Tokyo Dome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tokyo Dome
TokyoDome8946.jpg
Généralités
Surnom(s)
The Big Egg, Tokyo Egg Dome
Adresse
3, Koraku 1-chome
Bunkyo-ku, Tōkyō
Construction et ouverture
Début de construction
Ouverture
Architecte
Takenaka Corporation, Nikken Sekkei
Coût de construction
35 milliards ¥
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Tokyo Dome Corporation
Équipement
Surface
Pelouse artificielle
Capacité
55 000
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte du Japon
voir sur la carte du Japon
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Tokyo
voir sur la carte de Tokyo
Red pog.svg

Le Tokyo Dome (東京ドーム, Tōkyō Dōmu?, TSE : 9681) est un stade pourvu de 55 000 sièges localisé dans l'arrondissement de Bunkyō, à Tōkyō. C'est le terrain des Yomiuri Giants, une équipe de baseball japonaise, et le Dome a parfois accueilli des rencontres de basket-ball et de football américain, aussi bien que des combats de catch et de free fight, des courses de monster trucks ou encore des concerts comme ceux de X-Japan, Luna Sea; L'Arc~en~Ciel, Michael Jackson, Prince, des Rolling Stones, Guns'N Roses ou Céline Dion. Il est surnommé « Big Egg » en raison de sa forme.

Le Tokyo Dome est aussi au centre de Tokyo Dome City qui contient le Tokyo Dome Hotel conçu par Kenzō Tange, un parc d'attractions entouré d'un centre commercial, nommé Tokyo Dome City Attractions surmonté de Thunder dolphin, le 7e plus haut circuit de montagnes russes du monde. En haut de LaQua se trouve un onsen, l'un des seuls à Tōkyō.

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis 1994, la New Japan Pro Wrestling organise chaque année le 4 janvier le plus grand évènement de puroresu intitulé Wrestle Kingdom, attirant régulièrement entre 30 000 et 60 000 spectateurs.

Des concerts se jouent régulièrement au Tokyo Dome. Notamment Michael Jackson qui a lancé sa première tournée en tant qu'artiste solo avec trois concerts à guichets fermés dans l'ancien stade, avec une fréquentation totale de 135 000 spectateurs les 13, 14 et 15 septembre 1987. Notons aussi la tournée Use your illusion de Guns n'Roses en 1992. Le 8 novembre 1987 le koruaken a été fermé, puis démoli en février 1988, actuellement sur l'ancien site de la superficie du champ centre-droit il y a un gratte-ciel, l'Hôtel Tokyo Dome et sur le reste de l'ancien stade a été créé le Tokyo Dome ; l'année suivante, Michael Jackson était revenu donc en 1988, pour donner 9 concerts au mois de décembre.

L'Arc~en~Ciel y a joué pour la première fois le 23 décembre 1997 (premier concert du groupe avec Yukihiro comme membre de session). Les 56 000 places ont été vendues en 4 minutes.

Mariah Carey a chanté au Tokyo Dome en 1996 et 1998 avec l'intégralité des tickets vendus en quelques heures

Le 31 décembre 1997, le groupe X Japan y donna son dernier concert, le Last Live. Ce fut la dernière apparition du guitariste Hideto 'hide' Matsumoto avec le groupe. En mars 2008, X Japan ressuscité y a donné trois concerts les 28, 29 et 30 mars, hide apparaissant sur des vidéos en hologramme, ou remplacé par Sugizo, le guitariste du groupe Luna Sea, pour certaines parties de guitare. Le groupe y a également joué les 2 et 3 mai 2009.

Les 6 et 7 juillet 2001, la chanteuse Ayumi Hamasaki a donné 2 concerts exceptionnels au Tokyo Dome, dans le cadre de son Dome Tour 2001.

En 2008, Céline Dion a donné deux concerts exceptionnels les 8 et 9 mars dans le cadre de sa tournée mondiale Taking Chances Tour.

En 2009, le groupe japonais KAT-TUN de la Johnny's Entertainment établit un record puisqu'il fit 8 concerts d'affilée au Tokyo Dome, du 15 au 21 mai, chantant ainsi devant un total de 440 000 fans[1]. Il détrone donc le groupe Smap (également de la JE), qui a chanté 6 soirs de suite en 2008 [2].

En 2010, le groupe japonais The GazettE confirma que le groupe allait donner un concert le 26 décembre, ce qui conclura leur tournée NAMELESS LIBERTY SIX BULLETS.

En 2010, le 3 novembre, le groupe electro Jpop Perfume a réalisé un concert s'intitulant "1234567891011" en référence à la 11e année que le groupe allait passer. Le concert a attiré 50 000 spectateurs. Les 3 et 4 décembre 2011, la chanteuse Nana Mizuki y donne deux concerts sur deux jours dont les places seront vendues en quelques heures seulement. Elle deviendra la première seiyuu à s'être produit dans la plus grande salle du Japon.

En 2011, l'agence SM Entertainment effectue une world tour s'intitulant SMTown Live '10 World Tour , SM Town Live World Tour III et se produira pendant 3 jours au Tokyo Dome (2,3,4 septembre ) avec ses artistes Girl's Generation, Shinee, F(x), Boa, Super Junior, TVXQ, Super-Junior-M, Kangta, The Grace , J-Min, Kim Min-Jong. Après cela, il remporte un franc succès et continuera les autres années (2012/2013) à se produire ici, en ajoutant leur nouveau groupe masculin, EXO.

En 2012 le groupe AKB48 y effectuera trois concerts s'intitulant "AKB48 in TOKYO DOME ~1830m no Yume~ " 1 830 mètres correspondant à la distance entre le théâtre des AKB48 et le Tokyo Dome.

En 2013 (le 6 janvier), le groupe sud-coréen KARA un girlsband, fait son premier concert, s'intitulant "Karasia 2013 Happy New Year in Tokyo Dome". C'est une première dans le monde la k-pop car elles seront le premier groupe féminin à effectuer un concert au Tokyo Dome[3].

En 2013 (le 22, 23, 24 et 25 août), le groupe AKB48 se rendra une nouvelle fois au Tokyo Dome lors de sa tournée "AKB48 2013 Manatsu no Dome Tour ~Mada mada, Yaranakya Ikenai koto ga aru~"

En 2014 (le 9 décembre), le girlsband sud-coréen Girls Generation a fait son premier concert solo au Tokyo Dome. Ce concert s'intitule "The Best Live at Tokyo Dome".

En 2016 (le 19 Septembre), le groupe de Kawaii-Metal BABYMETAL fera son premier concert solo au Tokyo Dome. Ce concert s'intitule "Legend -Metal Resistance-"

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « Record Breaking 8 Consecutive Days in Tokyo Dome Concert Sold Out » (consulté le 21 juin 2009)
  2. (en) « Past Schedule Concerts » (consulté le 24 mars 2012)
  3. Voir l'article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]