David Finlay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Finlay.
David Finlay
Description de cette image, également commentée ci-après

Dave Finlay en 2008.

Données générales
Nom complet David Edward Finlay
Nom de ring Belfast Brawler schock
Finlay
Dave Finlay
Nationalité Drapeau de l'Irlande du Nord Irlande du Nord
Date de naissance (57 ans),
Belfast
Taille 5 10 (1,78 m)[1]
Poids 230 lb (105 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) retraité
Fédérations World Championship Wrestling
World Wrestling Entertainment
Entraîneur David Finlay Sr.
Carrière pro. 19782012

David Edwards Finlay, (né le à Belfast), plus simplement connu en tant que Finlay, était un catcheur Nord-Irlandais employé à la fédération World Wrestling Entertainment dans la division WWE SmackDown. Il a été 1 fois WWE United States Championship à la WWE. Il a aussi été une fois WCW World Television Championship et une fois vainqueur du Hardcore Junkyard Invitational Tournament en 1999 à la WCW. Il était aussi connu pour être le père de Hornswoggle en "storyline" à la WWE.

Carrière[modifier | modifier le code]

World Championship Wrestling (1995-2000)[modifier | modifier le code]

Finlay à la WCW remportait le titre WCW TV Championship et le WCW Hardcore Championship à la suite de plusieurs défaites contre Raven et Matt Morgan de SVR. Il fait donc un heel turn. L'irlandais suit alors une ligne de défaite à la suite de son mouvement Heel. Le 15 mai 1998, il adopte le brogue kick jusqu'en 2000 ou il quitte la WCW pour manque de respect dit-il.

World Wrestling Entertainment (2004-2011)[modifier | modifier le code]

Peu après avoir quitté la WCW, Dave Finlay est engagé par la WWE pour être Road Agent (agent qui a pour but de préparer les superstars avant leur combat) et entraîner les Divas.

SmackDown (2004-2007)[modifier | modifier le code]

Il faut attendre 2004 pour qu'il envisage un retour sur le ring. Il combat Jamie Noble lors d'un house show à Glasgow[2]. Il revient à SmackDown le 30 décembre 2005[3].

En janvier 2006, contre Matt Hardy, il perd par disqualification[4]. Après le match, il continue à attaquer son adversaire, il devient alors un catcheur heel. Il entre ensuite dans une rivalité en battant Bobby Lashley dans un Lumberjack match. Il fut aussi un des participants du tournoi de King of the Ring 2006 : il élimine Chris Benoit en quart de finale mais perd en demi-finale face à Bobby Lashley. Lors de la finale, il aide Booker T à battre Bobby Lashley. À Judgment Day 2006, il est battu par Chris Benoit[5]. Il détrône le United States Champion Bobby Lashley le 14 juillet 2006 à WWE SmackDown avec l'aide Hornswoggle[6]. À The Great American Bash 2006 il conserve le titre face à Sir William Regal avec l'aide de Little Bastard[7]. Le 1er septembre 2006, il perd la ceinture dans un Triple Threat match, battu par M.. Kennedy[8]. Après avoir perdu le titre, il entre en rivalité avec Bobby Lashley et Batista. À No Mercy 2006, il participe au Fatal-4-Way match pour le World Heavyweight Championship mais ne gagne pas la ceinture[9]. Après avoir quitté King Booker et le King Booker's Court, il perd contre Batista en novembre 2006. À Armageddon, il fait équipe avec King Booker contre le champion du monde Batista et le champion de la WWE John Cena mais il perd ce combat. Le 1er avril, à Wrestlemania XXIII, il participe au Money in the bank, mais il est remporté par M. Kennedy.

Le 7 juillet 2007, Finlay bat Ric Flair avec sa nouvelle prise de finition : le Celtic Knot. Le 18 août 2007, à Saturday Night's Main Event, il est en équipe avec The Great Khali et perd contre Kane et Batista[10]. À SummerSlam (2007), il perd contre Kane mais il prend sa revanche le 14 septembre en remportant un Street Fight match[11]. À Cyber Sunday 2007, il perd contre Rey Mysterio[12]. Quand Hornswoggle eut une rivalité avec The Great Khali il interviendra souvent, ce qui lui fera faire un face turn. Le 3 mars, Finlay annonce qu'il est le vrai père de Hornswoggle[13] et entre en rivalité avec JBL. Il perdra contre celui-ci lors du Belfast Brawl de WrestleMania XXIV[14].

ECW (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Finlay et Hornswoggle en 2008
Finlay et Hornswoggle en 2008.

Lors du royal rumble 2008, il est éliminé par DQ. Le 25 janvier, il bat The Great Khali par KO dans une Belfast Brawl. Le 25 juin, il se fait drafter à ECW avec Hornswoggle[15]. À Night Of Champions, Finlay et Hornswoggle perdent face à John Morrison et The Miz, dans un match pour le titre par équipe[16]. À The Great American Bash 2008, Finlay et Hornswoggle participent à un Fatal-Four Way Tag Team match pour le WWE Tag Team Championship, contre The Miz et John Morrison, Zack Ryder et Curt Hawkins, ainsi que Jesse et Festus, match qu'ils ne remportent pas[17]. Le 22 juillet à ECW, Finlay perd dans un Fatal 4 Way désignant le challenger numéro 1 pour le titre de l'ECW à SummerSlam 2008 face à John Morrison, The Miz et Matt Hardy. C'est finalement Matt Hardy qui remporte ce match[18]. Le 26 août, à ECW, Finlay obtient sa qualification au Scramble match après une victoire sur Mike Knox[19]. À Unforgiven 2008, il affronte Mark Henry, The Miz, Matt Hardy et Chavo Guerrero mais ne remporte pas le ECW Championship car c'est Matt Hardy qui remporte le match et la ceinture[20]. Lors de ECW du 4 novembre, il bat Mark Henry, ce qui lui permet d'affronter Matt Hardy lors du prochain ECW pour le ECW Championship mais Matt Hardy conservera sa ceinture[21]. Lors d'Armageddon 2008, il bat Mark Henry, dans un Belfast Brawl match, après plusieurs coups de shillelagh[22].

Le 25 janvier 2009, il participe au Royal Rumble 2009[23]. Lors de No Way Out 2009, le 15 février 2009, il perd face à Jack Swagger dans un match pour le titre de ECW Champion[24]. Le 13 mars à SmackDown il se qualifie pour le Money In The Bank de WrestleMania XXV contre The Brian Kendrick[25] qui sera remporté par CM Punk[26]. Lors de The Bash 2009, il affronte Tommy Dreamer, Christian, Jack Swagger et Mark Henry pour le ECW Championship dans un Scramble match mais Tommy Dreamer conserve son titre[27].

Retour à SmackDown et renvoi (2009-2011)[modifier | modifier le code]

Finlay est drafté à Smackdown le 26 juin 2009[28] où pour son premier match il perd face à Dolph Ziggler. Le 7 août, il participe à un Fatal Four Way pour désigner le challenger au titre intercontinental avec Mike Knox, R-Truth et Dolph Ziggler remporté par ce dernier. Il entre ensuite en rivalité avec Mike Knox. La rivalité prend fin lorsque Finlay le bat lors d'un Belfast Brawl. Lors du show Smackdown du 23 octobre 2009, il se qualifie avec Matt Hardy, R-Truth, Tyson Kidd & David Hart Smith pour intégrer l'équipe Smackdown aux côtés de Chris Jericho et Kane lors de Bragging Rights 2009. Lors de l’événement, c'est son équipe qui gagne.

Finlay entre par la suite en semi-retraite, effectuant aussi les tâches d'entraineur (il forme les jeunes catcheurs inexpérimentés) et d'agent parallèlement à sa carrière de catcheur. Il gagne par disqualification face à Batista à Raw le 22 janvier 2010. Après le match il se fait violemment attaquer par Batista. Il n’apparaîtra plus qu'occasionnellement, notamment lors de la bataille royale de WrestleMania XXVI et une de WWE SmackDown.

À noter que Dave Finlay est l'un des producteurs de l'émission Smackdown.

Finlay a été renvoyé de la WWE le 29 mars 2011 à la suite d'un incident en house show ; il avait demandé au catcheur The Miz d'interrompre l'hymne américain pour se faire siffler par le public, ce qui a déplu à des membres de la Garde Nationale américaine (avec qui la WWE a un partenariat) présents lors de ce show et qui se sont plaints auprès des officiels de la WWE. Il était également formateur de jeunes talents au sein de la WWE. En juin 2011, la WWE a décidé de le licencier.

Retour à la World Wrestling Entertainment (2012-...)[modifier | modifier le code]

Producteur (2012-...)[modifier | modifier le code]

Après un passage dans le circuit indépendant et un an après l'incident en House Show, Finlay est retourné le 11 juillet 2012, comme producteur dans les coulisses. Les deux parties ont négocié depuis WrestleMania XXVIII, mais il y avait des situations ayant retardé l'accord en cours de finalisation[29]. Finlay a fait une apparition sur le 20e anninversaire de l'épisode de Raw en Janvier 2013, comme l'un des agents qui ont séparés The Rock et CM Punk. Il est alors apparu sur l'ensemble actif de la WWE sur l'application de la WWE pour parler de l'Elimination Chamber match. Il est apparu le 7 octobre 2013, lorsque que la famille Rhodes fêtaient leur victoire après leur match avec The Shield à Battleground, et de nouveau la nuit suivante lors de Raw pour séparer la bagarre de Daniel Bryan et Randy Orton en dehors du ring. Finlay est également apparu le 7 juillet 2014 lors de Raw, avec le retour des lutteurs Jamie Noble et Joey Mercury, séparant Roman Reigns et Kane. Finlay a ensuite subi un Spear de Roman Reigns[30]. Il a fait une autre apparition avec le retour des lutteurs Jamie Noble et Joey Mercury le 28 juillet 2014 lors de Raw, séparer une bagarre entre Stephanie McMahon et Brie Bella[31].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Finlay avec son shillelagh (gourdin)
Finlay avec son shillelagh.
  • Surnom
    • The Belfast Brawler[32]
    • The Belfast Bruiser
    • The King of Terror
    • The Man who Loves to Fight
    • The Shillelagh Swingin' Bruiser

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • British championships
    • 4 fois World Middleweight Championship[32]
  • Commonwealth championships
    • 1 fois CW British Commonwealth Heavyweight Championship
    • 4 fois CW World Middleweight Championship
  • Irish championships
    • 1 fois Irish National Championship[37]
  • Joint promotions
    • 5 fois British Heavy Middleweight Championship[32]
    • 2 fois British Light Heavyweight Championship en 1982 et 1983[32]

Vie privée[modifier | modifier le code]

David Finlay est marié avec Manuella, qui lui a donné ses trois enfants. Il a aussi entraîné des catcheurs comme CM Punk, et des divas telles que Trish Stratus, Michelle McCool et Maryse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil de Fit Finlay », sur Online World of Wrestling (consulté le 28 août 2015).
  2. (en) « WWE Live Event in Glasgow, 21 mars 2004 », sur Online World of Wrestling (consulté le 30 juillet 2009)
  3. (en) « Résultats SmackDown, 30 décembre 2005 », sur Online World of Wrestling (consulté le 30 juillet 2009)
  4. (en) « Résultats SmackDown, 20 janvier 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 30 juillet 2009)
  5. (en) « Résultats Judgment Day 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  6. a et b (en) « Finlay's first United States Championship reign », sur WWE (consulté le 7 juillet 2009)
  7. (en) « Résultats The Great American Bash 2006 », sur SLAM! Wrestling,‎ (consulté le 5 juillet 2009)
  8. (en) « Résultats SmackDown, 1er septembre 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 30 juillet 2009)
  9. (en) « Résultats No Mercy 2006 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  10. (en) « Résultats Saturday Night's Main Event, 18 août 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 30 juillet 2009)
  11. (en) « Résultats SummerSlam 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 14 juin 2009)
  12. (en) « Résultats Cyber Sunday 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  13. (en) « Results: The Truth about Hornswoggle, According to JBL », sur WWE,‎ (consulté le 29 juillet 2009)
  14. (en) « Résultats WrestleMania XXIV », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  15. (en) « 2008 WWE Draft », sur WWE (consulté le 7 juillet 2009)
  16. (en) « Résultats Night of Champions 2008 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 28 juillet 2009)
  17. (en) « Résultats The Great American Bash 2008 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 5 juillet 2009)
  18. (en) « Résultats ECW, 22 juillet 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 30 juillet 2009)
  19. (en) « Résultats ECW, 26 juillet 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 30 juillet 2009)
  20. (en) « Résultats Unforgiven 2008 », sur Online World of Wrestling,‎ (consulté le 23 juillet 2009)
  21. (en) « Résultats ECW, 26 juillet 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 4 novembre 2009)
  22. (en) « Résultats Armageddon 2008 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  23. (en) « Résultats Royal Rumble 2009 », sur SLAM! Wrestling,‎ 26 janvier2009 (consulté le 9 juin 2009)
  24. (en) « Résultats No Way Out 2009 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  25. (en) « Résultats SmackDown, 13 mars 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 30 juillet 2009)
  26. (en) « WWE WrestleMania 25, résultats », sur Online World of Wrestling (consulté le 24 juillet 2009)
  27. (en) « Résultats The Bash 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 25 juillet 2009)
  28. (en) « Trump's Last Laugh », sur WWE (consulté le 27 juillet 2009)
  29. (en) « Fit Finlay Returns to WWE, AW Comments on MITB Pre-show Match, Retro RAW T-shirts – TWNP - Wrestling News & Information », sur TWNP - Wrestling News & Information, http://www.google.com/+Twnpnews (consulté le 28 octobre 2015)
  30. « At RAW in Montreal, Roman Reigns says he can stop John Cena », sur tribunedigital-baltimoresun (consulté le 28 octobre 2015)
  31. « Stephanie McMahon-Brie Bella feud highlights RAW », sur baltimoresun.com (consulté le 28 octobre 2015)
  32. a, b, c et d (en) « Bio de Fit finlay », sur SLAM! Wrestling (consulté le 30 juillet 2009)
  33. (en) « WWE The Music, Vol. 8 »
  34. (en) « Historique du British Heavyweight Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 7 septembre 2009)
  35. (en) « Historique du CWA Intercontinental Heavyweight Championship », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 7 septembre 2009)
  36. (en) « Catch Wrestling Association Title Histories », sur titlehistories.com (consulté le 7 juillet 2009)
  37. (fr) « Bio de Fit Finlay », sur WillyWrestleFest (consulté le 30 juillet 2009)
  38. (de) « PWI500: die Charts der Pro Wrestling Illustrated », sur genickbruch.com (consulté en *****)
  39. (en) « World Television Title (1985-2000) », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le 7 juillet 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :