Manabu Nakanishi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nakanishi.
Manabu Nakanishi
Manabu Nakanishi 2015.JPG

Manabu Nakanishi en 2015.

Données générales
Nationalité
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
KyotoVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
6 1 (1,85 m)[1]
Poids
276 lb (125 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.
- aujourd'hui

Manabu Nakanishi (中西学, Nakanishi Manabu?), né le à Kyōto, est un catcheur japonais qui travaille actuellement à New Japan Pro Wrestling.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a participé aux Jeux olympiques d'été de 1992 à Barcelone. Il a travaillé à la New Japan Pro Wrestling et à la World Championship Wrestling sous le nom de Kurasawa. À la WCW il a été managé par le Colonel Robert Parker. Il y a cassé le bras de Road Warrior Hawk et battu « Macho Man » Randy Savage. Lors de Wrestle Kingdom V in Tokio Dome lui et Strong Man perdent et ne gagnent pas les ceinture par équipe de la NJPW de Giant Bernard et Karl Anderson dans un latch qui contenée aussi Beer Money.

New Japan Pro Wrestling[modifier | modifier le code]

Lors de Dissidence 2009, il bat Hiroshi Tanahashi et remporte le IWGP Heavyweight Championship[3]. Lors de Dominion 6.20, il perd le titre contre Hiroshi Tanahashi[3].

Lors de Wrestle Kingdom V in Tokyo Dome, ils perdent contre Bad Intentions (Giant Bernard et Karl Anderson) dans un match à trois voies, qui comprenait également Beer Money, Inc. (James Storm et Robert Roode) et ne remportent pas les IWGP Tag Team Championship[4].

Lors de New Japan Cup 2013 - Tag 1, il perd contre Toru Yano lors du premier tour de la New Japan Cup 2013.

Lors de Dominion 6.22, il perd contre Rob Conway et ne remporte pas le NWA World Heavyweight Championship[5].

Le 5 janvier 2017, lui, Hiroshi Tanahashi et Ryusuke Taguchi battent Los Ingobernables de Japón (Bushi, Evil et Sanada) et remportent les NEVER Openweight 6-Man Tag Team Championship[6]. Lors de The New Beginning in Osaka, ils perdent les titres contre Los Ingobernables de Japón (Bushi, Evil et Sanada)[7].

Prises de finition et favorites[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Manabu Nakanishi[8]
Année 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
Rang 145 en augmentation141 Non classé 125 en diminution131 en augmentation29 en diminution80 en diminution106 en diminution159 en diminution167
Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 à 2012 2013 2014 à 2016 2017
Rang en diminution234 en augmentation154 en diminution116 en diminution176 en augmentation69 en diminution185 Non classé 319 Non classé 298

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Manabu Nakanishi », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 octobre 2017)
  2. a, b, c et d (en) « Manabu Nakanishi », sur Cagematch (consulté le 12 octobre 2017)
  3. a et b (en) « Puroresu Central profile », Puroresu Central (consulté le 9 décembre 2009)
  4. (en) Steve Gerweck, « 1/4 TNA-NJPW Results: Tokyo, Japan », WrestleView, (consulté le 4 janvier 2011)
  5. (ja) « Dominion 6.22 », New Japan Pro Wrestling (consulté le 22 juin 2013)
  6. (en) « NJPW results for January 5, 2017 », http://puroresuspirit.net/, (consulté le 5 janvier 2017)
  7. (en) Bryan Rose, « NJPW New Beginning in Osaka live results: Naito vs. Elgin », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 11 février 2017)
  8. (en) « PWI Ratings for Manabu Nakanishi », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 12 octobre 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]