Norman Smiley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Norman Smiley
NormanSmiley2007.png

Norman Smiley en 2007

Données générales
Nationalité
Naissance
Taille
6 2 (1,88 m)[1]
Poids
238 lb (108 kg)[1]
Catcheur retraité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.

Norman Anthony Smiley (né le à Southampton) est un catcheur (lutteur professionnel) et un entraîneur de catch britannique.

Il grandit en Floride et commence à devenir catcheur après le lycée. Il se fait connaitre au Mexique à la Empresa Mexicana de la Lucha Libre / Consejo Mundial de Lucha Libre (EMLL puis CMLL fin 1991) au début des années 1990 sous le nom de Black Magic et y remporte une fois le championnat du monde poids lourd du CMLL.

Il rejoint la World Championship Wrestling (WCW) et est à deux reprises champion Hardcore de la WCW au début des années 2000.

Après le rachat de la WCW par la World Wrestling Federation (WWF) en mars 2001, Smiley lutte dans diverses fédération notamment à la World Wrestling All-Stars (en) entre 2001 et 2003 avant d'arrêter sa carrière en 2008.

Il devient entraîneur au WWE Performance Center.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Smiley grandit en Grande Bretagne mais quand ses parents divorcent, sa mère part avec lui vivre à Miami[3].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Entrainement et début aux États-Unis puis passage à l'Universal Wrestling Federation (1986-1990)[modifier | modifier le code]

Smiley s'entraîne pour devenir catcheur auprès de Boris Malenko (en), Karl Gotch et Dean Malenko[3]. Il lutte d'abord en Floride puis par en 1988 au Japon où il travaille à l'Universal Wrestling Federation (en) (UWF) jusqu'en 1990[4].

Il fait un bref passage à la World Championship Wrestling durant Starrcade le 16 décembre 1990 où il fait équipe avec Chris Adams et ils perdent leur combat face à Konnan et Rey Misterio, Sr.[5],[6].

Empresa Mexicana de la Lucha Libre / Consejo Mundial de Lucha Libre (1991-1998)[modifier | modifier le code]

Au cours de son apparition à la WCW, Smiley rencontre Konnan qui lui propose d'aller au Mexique à la Empresa Mexicana de la Lucha Libre / Consejo Mundial de Lucha Libre (EMLL puis CMLL fin 1991)[5].

World Championship Wrestling[modifier | modifier le code]

Il débuta à la World Championship Wrestling en 1997 avec une nouvelle gimmick, celle de Big Widdle. Smiley créa une équipe avec Chris Adams. Il débuta une feud avec Chavo Guerrero où il détruisit la mascotte des Guerrero's, Wood Chipper. En 1999, il entra dans la division Hardcore avec un nouveau surnom "Screamin" Norman Smiley où il devint le nouveau WCW Hardcore Championship en battant Brian Knobbs dans la finale du tournoi. Il le remporta encore une deuxième fois. Son premier règne a duré 51 jours et le deuxième 42 jours. Après le rachat de la WCW, Smiley se fait limoger par la WWE et part sur le circuit indépendant.

Circuit indépendant et Total Nonstop Action Wrestling[modifier | modifier le code]

Norman catcha pour la X Wrestling Federation et la World Wrestling All-Stars avant de retourner sur le circuit indépendant de Floride. Il a fait une brève apparition à la Total Nonstop Action Wrestling en 2002.

Retour à la WWE[modifier | modifier le code]

En 2003 et 2004, il catche occasionnellement pour la WWE à Heat et Velocity. En 2006, il retourne à la FCW et catche jusqu'en 2010, il devient manager général de la FCW.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Championnats et accomplissements[modifier | modifier le code]

  • Four Star Championship Wrestling
    • FSCW Heavyweight Championship (1 fois)
  • Future of Wrestling
    • FOW Heavyweight Championship (1 fois)
  • Global Wrestling Alliance
    • GWA Global Television Championship (1 fois)
  • Independent Pro Wrestling Association
    • IPWA Southern Championship (1 fois)
    • IPWA Tag Team Championship (1 fois) avec Joe DeFuria
  • Maximum Pro Wrestling
    • MXPW Heavyweight Championship (1 fois)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Norman Smiley », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 novembre 2017)
  2. (en) « Norman Smiley », sur Cagematch (consulté le 27 novembre 2017)
  3. a et b (en) Kyle Dunning, « The Best Of British, Vol. 3 », sur ewrestlingnews.com, (consulté le 27 novembre 2017)
  4. (en) Alex Marvez, « Hardworking Smiley Tries To Wiggle His Way Into Wwe », sur Sun Sentinel, (consulté le 27 novembre 2017)
  5. a et b (en) Greg Oliver, « Smiley's screaming his way to the top », sur Slam! Wrestling, (consulté le 27 novembre 2017)
  6. (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Starrcade ’90: Collision Course », sur 411mania, (consulté le 27 novembre 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]