Rue du Gros-Horloge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rue du Gros-Horloge
Image illustrative de l’article Rue du Gros-Horloge
La rue du Gros-Horloge, de nuit.
Situation
Coordonnées 49° 26′ 30″ nord, 1° 05′ 28″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Ville Rouen
Commençant Place de la Cathédrale
Aboutissant Place du Vieux-Marché
Morphologie
Type Rue piétonne
Histoire
Monuments Gros-Horloge
Ancien hôtel de ville de Rouen

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Rue du Gros-Horloge

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Rue du Gros-Horloge

Géolocalisation sur la carte : Rouen

(Voir situation sur carte : Rouen)
Rue du Gros-Horloge

La rue du Gros-Horloge est une célèbre voie de Rouen, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue du Gros-Horloge est une voie piétonne pavée du centre de Rouen, sur la rive droite de la Seine. Elle mène de la place du Vieux-Marché à la cathédrale Notre-Dame et traverse la rue Jeanne-d'Arc, à proximité du Gros-Horloge.

La rue est l'une des voies les plus fréquentées de Rouen, à la fois pour son ambiance historique et par la présence de nombreux commerces, parmi lesquels le premier magasin à prix unique ouvert en France.

Ce site est desservi par l'arrêt de TEOR Cathédrale et la station de métro Palais de Justice.

Rues adjacentes

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle tire son nom du Gros-Horloge, l'un des monuments emblématiques de la ville.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est possible que la rue soit située sur l'axe correspondant au decumanus de la ville gallo-romaine de Rotomagus, ancien nom de Rouen.

En 1527, la rue est enjambée par une arche de pierre, qui conduit alors à l'ancien hôtel de ville.

Elle a porté les noms de « Grande-Rue », « rue Courvoiserie »[1], « rue Courvoyserie », « rue Massacre », « rue Vanterie », « rue Wanterie » avant de reprendre le nom de « Grande-Rue » pendant la Révolution avant de prendre sa dénomination actuelle.

En 1971, la rue devient la première rue piétonne de France.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Vue sous le Gros-Horloge.

Le principal édifice de la rue est le Gros Horloge. On y trouve également de nombreuses maisons à colombages, dont quelques-unes sont à encorbellement. Trois d'entre elles pourraient être antérieures au supplice de Jeanne d'Arc, en 1431.

La rue du Gros-Horloge contient les édifices suivants, protégés au titre des monuments historiques :

Arts[modifier | modifier le code]

La rue du Gros-Horloge est gravée en 1885 par Camille Pissarro.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Sadourny et Michel Mollat (dir.), Histoire de Rouen, Privat, , p. 80
  2. « Gros-Horloge et fontaine », notice no PA00100834, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Tour du Beffroi », notice no PA00101010, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « Hôtel de ville (ancien) », notice no PA00100850, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Immeuble », notice no PA00100920, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « Immeuble », notice no PA00100895, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « Maison », notice no PA00100947, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Maison », notice no PA00100948, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Maison », notice no PA00100949, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Maison », notice no PA00100950, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Maison », notice no PA00100951, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Maison », notice no PA00100952, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Maison », notice no PA00100953, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Maison », notice no PA00100954, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. « Maison », notice no PA00100955, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Maison », notice no PA00100956, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Maison », notice no PA00100957, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Maison », notice no PA00100958, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. « Maison », notice no PA00100959, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. « Maison », notice no PA00100960, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. « Maison », notice no PA00100961, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. « Maison », notice no PA00100962, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. « Maison », notice no PA00100963, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. « Maison », notice no PA00100964, base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. « Maison », notice no PA00100965, base Mérimée, ministère français de la Culture
  26. Jean-Pierre Chaline (dir.), Demeures rouennaises du XIXe siècle, Rouen, Société des amis des monuments rouennais, , 220 p. (ISBN 2-9519231-6-3), p. 152

Bibliographie[modifier | modifier le code]