Brigade de protection des familles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

BPM
Brigade de protection des familles
Situation
Région Paris
Type Brigade de police
Domaine Protection de l'enfance
Siège 36 rue du Bastion, porte de Clichy, 17e arrondissement de Paris.
Langue Français
Organisation
Effectifs 100 environ
Dépend de Police nationale

La brigade de protection des familles (BPF) ex-brigade de protection des mineurs (BPM ou les Mineurs) désigne généralement l'une des brigades centrales de la direction régionale de la police judiciaire de la préfecture de police (DRPJ Paris) appartenant à la Police nationale française. Anciennement domiciliée au 12 quai de Gesvres, elle est située 36 rue du Bastion, porte de Clichy dans le 17e arrondissement. Elle compte près de 100 fonctionnaires[1].

Mission[modifier | modifier le code]

Son rôle est d'enquêter sur les infractions dont sont victimes les enfants (viols, agressions sexuelles, mauvais traitements, violences, proxénétisme, pédophilie...).

Elle se divise en plusieurs groupes.

Les groupes qui sont chargés des affaires dites intrafamiliales, des groupes s'occupent des affaires extrafamiliales et deux groupes spécialisés.

Elle dispose notamment d'enquêteurs spécialisés dans la surveillance d'Internet.

En 2009, la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie élargit la mission des brigades de protection des mineurs aux violences familiales, conjugales, surpersonnes âgées ou malades, et d’adolescents sur leurs parents[2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raynal Pellicier (scénario) et Titwane (illustration), Brigade des mineurs : Immersion au cœur de la Brigade des Mineurs, Paris, Éditions de La Martinière, coll. « Beaux livres », , 207 p. (ISBN 978-2-7324-7498-4).

Lien externe[modifier | modifier le code]