Ondine (Giraudoux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ondine.
Ondine
Image illustrative de l'article Ondine (Giraudoux)
Ondine, de John William Waterhouse (1872)

Auteur Jean Giraudoux
Genre Tragédie
Pays d'origine Drapeau de la France France
Lieu de parution Paris
Éditeur Bernard Grasset
Date de parution 29 avril 1939
Date de la 1re représentation 4 mai 1939
Metteur en scène Louis Jouvet
Lieu de la 1re représentation Théâtre de l'Athénée

Ondine est une pièce de théâtre de Jean Giraudoux, créée le 4 mai 1939 au Théâtre de l'Athénée[1], à Paris, dans une mise en scène de Louis Jouvet, avec Madeleine Ozeray dans le rôle titre et Louis Jouvet dans le rôle du Chevalier Hans.

C'est le conte Undine (1811) du romantique allemand La Motte-Fouqué (1777-1843) qui inspira Ondine à Jean Giraudoux. Le thème de la nixe (génie ou nymphe des eaux dans la mythologie germanique) qui cherche à s'incarner dans l'humain est typique du conte merveilleux, et se retrouve aussi dans le mythe celtique de Mélusine. Mais alors que, dans ces traditions, l'ondine souhaite gagner dans cette forme humaine un supplément d'âme ou assume une vieille malédiction, l'héroïne de Giraudoux y perd par amour ses attributs surnaturels. Le dramaturge a trouvé là une occasion de représenter les rapports impossibles de l'homme et de la femme, dans une féerie théâtrale où la fantaisie se mêle à la rigueur de la tragédie classique[2].

Distribution des rôles à la création[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Source : Data BNF
  2. Présentation empruntée au site Magister, qui fournit une remarquable étude de la pièce.