Curiosité (faculté)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir curiosité.
Page d'aide sur les redirections « Curieuse » redirige ici. Pour les autres significations, voir Curieuse (homonymie).
Mais que peut-il donc y avoir à l'intérieur ?
Le 6 juin 1944, à Rome où sont entrés depuis peu les Alliés, au Colisée, une femme italienne examine avec curiosité les kilts de deux cornemuseurs-majors.
Le 6 juin 1944, à Rome où sont entrés depuis peu les Alliés, au Colisée, une femme italienne examine avec curiosité les kilts de deux cornemuseurs-majors.

La curiosité est une attitude de disponibilité ou d'intérêt à l'égard d'un sujet ou d'un phénomène donné. Elle peut être un trait de caractère, présente en toute occasion, ou se manifester dans des circonstances particulières.

Elle est considérée comme positive par la science, lorsqu'elle aide à l'intelligibilité du monde.

Un dicton français, La curiosité est un vilain défaut, rappelle qu'en société le désir de connaissance qui nourrit la curiosité peut parfois heurter les sensibilités ou les intérêts d'autrui et être ressenti comme gênant ou envahissant en fonction des codes sociaux :

  • en France, il est généralement mal vu de demander l'âge d'une femme ;
  • il est également mal vu de demander le montant de son salaire à quelqu'un qu'on ne connaît pas, ce qui n'est pas le cas, par exemple, en Chine.

Thomas d'Aquin opposait d'ailleurs la curiosité à la studiosité, la première étant considérée comme un vice, la seconde comme une vertu[1].

Dans une certaine mesure, le mythe d'Icare, qui se noie dans la mer Égée pour s'être trop approché du soleil, illustre les dangers d'une curiosité extrême qui se traduit par une quête inconditionnée de la vérité.

Recherche[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saint Thomas d'Aquin, Somme théologique, II-II, questions 166 et 167 (consultées le 25 septembre 2008).
  2. Un gène de la curiosité chez la mésange, Le Figaro