Quartier Croix de Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Marc – Croix de Pierre –
Saint-Nicaise
Quartier Croix de Pierre
La fontaine de la Croix-de-Pierre, située sur la place éponyme.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Ville Rouen
Paroisse Église Saint-Vivien
Église Saint-Nicaise
Conseil de quartier Saint-Marc – Croix de Pierre – Saint-Nicaise
Démographie
Population 13 815 hab.
Densité 11 513 hab./km2
Fonctions urbaines Habitat mixte
Étapes d’urbanisation Haut Moyen Âge
XXe siècle
Géographie
Coordonnées 49° 26′ 33″ nord, 1° 06′ 22″ est
Superficie 120 ha = 1,2 km2
Cours d’eau Robec
Transport
Tramway M
Bus T1T2T3F1F2  5    6   11  13  22  40 
Vélos en libre-service Stations Cy'clic 6, 7 et 8
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Marc – Croix de Pierre –
Saint-Nicaise
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Marc – Croix de Pierre –
Saint-Nicaise
Géolocalisation sur la carte : Rouen
Voir sur la carte administrative de Rouen
City locator 14.svg
Saint-Marc – Croix de Pierre –
Saint-Nicaise
Liens
Site web [Site officiel de Rouen Site officiel de Rouen]

Le quartier Saint-Marc – Croix de Pierre – Saint-Nicaise est l'un des douze quartiers[1] de Rouen.

Description[modifier | modifier le code]

Sa vie tourne autour de sa place principale où se situe la « fontaine de la Croix-de-Pierre » qui lui a transmis le nom d'une croix en pierre préexistante. La fontaine formant pinacle que l'on peut voir actuellement est une œuvre néo-gothique, l'original, en style gothique, ayant été déposé dans les jardins du musée des Antiquités.

Ce quartier, situé à l'est de Rouen, est délimité par l'avenue de la Porte-des-Champs et l'église Saint-Vivien à l'ouest, les boulevards de l'Yser et de Verdun au nord, la place Saint-Hilaire à l'ouest et le Centre hospitalier universitaire et la rue du Docteur-Blanche au sud.

On y trouve le conservatoire à rayonnement régional de Rouen et la bibliothèque des Capucins.

Les bâtiments de l'ancien séminaire de Saint-Vivien[2] sont ceux de la caserne Philippon où avaient lieu les préparations militaires marine de Rouen.

La caserne Hatry a remplacé la caserne d'Amiens démolie en 1884[3]. Elle fut occupée par le 39e régiment d'infanterie. La caserne Hatry est occupée aujourd'hui par la gendarmerie.

Ce secteur comporte le square Marcel-Halbout, avec sa zone de jeux pour les enfants et son espace boule de pétanque.

Ce quartier a fait l'objet de plusieurs mémoires de sociologie et histoire.

Personnalités liées à ce quartier[modifier | modifier le code]

  • Ce quartier a été peint par Claude Monet en 1872 au croisement de la rue Chantereine et de la rue Eau-de-Robec[4]. Visible en salle 35, au sein de la collection Antonin Personnaz, auquel ce tableau a appartenu. Le tableau de Monet est entré dans les musées nationaux grâce au legs de ce collectionneur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les 12 conseils de quartiers de Rouen.
  2. François Lemoine et Jacques Tanguy, Rouen aux 100 clochers : Dictionnaire des églises et chapelles de Rouen (avant 1789), Rouen, PTC, , 200 p. (ISBN 2-906258-84-9, OCLC 496646300, lire en ligne), p. 181-182
  3. Guy Pessiot, Histoire de Rouen 1850-1900, éd. du P'tit Normand, , p. 115
  4. Le Ruisseau de Robec, Musée d'Orsay, Paris

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]