèmes en 38 sections, et l'ensemble contient 890 problèmes. Ces textes ne doivent pas être confondus avec les Ethica problemata ou les Problemata inedita (édités par H. Usener) du pseudo-Alexandre d'Aphrodise[3], ni des Problemata Mechanica d'un autre pseudo-Aristote[4].

Les huit traditions de textes[modifier | modifier le code]

Les auteurs ayant participé au recueil dirigé par Pieter De Leemans et Michèle Goyens en 2006, identifient huit traditions différentes, et domaines de recherches philologiques[5].

  • La version grecque des Problemata physica
  • Les autres collections de Problemata en grec
  • La tradition syriaque, puis arabe - de Ḥunain ibn Isḥāq (IXe siècle) et hébraïque - de Moses ibn Tibbon (1264)
  • La littérature sur les Problemata médiévaux
  • La version de Barthélémy de Messine (vers 1260)
  • La version de Pietro d’Abano (vers 1310)
  • La version d'Évrart de Conty (vers 1380)
  • Les versions de la Renaissance

Notes[modifier | modifier le code]

  1. en latin : Problemata physica
  2. D'après Amandine Mussou (2008)
  3. Voir toutefois le répertoire de Martine Vidoni.
  4. Cf. Roy Laird, « The Scope of Renaissance Mechanics », Osiris, série 2e, no 2,‎ 1986, p. 43-68 ; Mohammed Abattouy, Nutaf min al-Hiyal: An Arabic Partial Version of Pseudo-Aristotle’s Mechanical Problems, Londres, 2007 (en ligne).
  5. Cf. p. 295 et suivantes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions
  • The Problemata physica attributed to Aristotle. The Arabic Version of Ḥunain ibn Isḥāq and the Hebrew version of Moses ibn Tibbon, éd. et trad. anglaise par Lourius (Lou) Simon Filius, Louvain, Boston et Cologne, 1999 (Aristoteles semitico-latinus, 11) (ISBN 90-04-11483-1) (Compte rendu).
  • Aristote, Problèmes, éd. et trad. par Pierre Louis, Paris, 1991-1994, 3 vol. (CUF. Série grecque, 344, 357, 362) (ISBN 2-251-00425-4, 2-251-00436-X et 2-251-00439-4).
    [Présentation sur le site de l'éditeur] « Sous le titre de Problèmes figure dans le corpus aristotélicien un curieux recueil de questions et de réponses sur des sujets variés concernant la médecine, les sciences naturelles, la mathématique, l'acoustique, la musique, la psychologie. Cette œuvre, considérée généralement comme apocryphe, renferme en réalité de nombreux passages authentiques. L'établissement du texte a été réalisé après examen de plusieurs manuscrits médiévaux qui avaient été négligés jusqu'ici. »
  • Aristotle, Problems, dans Aristotle in twenty-three volumes, 15-16, éd. et trad. anglaise par Walter Stanley Hett, Londres et Cambridge (MA), 1926 et 1937 [rev. 1953 et 1957] (Loeb classical library, 316 et 317) (ISBN 0-674-99349-7 et 0-674-99350-0).
Anciennes éditions en ligne
  • Aristote, Problèmes, trad. française de J. Barthélemy-Saint-Hilaire, Paris, 1891 (en ligne sur le site de remacle.org).
  • Aristotelis opera omnia gaece et latine cum indice nominum et rerum absolutissimo, 4-1, éd. et trad. latine par Jean-Frédéric Dübner (de), Ulco Cats Bussemaker et Johann Heinrich Emil Heitz, Paris, 1857 [repr. 1878] (en ligne).


Études
  • Andrea Falcon, Pseudo-Aristoteles (Pseudo-Alexander) Supplementa Problematorum [Review], dans Aestimatio, 6, Princeton (NJ), 2009, p. 52–58 (en ligne) (avec courte bibliogr.).
  • Aristotle's "Problemata" in different times and tongues, sous la dir. de Pieter De Leemans et Michèle Goyens, Louvain, 2006 (ISBN 978-90-5867-524-8) (partiellement en ligne).
  • Pieter de Leemans, Michèle Goyens, La transmission des savoirs en passant par trois langues : le cas des Problemata d’Aristote traduits en latin et en moyen français, dans La transmission des savoirs au Moyen Âge et à la Renaissance. [Actes du colloque international organisé à Besançon et à Tours, du 24 au 29mars 2003.] Tome I : Du XIIe au XVe siècle, sous la dir. de Pierre Nobel, p. 231-257, Besançon, 2005.
  • Lou S. Filius, Problemata physica, dans Dictionnaire des philosophes antiques. Supplément, sous la dir. de Richard Goulet, Paris, 2003, p. 575-598 (avec bibliogr.).
  • Ann M. Blair, The "Problemata" as a Natural Philosophical Genre, dans Natural particulars : nature and the disciplines in Renaissance Europe, sous la dir. de Anthony Grafton et Nancy Siraisi, Cambridge (MA) et Londres, 1999, p. 171-204 (partiellement en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]