Rouen Normandie rugby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rouen Normandie rugby
Logo du Rouen Normandie rugby
Généralités
Surnoms RNR
Noms précédents Stade rouennais (2009-2017)
Fondation 2009
Couleurs Noir et rouge
Stade Stade Jean-Mermoz
(2 800 places)
Siège 10 rue aux Anglais
76100 Rouen
Championnat actuel Pro D2 (2019-2020)
Président Drapeau : France Jean-Louis Louvel
Drapeau : France Eric Leroy
Entraîneur Drapeau : Angleterre Richard Hill
Meilleur buteur Zack Henry
Site web rouennormandierugby.fr
Palmarès principal
National[1] Fédérale 1 (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2019-2020 du Rouen Normandie rugby
0

Dernière mise à jour : 7 août 2019.

Le Rouen Normandie rugby, anciennement appelé Stade rouennais, est un club français de rugby à XV fondé en 2009 et basé à Rouen. Il évolue en Pro D2 depuis 2019.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rugby club de Rouen[modifier | modifier le code]

Jusqu’aux années 1920, le rugby à XV rouennais a vécu dans l’ombre du voisin du Havre, le port par lequel le rugby était arrivé en France dans les années 1870. La fondation de l’équipe du grand lycée de la ville, le lycée Corneille, en 1890, constitue la première apparition du ballon ovale dans la capitale régionale, mais le premier vrai club n’apparaît qu’après la fin de la Première Guerre mondiale (1923, date de naissance retenue officiellement par le club). Ce n’est qu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale que le club apparaît sous sa forme définitive (1946). Celui-ci rejoint rapidement la troisième division (dite division d'Excellence) en 1954, et attend près de vingt ans pour accéder à la deuxième division (1972). Le club a alors le vent en poupe et manque d’un rien l’accession au Groupe B en 1977. À cette époque, le club forme un certain nombre de joueurs dont Jean-François Phliponeau, qui connaîtra les honneurs de l’équipe de France sous les couleurs de Montferrand, avant de disparaître tragiquement, foudroyé sur un terrain à l’occasion d’un match avec l’ASM.

Pendant les années 1970 et 90, le club se maintiendra dans les championnats nationaux (deuxième ou troisième division). À l’issue de la saison 2005-2006, la Fédération française de rugby octroie au RCR, au vu de ses résultats sportifs et de ses efforts de gestion, la place laissée vacante en Fédérale 1 par la fusion du Stade bordelais et du CA Bordeaux-Bègles Gironde, favorisant ainsi l’implantation dans l’élite du rugby amateur d’un club situé dans une région où ce sport est encore peu répandu.

2009 sera la fin d'une belle aventure. À la suite d'une faillite, le comité directeur n'a plus qu'à jeter l'éponge.

Création du Stade rouennais[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1995-1998, la direction du club est incapable de trouver les finances nécessaires à satisfaire ses ambitions. Le déficit de 800 000 FF en 2002 devient un trou de 700 000 € en 2009. La faillite est reconnue par le comité directeur et le tribunal en a été saisi pour déclaration le .

Le rugby, sport historique à Rouen ne pouvait pas disparaître. Le Stade rouennais rugby est créé et permet aux amateurs de repartir dans la compétition 2009-2010 en division fédérale 3. Marc-Antoine Troletti, en devient le président[2].

En 2013, le club accède au championnat de Fédérale 2 après une victoire contre Beauvais[3]. Le président Marc-Antoine Troletti, ambitieux, décide de confier les rênes de l'équipe à l'ancien demi de mêlée international anglais Richard Hill, finaliste de la Coupe du monde 1991 en tant de que joueur. Richard Hill amène avec lui de nombreux joueurs anglais : Joe Ellyatt, Luke Cozens, Ben Mercer ou encore Ed Carne[4]. Les premiers résultats sont probants puisque le Stade Rouennais occupe la première place de sa poule après trois journées, dont un mémorable 56-20 contre Auxerre[5].

En 2015, le club accède en Fédérale 1 après une saison très réussie.

Rouen Normandie rugby[modifier | modifier le code]

Le club change d'identité à l'intersaison 2017 : il est alors renommé Rouen Normandie rugby[6],[7] ; le changement de nom est effectif auprès de la FFR le [8].

En , le club a joué la finale d'accession en Pro D2 pour la première fois de son histoire, contre l'USB, mais s'est incliné 42-50 sur le cumulé des deux confrontations[9].

Le le Rouen NR devient champion de France de Fédérale 1 en disposant après un match à la dernière minute du match du Valence Romans DR par 30 à 25 et est promu en Pro D2 pour la saison 2019-2020.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Couleurs et maillots[modifier | modifier le code]

Noir et blanc ou Noir et Rouge

[modifier | modifier le code]

Le club change en 2017 de logo, en parallèle de son nouveau nom officiel[6].

Évolution du logo

Palmarès[modifier | modifier le code]

2016-2017 : Vainqueur du Tournoi Jean Prat contre Mâcon (29-15) en finale à Oyonnax le

Finaliste du challenge de l'essor en 1995 contre St Sever L’entraîneur était J-P Fourest et l'équipe regroupait des jeunes joueurs de talent. Parmi ces joueurs Eric Maurel, Benoit Leroux (conseiller technique du comité de Normandie de rugby) et Josias Canu (joueur régional titulaire de l'équipe de Normandie cadets puis juniors).

3 années en Fédérale 1 dont 2 en play off Jean Prat.

Champion de Fédérale 1 en 2019.

Personnalités historiques du club[modifier | modifier le code]

Effectif 2020-2021[modifier | modifier le code]

Au

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Dernier club Arrivée au club
(année)
Mathieu Bonnot Talonneur (26 ans) Drapeau de la France France Tarbes 2019
Fabien Dorey Talonneur (30 ans) Drapeau de la France France SC Albi 2017
Jean-Etienne Lesueur Talonneur (22 ans) Drapeau de la France France Formé au club
Enzo Mondon Talonneur (25 ans) Drapeau de la France France Stade rochelais 2016
Karlen Asieshvili Pilier (33 ans) Drapeau de la Géorgie Géorgie CA Brive 2020
Jérémy Clamy-Edroux Pilier (29 ans) Drapeau de la France France RC Massy Essonne 2013
Omar Dahir Pilier (26 ans) Drapeau de la France France RC Suresnes 2020
Antoine Fournier Pilier (31 ans) Drapeau de la France France US Carcassonne 2019
Florent Guion Pilier (27 ans) Drapeau de la France France Soyaux Angoulême 2019
James Johnston Pilier (34 ans) Drapeau des Samoa Samoa CA Brive 2020
Phil Swainston Pilier (30 ans) Drapeau de l'Angleterre Angleterre Drapeau : Angleterre Harlequins 2020
Gambo Adamou Deuxième ligne (34 ans) Drapeau du Cameroun Cameroun CS Bourgoin-Jallieu 2017
Lucas Cazac Deuxième ligne (29 ans) Drapeau de la France France RC Massy Essonne 2019
Jonathan Giraud Deuxième ligne (31 ans) Drapeau de la France France US Bressane 2017
Thomas Lainault Deuxième ligne (26 ans) Drapeau de la France France US Bressane 2019
Marvin Woki Deuxième ligne (23 ans) Drapeau de la France France Stado Tarbes Pyrénées rugby 2020
Jorick Dastugue Troisième ligne (28 ans) Drapeau de la France France RC Auch 2016
Carl Fearns Troisième ligne (31 ans) Drapeau de l'Angleterre Angleterre Lyon OU 2020
Kévin Lebreton Troisième ligne (25 ans) Drapeau de la France France Stade aurillacois 2020
Valentino Mapapalangi Troisième ligne (27 ans) Drapeau des Tonga Tonga Drapeau : Angleterre Leicester Tigers 2019
William Takai Troisième ligne (32 ans) Drapeau des Tonga Tonga Racing club chalonnais 2016
Fabien Vincent Troisième ligne (29 ans) Drapeau de la France France Stade rochelais 2013
Bastien Cazale-Debat Demi de mêlée (27 ans) Drapeau de la France France Stade nantais 2017
Yohan Domenech Demi de mêlée (27 ans) Drapeau de la France France Castres olympique 2019
Erwan Nicolas Demi de mêlée (25 ans) Drapeau de la France France SA XV Charente 2020
Jordan Michallet Demi d'ouverture (27 ans) Drapeau de la France France RC Strasbourg 2018
Shane O'Leary Demi d'ouverture (27 ans) Drapeau du Canada Canada Nottingham RFC 2020
Antoine Frisch Centre (24 ans) Drapeau de la France France RC Massy Essonne 2020
Louis Marrou Centre (26 ans) Drapeau de la France France US Carcassonne 2020
Tamaz Mchedlidze Centre (27 ans) Drapeau de la Géorgie Géorgie SU Agen 2019
Ope Peleseuma Centre (28 ans) Drapeau des Samoa Samoa Valence Romans Drôme Rugby 2020
Dean Adamson Ailier (27 ans) Drapeau de l'Angleterre Angleterre Drapeau : Angleterre Bedford Blues 2020
Bastien Fuster Ailier (28 ans) Drapeau de l'Espagne Espagne Aviron bayonnais 2019
Baptiste Lafond Ailier (22 ans) Drapeau de la France France Prêté par le Racing 92 2020
Paul Surano Ailier (21 ans) Drapeau de la France France Formé au club
Belgium Tuatagaloa Ailier (30 ans) Drapeau des Samoa Samoa Drapeau : Angleterre London Irish 2020
Peter Lydon Arrière (27 ans) Drapeau de l'Irlande Irlande Drapeau : Angleterre Ealing Trailfinders (en) 2020
Kévin Milhorat Arrière (30 ans) Drapeau de la France France Provence rugby 2014

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Joueur du Rouen Normandie rugby.
  • Clément Dupont, demi de mêlée (16 fois international de 1923 à 1928)
  • Jean-François Phliponeau (international français en 1973)
  • Nigel Horton (international anglais) joueur et entraîneur jusqu'au début des années 1990
  • Fréderic Rame (international universitaire)
  • Claude Delalande (vainqueur du concours du meilleur jeune rugbyman dans les années 1950) et international France B.
  • Philippe Farner, deuxième ligne formé à Rouen jusqu'en junior. Joueur du Racing club de France et de Bégles Bordeaux, West Hartlepool RFC dans le championnat anglais. International lors de la coupe du monde 2003 dans l'équipe des États-Unis.
  • Marius Tincu (international roumain) devenu professionnel à Pau puis à Perpignan.
  • Karl Janik, entraîneur, ancien joueur du Stade toulousain (international et champion de France)
  • Wilfrid Hounkpatin, pilier ayant rejoint le Castres olympique champion de France 2018 et sélectionné au XV de France.
  • Julio Farias Cabello, international argentin ayant joué la coupe du monde 2011
  • Fero Lasagavibau, international fidjien
  • Gabin Villière, international français à sept, acteur majeur des deux premières finales d'affilée de l'équipe de France dans les World Rugby Seven Series[10].

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

  • Du au  : Marc-Antoine Troletti
  • Depuis le  : Jean-Louis Louvel

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]