Reggie White

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir White.
Reggie White
Description de l'image Green Bay Packers at White House 1997.jpg.
Nom complet Reginald Howard White
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
à Chattanooga, Tennessee
Décès (à 43 ans)
Cornelius, Caroline du Nord
Taille 1,96 m (6 5)
Poids 136 kg (299 lb)
Surnom The Minister of Defense
Numéro 92
Position Defensive tackle, Defensive end
Carrière universitaire ou amateur
1980-1983 Volunteers du Tennessee
Carrière professionnelle
1985-1992
1993-1998
2000
Eagles de Philadelphie
Packers de Green Bay
Panthers de la Caroline
1984-1985 Showboats de Memphis (USFL)
Super Bowl XXXI
Pro Bowl 1986, 1987, 1988, 1989, 1990
1991, 1992, 1993, 1994, 1995
1996, 1997, 1998
All-Pro 1986, 1987, 1988, 1989, 1990
1991, 1995, 1998
Carrière pro. 1984-2000

College Football Hall of Fame 2002

Pro Football Hall of Fame 2006

(en) Statistiques sur NFL.com

Reginald Howard « Reggie » White, surnommé The Minister of Defense, né le à Chattanooga et mort le à Cornelius, est joueur américain de football américain qui évoluait au poste de defensive tackle ou defensive end.

Biographie[modifier | modifier le code]

Volunteers du Tennessee[modifier | modifier le code]

Il effectue sa carrière universitaire avec les Volunteers du Tennessee.

Showboats de Memphis[modifier | modifier le code]

Reggie White est recruté à la sortie de sa carrière universitaire par les Showboats de Memphis de la toute nouvelle ligue professionnelle United States Football League (USFL). Avec les Showboats, White dispute deux saisons, réussissant 192 plaquages, avant que l'USFL prenne fin[1]. En 1989, il signe un contrat de 6,1 millions de dollars avec les Eagles, continuant sa domination sur la gauche de la ligne défensive de l'équipe[2].

Eagles de Philadelphie[modifier | modifier le code]

À l'arrêt de l'USFL, il signe aux Eagles de Philadelphie en National Football League (NFL), qui détiennent ses droits dans la ligue[1]. White a disputé huit saisons avec les Eagles de Philadelphie, avec un total de 124 sacks dont 21 en 1987 lors d'une saison à 12 rencontres. Lors de la saison 1987, Reggie White est désigné meilleur joueur de la saison pour la première fois de sa carrière[1].

Packers de Green Bay[modifier | modifier le code]

Reggie White avec notamment Brett Favre présentant au Président des États-Unis Bill Clinton un maillot des Packers après la victoire au Super Bowl XXXI (1997).

Agent libre[3], Reggie White signe un contrat de 17 millions de dollars sur quatre ans et rejoint les Packers de Green Bay[1]. White joue deux Super Bowls avec les Packers de Brett Favre, recruté en même temps que lui[1]. Il remporte le Super Bowl XXXI avec les Packers, mettant fin à la rencontre contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre par un sack. Ses trois sacks lors de cette édition de ce Super Bowl est un record individuel[1]. Un an plus tard, lors de la saison 1998, il est désigne meilleur défenseur de la ligue pour la seconde fois de sa carrière. Malgré ses performances de haut niveau, les Packers échouent lors du Super Bowl XXXII. Après la défaite, il prend sa retraite, pour la deuxième fois, après une première annonce un jour avec le début de la saison 1998[1].

Panthers de la Caroline[modifier | modifier le code]

En 2000, White sort de sa retraite sportive après une année hors des terrains[1]. Il joue une saison aux Panthers de la Caroline. Il dispute toutes les rencontres de la saison régulière avec les Panthers, réussissant 5,5 sacks et forçant un fumble. Il prend alors définitivement sa retraite à la fin de la saison. Sa dernière saison est décevante mais il reste l'un des meilleurs joueurs de l'histoire à son poste[1].

Palmarès et postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « White dies Sunday morning », ESPN Classic, (consulté le 15 avril 2017)
  2. (en) Paul Zimmerman, « White Heat : The Eagles' dominating defensive end, Reggie White, a Baptist minister, reaps as much mayhem as he sows », Sports Illustrated, (consulté le 15 avril 2017)
  3. (en) Peter King, « Trip to Bountiful : With the onset of free agency in the NFL, stars like Reggie White of the Eagles are hitting the road to offer their services to the highest bidders », Sports Illustrated, (consulté le 15 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]