Bianca Andreescu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bianca Andreescu
Image illustrative de l’article Bianca Andreescu
Bianca Andreescu à Wimbledon en 2017.
Carrière professionnelle
2016
Pays Drapeau du Canada Canada
Naissance (19 ans)
Mississauga
Taille 1,70 m (5 7)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Entraîneurs André Labelle
Nathalie Tauziat Sylvain Bruneau
Gains en tournois 6 276 373 $
Palmarès
En simple
Titres 4
Finales perdues 1
Meilleur classement 5e (09/09/2019)
En double
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 147e (16/07/2018)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/32 1/64 V(1)
Double 1/32

Bianca Andreescu, née le à Mississauga (banlieue de Toronto, Ontario), est une joueuse professionnelle de tennis canadienne. Elle a atteint son sommet dans le classement en simple de la Women's Tennis Association (WTA) le 9 septembre 2019 en se hissant au 5e rang mondial. Dans le classement combiné chez les juniors de la Fédération internationale de Tennis (ITF), elle culmine au 3e rang le 1er février 2016.

Bianca Andreescu a remporté l'édition 2017 de l'Open d'Australie et des Internationaux de France chez les juniors en double avec Carson Branstine[1],[2]. Le 17 mars 2019, elle gagne son premier tournoi majeur de la WTA, à Indian Wells. Le 7 septembre 2019, elle remporte son premier titre en Grand Chelem aux Internationaux des États-Unis (US Open) en battant Serena Williams. Elle devient alors la première Canadienne à remporter un tel titre et la première joueuse de l'ère Open à remporter l'US Open pour sa première participation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en Ontario, de parents roumains[3], Bianca Vanessa Andreescu débute le tennis à l'âge de 7 ans en Roumanie. De retour au Canada, elle s'entraîne à l'Ontario Racquet Club de Mississauga puis auprès de Tennis Canada à Toronto[4].

En 2014, Bianca Andreescu remporte le tournoi des Petits As et à l'Orange Bowl en catégorie des moins de 16 ans. L'année suivante, elle s'impose au même tournoi dans celle des moins de 18 ans. Elle débute sa saison 2016 en tant que n°3 au classement ITF junior. Son meilleur résultat en Grand Chelem est une demi-finale à l'US Open en 2016 et à l'Open d'Australie en 2017. Elle s'offre également deux succès en double à Melbourne et Roland-Garros avec Carson Branstine.

Grand espoir du tennis canadien, elle remporte en juillet 2016 son premier tournoi professionnel à 16 ans à Gatineau[5] après y avoir atteint la finale l'année précédente, puis fait ses débuts au sein de l'équipe du Canada de Fed Cup en février 2017. Début août, elle est quart de finaliste de l'Open de Washington où elle écarte la tête de série n°2 Kristina Mladenovic[6]. Peu après, elle atteint à Québec sa première finale sur le circuit WTA en double, avec sa compatriote Carson Branstine[7]. Ces belles performances lui ont permis d'être élue Joueuse de l'année par Tennis Canada[8].

Carrière[modifier | modifier le code]

2019. Deux premiers titres dans un tournoi Premier, et premier titre en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

Pour son premier tournoi de l'année, Bianca Andreescu atteint à 18 ans sa première finale en simple sur le circuit WTA à Auckland en éliminant notamment Caroline Wozniacki (no 3 mondiale) au second tour (6-4, 6-4) et Venus Williams[9] au tour suivant (61-7, 6-1, 6-3). Elle confirme en demi-finale contre la joueuse de Taiwan au style imprévisible, Hsieh Su-wei en deux sets (6-3, 6-3) mais s'incline contre la tenante du titre, l'Allemande Julia Görges, malgré le gain de la première manche[10] (2-6, 7-5, 6-1).

Pour son premier Majeur, après avoir passé les qualifications de l'Open d'Australie, elle parvient à franchir le premier tour en battant la 122e mondiale, la jeune invitée américaine Whitney Osuigwe, 17 ans, dans un match compliqué (7-61, 61-7, 6-3). Au second tour elle accroche la Lettone Anastasija Sevastova, tête de série n°13, mais cède en trois sets (3-6, 6-3, 2-6). Le 21 janvier, elle s'aligne au tournoi de Newport Beach, un WTA 125. Tête de série no 6, elle est exemptée de premier tour. Au second, elle se défait facilement de la qualifiée américaine Kaltie Volynets (6-2, 7-67) puis corrige la Tchèque Marie Bouzkova (6-1, 6-2). En quarts de finale, elle écrase sa compatriote Eugenie Bouchard (6-2, 6-0) puis parvient à se défaire de l'Allemande Tatjana Maria en trois sets (5-7, 7-5, 7-63). En finale, elle bat l'Américaine Jessica Pegula en remporte son premier tournoi (0-6, 6-4, 6-2).

Le 25 février, elle débute le tournoi d'Acapulco : au premier tour elle se défait facilement de la Suissesse invitée, Jil Teichmann (6-1, 6-3) puis s'offre la tête de série n°4, la Roumaine Mihaela Buzărnescu (6-2, 7-5). Son appétit de tête de série ne s'arrête pas puisqu'elle bat ensuite la Chinoise Saisai Zheng (7-63, 6-1) avant d'être stoppée en demi-finale par l'Américaine Sofia Kenin (4-6, 6-3, 5-7).

En mars, au Premier Mandatory d'Indian Wells, elle remporte son premier titre majeur après un parcours impressionnant. Bénéficiant d'une invitation, elle bat au premier tour la Roumaine Irina-Camelia Begu en trois sets (63-7, 6-3, 6-3) puis confirme en s'offrant sa première tête de série, la Slovaque Dominika Cibulková en deux sets secs (6-2, 6-2) et corrige dans la foulée la Suissesse Stefanie Vögele (6-1, 6-2). En huitièmes de finale elle domine la tête de série no 18, la Chinoise Wang Qiang (7-5, 6-2) puis l'Espagnole Garbiñe Muguruza, tête de série no 20, en moins d'une heure (6-0, 6-1). La demi-finale qui l'oppose à l'Ukrainienne Elina Svitolina est très accrochée mais elle parvient à dominer ses émotions[11] et triomphe en trois sets (6-3, 2-6, 6-4). Première invitée à atteindre la finale à Indian Wells[12], elle bat l'Allemande Angelique Kerber en trois sets (6-4, 3-6, 6-4). Elle atteint son meilleur classement WTA à l'issue du tournoi : 24e. À 18 ans, elle devient la plus jeune joueuse à gagner un tournoi de la catégorie Premier Mandatory[13] et la plus jeune à s'imposer à Indian Wells depuis Serena Williams en 1999. Après quelques jours de repos elle dispute le 21 mars son premier tour au Miami Open, second Premier Mandatory de l'année, contre la Roumaine Irina-Camelia Begu. Elle s'en sort de justesse après avoir été menée 1-5 au second set (4-6, 7-62, 6-2). Au second tour elle se défait plus facilement de l'Américaine Sofia Kenin en deux sets (6-3, 6-3) pour aller défier au troisième tour Angelique Kerber dans un match au goût de revanche que l'Allemande n'obtient pas, battue en trois sets (6-4, 4-6, 6-1). En huitièmes de finale, Bianca Andreescu, menée (1-6, 0-2), blessée à l'épaule droite, se voit contrainte à l'abandon[14] face à l'Estonienne Anett Kontaveit. Dans la foulée, elle déclare forfait pour le premier tournoi sur terre battue prévu à Charleston[15]. Elle n'ira pas au Premier Mandatory de Madrid[16] non plus, sa déchirure à l'épaule s'avère compliquée à soigner. Le retour espéré pour le Premier 5 de Rome ne se fera pas : elle axe sa récupération et son entraînement pour Roland-Garros, enfermée à la Nadal Academy[17].

Pour la deuxième levée du Grand Chelem, tête de série no 22, elle ouvre son tournoi de Roland-Garros, en battant au premier tour la qualifiée tchèque Marie Bouzková (5-7, 6-4, 6-4). Au second tour elle doit renoncer à son match face à Sofia Kenin, sa blessure à l'épaule[18] contractée à Miami s'étant réveillée. Elle renonce ensuite à la saison sur gazon, tout comme au tournoi de Washington qui devait lancer sa campagne américaine en vue de l'US Open. Finalement, elle fait son grand retour le 7 août à la Coupe Rogers, un Premier 5 qui se tient cette année à Toronto : elle y bat au premier tour sa compatriote Eugénie Bouchard (4-6, 6-1, 6-4) puis la Russe Daria Kasatkina (5-7, 6-2, 7-5). En huitième de finale, premier test avec la Néerlandaise et tête de série no 5 Kiki Bertens, qu'elle bat en trois sets (6-1, 67-7, 6-4) pour aller défier la Tchèque Karolína Plíšková qu'elle vainc également en trois sets (6-0, 2-6, 6-4). En demi-finale, elle bat plus rapidement l'Américaine Sofia Kenin (6-4, 7-66) et se voit une nouvelle fois en finale d'un Premier. Elle gagne presque sans combattre face à Serena Williams qui abandonne à 3-1.
Au classement WTA du 26 août, elle est 15e.

Pour le dernier Majeur de l'année, son premier US Open, elle est tête de série no 15. Elle bat facilement au premier tour l'Américaine K. Volynets (6-2, 6-4) puis la Belge Kirsten Flipkens (6-3, 7-5) et la Danoise Caroline Wozniacki (6-4, 6-4) au troisième tour. En huitième de finale, elle bat l'Américaine Taylor Townsend, 116e mondiale, qui était passée par les qualifications (6-1, 4-6, 6-2). Pour son premier quart de finale dans un Majeur, elle parvient à battre la Belge Elise Mertens (3-6, 6-2, 6-3). Puis elle écarte la Suissesse Belinda Bencic en demi-finale (7-63, 7-5) après avoir été menée 2-5 dans la deuxième manche au terme d'un match de 2 h 13. Pour sa première finale en Grand Chelem, elle affronte Serena Williams. À l’issue de ce match, Andreescu remporte son premier titre du Grand Chelem à seulement 19 ans (première joueuse canadienne à réaliser un tel exploit) en dominant l’Américaine en deux sets (6-3, 7-5) et prend la 5e place mondiale au classement WTA du 9 septembre, gagnant 10 places grâce au gain des 2000 points attribués au vainqueur.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 21-01-2019 Oracle Challenger Series, Newport Beach WTA 125 150 000 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Jessica Pegula 0-6, 6-4, 6-2 Parcours
2 06-03-2019 BNP Paribas Open, Indian Wells PREMIER* 8 359 455 Dur (ext.) Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 6-4, 3-6, 6-4 Parcours
3 05-08-2019 Rogers Cup presented by National Bank, Toronto Premier 5 2 529 250 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Serena Williams 3-1 ab. Parcours
4 08-09-2019 US Open, Flushing Meadows G. Chelem 98 912 000 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Serena Williams 6-3, 7-5 Parcours

Finale en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 31-12-2018 ASB Classic, Auckland Intern'l 250 000 Dur (ext.) Drapeau : Allemagne Julia Görges 2-6, 7-5, 6-1 Parcours

Titre en double dames[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 11-09-2017 Coupe Banque Nationale
Québec
Intern'l 250 000 Moquette (int.) Drapeau : Hongrie Tímea Babos
Drapeau : République tchèque Andrea Hlaváčková
Drapeau : Canada Carson Branstine 6-3, 6-1 Parcours

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2017 1er tour (1/64) Drapeau : Slovaquie Kristína Kučová
2019 2e tour (1/32) Drapeau : Lettonie A. Sevastova 2e tour (1/32) Forfait Victoire Drapeau : États-Unis Serena Williams

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2019 1er tour (1/32)
Drapeau : Canada Sharon Fichman
Drapeau : États-Unis Whitney Osuigwe
Drapeau : États-Unis Taylor Townsend

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin   Dubaï Rome Canada Cincinnati Wuhan
Doha
2017             1er tour (1/64)
Drapeau : Hongrie Tímea Babos
   
2019 Victoire
Drapeau : Allemagne A. Kerber
4e tour (1/8)
Drapeau : Estonie A. Kontaveit
        Victoire
Drapeau : États-Unis S. Williams
   

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Classements WTA en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2016 2017 2018
Rang en simple 306 en augmentation 182 en augmentation 178
Rang en double 371 en augmentation 159 en diminution 541

Source : (en) Classements de Bianca Andreescu sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueuses classées dans le top 10 de la WTA lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Jeux olympiques
Masters
Premier
Elite Trophy
Intern'l
Fed Cup
# Drapeau : Canada Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 152 Drapeau : Nouvelle-Zélande Auckland 2019 Dur Drapeau : Danemark Caroline Wozniacki no 3 1/8 6-4, 6-4 Tableau
2 no 60 Drapeau : États-Unis Indian Wells 2019 Dur Drapeau : Ukraine Elina Svitolina no 6 1/2 6-3, 2-6, 6-4 Tableau
3 Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 8 Finale 6-4, 3-6, 6-4
4 no 24 Drapeau : États-Unis Miami 2019 Dur Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 4 1/16 6-4, 4-6, 6-1 Tableau
5 no 27 Drapeau : Canada Toronto 2019 Dur Drapeau : Pays-Bas Kiki Bertens no 5 1/8 6-1, 67-7, 6-4 Tableau
6 Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková no 3 1/4 6-0, 2-6, 6-4
7 Drapeau : États-Unis Serena Williams no 10 Finale 3-1 ab.
8 no 15 Drapeau : États-Unis US Open 2019 Dur Drapeau : États-Unis Serena Williams no 8 Finale 6-3, 7-5 Tableau

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Australian Open Junior Championships », sur itftennis.com
  2. (en) « Rolland Garros Junior French Championships », sur itftennis.com
  3. « Bianca Andreescu: confident, driven and ready to take flight », Tennis Canada, (consulté le 22 juillet 2015)
  4. Bianca Andreescu : confiante, motivée et prête à passer à l’attaque, sur tenniscanada.com, 6 mai 2015
  5. Bianca Andreescu remporte les titre en simple et en double à Gatineau, sur RDS, 14 août 2016
  6. Washington Open: Bianca Andreescu becomes first 21st century-born player to defeat top-20 rival, sur Firstpost, 4 août 2017
  7. Le duo canadien surprend au PEPS, sur Le Soleil, 16 septembre 2017
  8. Bianca Andreescu élue joueuse de l'année par Tennis Canada, sur La Presse, 5 décembre 2017
  9. « Un bel exploit pour Bianca Andreescu », sur La Voix de l'Est, (consulté le 5 janvier 2019)
  10. Matthieu Karmann, « Auckland : Le beau parcours de Bianca Andreescu », sur Le Figaro,
  11. « Bianca Andreescu, qualifiée pour la finale d'Indian Wells : « Comme des montagnes russes » », sur L'Equipe,
  12. « Bianca Andreescu bat Elina Svitolina et file en finale à Indian Wells », sur L'Equipe,
  13. « Indian Wells : Bianca Andreescu s'impose en finale face à Angelique Kerber », sur L'Equipe,
  14. « Miami : Bianca Andreescu, titrée à Indian Wells, abandonne », sur L'Equipe,
  15. « Charleston : Andreescu déclare forfait », sur L'Equipe,
  16. « Bianca Andreescu souffre d'une déchirure à l'épaule », sur Radio Canada,
  17. « Andreescu à la Rafael Nadal Academy », sur Radio Canada,
  18. « Bianca Andreescu forfait pour son deuxième tour contre Sofia Kenin », sur L'Équipe,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Classements WTA au 16 septembre 2019
Simple
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : Australie Ashleigh Barty 6 501
2 en stagnation Drapeau : République tchèque Karolína Plíšková 6 415
3 en stagnation Drapeau : Ukraine Elina Svitolina 5 131
4 en stagnation Drapeau : Japon Naomi Osaka 4 846
5 en stagnation Drapeau : Canada Bianca Andreescu 4 835
6 en stagnation Drapeau : Roumanie Simona Halep 4 803
7 en stagnation Drapeau : République tchèque Petra Kvitová 4 326
8 en stagnation Drapeau : Pays-Bas Kiki Bertens 4 325
9 en stagnation Drapeau : États-Unis Serena Williams 3 935
10 en stagnation Drapeau : Suisse Belinda Bencic 3 738
Double
Rang Évolution Nom Points
1 en stagnation Drapeau : République tchèque Barbora Strýcová 8 270
2 en stagnation Drapeau : Belgique Elise Mertens 7 185
3 en stagnation Drapeau : France Kristina Mladenovic 7 170
4 en stagnation Drapeau : Hongrie Tímea Babos 6 970
5 en stagnation Drapeau : Taipei chinois Hsieh Su-wei 5 755
6 en stagnation Drapeau : Biélorussie Aryna Sabalenka 5 667
7 en stagnation Drapeau : République tchèque Kateřina Siniaková 5 440
8 en stagnation Drapeau : Canada Gabriela Dabrowski 5 260
en stagnation Drapeau : République populaire de Chine Xu Yifan
10 en stagnation Drapeau : Pays-Bas Demi Schuurs 4 865