Richard Berry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berry (homonymie) et Richard Berry (homonymie).
Richard Berry
Description de cette image, également commentée ci-après

Richard Berry photographié par le Studio Harcourt en 2006

Nom de naissance Richard Élie Benguigui
Naissance (64 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de France Français
Profession acteur, réalisateur et scénariste
Site internet http://www.richardberrylesite.com

Richard Berry, né Richard Élie Benguigui[1] le à Paris, est un acteur, réalisateur et scénariste de cinéma français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Berry au festival de Cannes 1996.

Richard Élie Benguigui est le fils de Maurice Benguigui et Stella Valency[2], commerçants. Richard Berry, sa sœur Marie (née en 1952) et son frère Philippe (né en 1956) grandissent dans le quartier parisien populaire de Bonne-Nouvelle[3], situé dans le 10e arrondissement de Paris puis à Boulogne-Billancourt où leurs parents tiennent une boutique de prêt-à-porter[4].

En 1966, alors âgé de 16 ans et élève au lycée Janson-de-Sailly[5], il se passionne pour le théâtre, intègre une troupe de comédiens amateurs et se passionne pour les classiques de Racine, Corneille, Molière et Beaumarchais.

En 1969 il est admis par concours au Conservatoire national supérieur d'art dramatique avec pour professeurs Jean-Laurent Cochet et Antoine Vitez, dont il ressort avec le premier prix en 1973, avant d'intégrer cette même année la Comédie-Française dont il devient pensionnaire où il restera sept ans jusqu'en 1980, ce qui lui permet de jouer une vingtaine de pièces classiques[6].

En 1974, il fait une première apparition au cinéma dans La Gifle de Claude Pinoteau avec Lino Ventura, Isabelle Adjani et Annie Girardot.

En 1978 Élie Chouraqui lui offre son premier grand rôle qui lance sa carrière au cinéma dans Mon premier amour aux côtés de Nathalie Baye, Anouk Aimée et Gabriele Ferzetti. Il tourne alors quatre à cinq films par an.

Il est dirigé par Alexandre Arcady dans de nombreux films : Le Grand Pardon et Le Grand Pardon 2, Le Grand Carnaval, L'Union sacrée, Pour Sacha et Entre chiens et loups… Il est aussi employé par Christine Pascal pour laquelle il joue dans trois films : La Garce, Le Petit Prince a dit (pour lequel il est nommé au César du meilleur acteur et obtient le prix d'interprétation au festival de Montréal) et Adultère (mode d'emploi).

Deux jours avant le début du festival Comedi'Alp en 1999, Richard Berry est victime d'un accident de moto avec Patrick Timsit sur le siège passager. À la suite de cette mésaventure, il ressent le besoin de réaliser un film[2]. Il accomplit ce désir avec L'Art (délicat) de la séduction qui fait jouer Patrick Timsit et donne à Cécile de France son premier grand rôle. Il réalise ensuite Moi César, 10 ans ½, 1m39, film dans lequel il donne une nouvelle fois un rôle à sa fille Joséphine Berry. Après ces deux films dont la tonalité majeure est le comique, il s'essaie au thriller psychologique dans La Boîte noireJosé Garcia interprète un de ses premiers grands rôles tragiques aux côtés de Marion Cotillard. Son quatrième film, L'Immortel, avec Jean Reno, fait un million deux cent mille entrées en France ; il est projeté dans le monde entier.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Richard Berry est un collectionneur de montres et un amateur du jeu d'échecs. Il est parrain de l'association Enfance Majuscules[2] et le président d'honneur[7] de la Fondation du Rein[8].

Il a une fille, Coline, née en 1976 de sa relation avec la comédienne Catherine Hiegel[4].

Il se marie avec la chanteuse et actrice Jeane Manson en 1984. Le couple divorce en 1986. Il a été marié plus tard à l'actrice franco-britannique Jessica Forde avec laquelle il a eu une fille en 1992, l'actrice Joséphine Berry.

Il vit à Montmartre dans le 18e arrondissement de Paris avec sa compagne depuis 2009, la comédienne Pascale Louange.

En 2005, il donne un rein à sa sœur Marie Berry, dont il est très proche et qui est alors en insuffisance rénale terminale : elle est atteinte du syndrome d'Alport, une maladie génétique qui est le sujet du livre Le Don de soi. Ce don, trente-trois ans après une première greffe don de leur mère Stella pour sa fille, a contribué à faire connaître les problèmes de la greffe au grand public[9].

Son frère, Philippe Berry, est sculpteur et ex-mari de l'actrice Josiane Balasko avec laquelle il a une fille, l'actrice Marilou Berry.

Richard Berry en 2010 à l'avant-première du film L'Immortel.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Voix off[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédie-Française[modifier | modifier le code]

Hors Comédie-Française[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

45 T[modifier | modifier le code]

  • 1987 : L'amour l'amour / L'amour l'amour (instr.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Europe 1, On va s’gêner, 29 mars 2005, 2’.
  2. a, b et c interview de Frédéric Taddéi dans Regarde les hommes changer sur Europe 1, le 21 mars 2010.
  3. Fiche biographique de Richard Berry
  4. a et b Richard et Marie Berry, émission C’est de famille sur Europe 1, 12 août 2011
  5. Comité de parrainage du lycée
  6. Jacques Lafitte, Stephen Taylor, Qui est qui en France, Lafitte,‎ 2008, p. 276
  7. Le comédien et réalisateur Richard Berry est le Président d'Honneur de la Fondation du Rein.
  8. Fondation du Rein
  9. Richard Zarzavatdjian, « Don du rein. Marie Berry: "Merci maman, merci Richard!" », sur parismatch.com,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]