Usine Renault ACI du Mans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Usine Renault du Mans
Installations
Superficie
76
Fonctionnement
Effectif
(2011)
Date d'ouverture
1920
Production
Produits
Marques
Localisation
Situation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Le Mans

(Voir situation sur carte : Le Mans)
Point carte.svg

Renault Le Mans est une usine du groupe automobile Renault, créée en 1920. Elle n'est réellement entrée en activité qu'à partir de 1938: fabrication pour l'armée de chars légers, tracteurs agricoles. Détruite par les bombardements alliés en 1943, l'usine reprend son activité à la libération: tracteurs agricoles, châssis. L'activité tracteurs agricoles est revendue à CLAAS en 2004. Elle a une superficie de 76 hectares dont 30 hectares de bâtiments et 32 hectares de voiries. Elle est implantée dans la zone industrielle sud de la ville du Mans à proximité de la rocade. Le site se trouve à environ 2 km du centre ville. La rivière de la Sarthe se trouve à moins d'un kilomètre du site.

Cette usine Renault réunit des activités de fonderie, d'emboutissage, de formage des matériaux, d'usinage, de soudage, de peinture (cataphorèse) et de montage. Elle dispose également d'un Centre Technique Châssis (CTC), de laboratoires d'essais et de prototypage sur l'ensemble des organes châssis qu'elle conçoit.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1920 : Création de l'usine Renault du Mans
  • 1920-40: Construction de l'atelier, la fonderie, la forge, les machines outils.
  • 1941 : L'usine devient la plus importante de la sarthe avec environ 1500 salariés
  • 1949 : l'usine emploie 3600 personnes
  • 1970 : l'usine du Mans compte 10 281 salariés
  • 1992 : Louis Schweitzer devient le PDG
  • 1993 : création de la F.L.M (Fonderie Le Mans)
  • 1999 : Renault Le Mans devient ACI Le Mans (Auto Châssis International) une Société par Actions Simplifiées (S.A.S.). ACI, jeune équipementier, compte toutefois près d’un siècle d’expérience acquise au sein du constructeur automobile. Plus de cents millions de véhicules ont été équipés de ses systèmes de liaisons au sol.
  • 2000 : ACI Le Mans et FLM (Fonderie Le Mans) sont certifiés EAQF (garantie de la qualité des moyens de manutention), et ISO 9001.
  • 2004 : Renault Le Mans devient le siège social de l’ensemble des sites « châssis » de Renault.
  • 2005 : Nomination de Carlos Ghosn à la Présidence du groupe Renault.
  • 2006 : ACI (*) ou, à nouveau, Renault Le Mans, se recentre uniquement sur les activités châssis du groupe Renault-Nissan, en retrouvant le giron de Renault.

On trouvera ci-après des précisions sur l'histoire du site[1].

Entrée de l'usine Auto Chassis International - Le Mans

(*) Auto Châssis International (ACI) est né le 1er janvier 1999 du regroupement de l’ensemble des ressources d’ingénierie (Le Mans et Technocentre), de fabrication, d’achat et de commercialisation de pièces de châssis produites par Renault. Cette mutation avait pour objectif la recherche d’une efficacité maximale et d’une dimension mondiale. Employant environ 4000 personnes, ACI dispose de deux sites principaux en France, Le Mans et Villeurbanne, et d’un tissu industriel et commercial réparti à travers le monde : en Allemagne, aux États-Unis, au Japon, au Brésil, en Espagne, en Roumanie, en Slovénie, en Turquie et au Mexique. Depuis le 1er janvier 2006, ACI (ou, à nouveau, Renault Le Mans) se recentre uniquement sur les activités châssis du groupe Renault-Nissan, en retrouvant donc le giron de Renault.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Daniel Levoyer, Renault : Un bastion manceau, Le Mans, , 147 p. (ISBN 9782917900574).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Mans - Association RENAULT HISTOIRE », sur Association RENAULT HISTOIRE, (consulté le 8 octobre 2014)