Scott Bigelow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scott et Bigelow.
Scott Charles Bigelow
Description de cette image, également commentée ci-après

Scott Bigelow en 1995

Données générales
Nom complet Scott Charles Bigelow
Nom de ring The Beast From The East
Bam Bam Bigelow
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né(e) le ,
Asbury Park, New Jersey
Mort(e) le (à 45 ans),
Hudson, Floride
Taille 6 3 (1,91 m)[1]
Poids 325 lb (148 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) décédé(e)
Fédération(s) World Wrestling Federation
New Japan Pro Wrestling
World Championship Wrestling
Extreme Championship Wrestling
Entraîné(e) par Larry Sharpe[2]
Carrière pro. 19862004

Scott Charles Bigelow, plus connu en tant que Bam Bam Bigelow est un catcheur américain né le à Asbury Park, dans le New Jersey aux États-Unis, décédé le à Hudson en Floride. Il débute sa carrière en 1986 avant de rejoindre la World Wrestling Federation (WWF) un an plus tard et quitte la fédération en 1988. Il part au Japon où il travaille à la New Japan Pro Wrestling et devient champion par équipe International Wrestling Grand Prix avec Vader. Il retourne à la WWF de 1993 à 1995 et rejoint l'Extreme Championship Wrestling. En 1996, il rejoint l'Extreme Championship Wrestling (ECW) et y devient champion du monde poids-lourds de l'ECW. Il part ensuite ensuite à la World Championship Wrestling (WCW) où il remporte le championnat hardcore de la WCW. Il décède le 19 janvier 2007 des suite d'une overdose de cocaïne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Entrainement et débuts (1986-1987)[modifier | modifier le code]

Bigelow s'entraîne auprès de Larry Sharpe dans le New Jersey[2]. Rapidement, il part à Memphis où il travaille à la Continental Wrestling Association sous le nom de Bam Bam Bigelow et devient l'un des rivaux de Jerry Lawler[2]. Il y remporte son premier titre en devenant le 28 juillet champion poids-lourds du Sud de l'American Wrestling Association[Note 1] en remportant une bataille royale[3]. Il perd ce titre le 8 septembre face à Lawler[4].

À l'automne, il part au Texas à la World Class Wrestling Association où il prend le nom de Crusher Yurkoff et y devient champion Télévision le 20 octobre après sa victoire sur Steve Simpson et perd ce titre le 1er décembre face à Tony Atlas[5],[6].

En 1987, il part au Japon où il lutte à la New Japan Pro Wrestling sous le nom de Crusher Bam Bam Bigelow[7].

World Wrestling Federation (1987-1988)[modifier | modifier le code]

À partir du mois de mai 1987, Bigelow participe àdes spectacles de la World Wrestling Federation (WWF)[8]. Le 11 novembre, il obtient facilement la victoire face à Hercules au cours de l'enregistrement de Saturday Night's Main Event du 26 novembre[9]. 15 jours plus tard au cours des Survivor Series, il fait équipe avec Don Muraco, Hulk Hogan, Ken Patera (en) et Paul Orndorff dans un match par équipe à élimination où il est le dernier membre de son équipe mais André The Giant l'élimine[10].


Japon[modifier | modifier le code]

Après quelques apparitions sur le circuit indépendant américain, Bigelow part pour le Japon en 1989 pour travailler à la New Japan Pro Wrestling. Il forme une équipe avec Big Van Vader avec qui il remporte le IWGP World Tag Team Championship. Il quitte la NJPW en 1992 pour se produire dans d'autres promotions japonaises, avant de quitter le Japon en fin d'année.

World Wrestling Federation[modifier | modifier le code]

Il est très vite surnommé la Bête de l'Est. Ainsi au Royal Rumble 1993 il défait The Big Boss Man en match simple. En juin 1993, il participe au King Of The Ring où il arrive en finale contre Bret Hart mais est battu par ce dernier. Par la suite, il entre en conflit avec Tatanka, après lui avoir scalpé une touffe de cheveux rouges. Après quelques mois de lutte Bam Bam Bigelow et Luna Vachon se font attaquer par Doink et Dink, les deux clowns de la WWE. Aux Survivor series 1993, il fait équipe avec Bastion Booger, Fatu et Samu et rencontre l'équipe de Doink.

Au Royal Rumble 1994, il remplace Ludvig Borga qui s'est blessé, dans un match contre son vieil ennemi Tatanka mais perd contre lui. Il participe également à la bataille du Royal Rumble où il fait passer Doink et Tatanka par dessus la 3e corde.

À WrestleMania X, il forme une équipe avec Luna Vachon et donne une correction à l'équipe Doink et Dink.

Puis il prend part au tournoi du King Of The Ring 1994 mais n'atteint pas les demi-finales.

Il rejoint la Million Dollar Corporation, dirigée par Ted DiBiase peu de temps après. À SummerSlam 1994, il fait équipe avec Irwin R. Schyster (IRS) pour battre par disqualification The Headshrinkers.

Aux Survivor Series 1994, lui et son équipe, la Million Dollar Corporation fait face à celle de Lex Luger "Guts & Glory" composé de Lex Luger, Mabel, Adam Bomb & The Smokin' Gunns, il finit survivant de son équipe avec King Kong Bundy.

Extreme Championship Wrestling[modifier | modifier le code]

World Championship Wrestling[modifier | modifier le code]

Bigelow arriva à la WcW en direct lors d'un émission de Nitro, dans le but de prouver au monde entier qu'il est le meilleur catcheur actuel, il commença donc une feud avec la star de l'époque : Bill Goldberg.

Décès[modifier | modifier le code]

Le , Bigelow a été retrouvé mort à son domicile, à Hudson, en Floride. Il était âgé de 45 ans. Les résultats d'autopsie ont montré que la mort de Bigelow était due à plusieurs médicaments trouvés dans son système, y compris des niveaux toxiques de cocaïne et un médicament anti-anxiété. Bigelow souffrait également d'un problème cardiaque, spécifiquement les maladies cardiovasculaires artériosclérose.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Continental Wrestling Association
    • CWA Southern Heavyweight Championship (1 fois)
  • NWA Northeast
    • NWA Northeast Heavyweight Championship (1 fois)
  • Universal Superstars of America
    • USA Heavyweight Championship (1 fois)
  • USA Xtreme Wrestling / USA Pro Wrestling
    • UXW/USA Pro Heavyweight Championship (2 fois)
  • World Class Championship Wrestling
    • WCCW Television Championship (1 fois)
  • Pro Wrestling Illustrated
    • Classé 68e des 500 meilleurs catcheurs en 2003
    • Classé 36e des 100 meilleures équipes avec Big Van Vader en 2003
  • Wrestling Observer Newsletter
    • Rookie de l'année en 1986

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Le surnom de Bam Bam Bigelow vient de la série animée Les Pierrafeu diffusée dans les années 1960 aux États-Unis : les Laroche ont un fils adoptif appelé dans la version originale Bamm-Bamm et était doté d'une force hors du commun.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Continental Wrestling Association est une fédération partenaire de l'American Wrestling Association.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Bam Bam Bigelow », sur Online World of Wrestling (consulté le 30 août 2015).
  2. a, b et c (en) Erik Beaston, « Full Career Retrospective and Greatest Moments for Bam Bam Bigelow », sur Bleacher Report,‎ (consulté le 30 août 2015).
  3. (en) « CWA », sur Cagematch (consulté le 30 août 2015).
  4. (en) « CWA », sur Cagematch (consulté le 30 août 2015).
  5. (en) « WCWA », sur Cagematch (consulté le 30 août 2015).
  6. (en) « WCWA », sur Cagematch (consulté le 30 août 2015).
  7. (en) « Matchs de Bam Bam Bigelow à la New Japan Pro Wrestling en 1987 », sur Cagematch (consulté le 30 août 2015).
  8. (en) « Matchs de Bam Bam Bigelow à la World Wrestling Federation en 1987 », sur Cagematch (consulté le 30 août 2015).
  9. (en) Josh Nason, « WWF Saturday Night's Main Event episode 13 review: Hulk Hogan vs. King Kong Bundy, Randy Savage vs. Bret Hart, THE BOZ », sur Figure Four/Wrestling Observer Newsletter,‎ (consulté le 30 août 2015).
  10. (en) Marc Elusive, « On the Marc Reviews: Survivor Series 1987 », sur 411mania,‎ (consulté le 30 août 2015).